Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 20:54

Après une seconde nuit au St Jacques, je découvre cette fois-ci un cafard dans ma baignoire. Il n'en sortira pas vivant !
Dans la salle du petit-déjeuner un gecko translucide est accroché au plafond, mais le sympathique petit lézard ne me dérange pas, contrairement aux cancrelats...
Au cours du petit-déjeuner, je discute avec Marius, le réceptionniste. C'est un supporter de l'OM puisque selon lui, tous les joueurs sont africains ou presque. Je lui apprends que son prénom est typiquement marseillais depuis la trilogie cinématographique de Marcel Pagnol. On parle aussi politique et il me raconte avoir été victime il y a quelques années des affrontements de Brazzaville. La capitale était alors aux mains de milices armées qui s'entre-tuaient. Il s'est ensuite réfugié à Pointe-Noire. Il convient avec moi de la dangerosité de baser des partis politiques sur des critères ethniques, comme ce fût le cas à cette époque là. Il est directement concerné car lui est du Nord et sa femme du Sud. Dans quelle case mettre alors les enfants issus de cette union ??

Profitant du soleil matinal, je photographie la végétation luxuriante du jardin de l'hôtel. Bananiers et cocotiers se cotoient.

            




















A midi devant le Derrick, je retrouve des vendeurs ambulants rencontrés en Octobre. José, le vendeur de colliers et Arsène qui me fait part de son projet de monter un petit kiosque. J'achète à José 5 colliers en hématite, afin d'honorer mes "commandes" faites auprès de collègues et amis. Arsène me donne rendez-vous au lendemain.
Je passe après déjeuner au Palm Beach. Je retrouve cette fois-ci mon ami Patrice ! L'accueil de mon "cousin" est chaleureux. Il m'explique que mon nom a été rayé de la liste de l'hôtel, la veille pour le lendemain... Sans doute une personne plus importante qu'un simple missionnaire m'a t-elle grillé la priorité. Patrice n'est pas disponible ce week-end. Il fait des travaux de maçonnerie le samedi et, bien entendu, le dimanche est consacré au repos en famille et à l'église.

Le soir en rentrant, j'accroche le dessous de la voiture sur une pierre car l'entrée de la rue est complètement défoncée (ou plutôt du chemin, car elle n'est pas goudronnée). Difficile de voir les obstacles et les trous dans la nuit...
Je retrouve sur le parking, Serge un autre vendeur qui semble avoir été informé de mon arrivée. Je ne le reconnais pas tout de suite puis me rappelle lui avoir acheté mon "Penseur Vili". Il me présente plusieurs pièces anciennes intéressantes. Mon attention est retenue par la statue Kongo d'une femme au charme singulier. Elle est en fait agenouillée sur une tortue et porte sur la tête un lézard ! Le vendeur m'explique que la tortue est symbole de longévité et que le lézard représente le bonheur, la prospérité. C'est donc une statue à l'aura très positive !
Les deux gardiens du parking se sont approchés, intéressés par les objets et notre discussion sur la symbolique employée par leurs ancêtres. 

Beaucoup plus sordide, je croise le soir  à l'hôtel deux anglo-saxons accompagnés d'une jeune congolaise visiblement mineure... A t-elle seulement 15 ans ? Marius ferme les yeux sur cette activité répréhensible dans nombre de pays et sans doute aussi dans le sien. Mais au Congo, l'argent et la survie semblent primer sur ce genre de considération.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article

commentaires

flo 21/07/2009 02:17

apparemment ces activités sont fréquentes dans maintes de pays pauvres

Fabrice 21/07/2009 18:15


La misère pousse effectivement à ce genre d'activités... en Afrique mais aussi en Europe.


Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories