Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2009 6 01 /08 /août /2009 16:35

Après la découverte des sites historiques de Loango, nous longeons la côte par un étroit chemin de sable. Il faut prendre garde dans certains virages où il n'y a aucune visibilité. D'ailleurs, on a failli s'emplafonner un 4x4 venant en sens inverse... Le long de la route, les propriétés des "expats" cotoient les modestes habitations des autotochnes.
Au bout du chemin, nous retrouvons la nationale goudronnée. Nous retournons direction Pointe-Noire mais bifurquons peu après par un chemin transversal en direction de Diosso. Cela évite un grand détour. Nous passons à côté d'un camp chinois (lieu d'action d'une société d'exploration des zones pétrolifères parait-il) puis à proximité du golf de Diosso (lieu de distraction d'expatriés en manque de repères occidentaux).
Arrivés dans le village de Diosso, Manu s'arrête pour demander à un jeune homme notre chemin. Nous envisageons d'aller voir la tombe du Roi. Les indications obtenues, nous filons vers notre objectif. Le jeune homme aimerait bien nous accompagner, mais Manu refuse... Je comprendrai ensuite pourquoi.
Il faut en fait aller jusqu'au bout de la route goudronnée du village, passer devant les gorges de Diosso et poursuivre pendant 3-4 km. L'asphalte cède la place à une route cahoteuse, agrémentée ça et là de quelques lambeaux de goudron (c'est l'ancienne nationale). Sur le parcours, nous passons à côté de gorges aussi belles et impressionnantes que celles de Diosso, les gorges de Tchissanga. La route est menacée par l'érosion. Je regrette de ne pas avoir pris une photo du site !
Je remarque quelques tombes perdues au milieu de nulle part. Manu me relate que la tradition veut que l'on soit enterré au plus près de son lieu de naissance.
Nous croisons un homme armé d'un lance-pierres. Il chasse des oiseaux. Manu me confirme que les villageois tuent les petits animaux pour se nourrir, ce qui explique pourquoi on en voit aussi peu. Nous arrivons enfin auprès d'un petit bois. Descendus de notre véhicule, nous demandons à une vieille femme passant sur le chemin (elle transporte du bois sur sa tête), s'il est possible de prendre des photos. Il vaut toujours mieux respecter les us et coutumes locaux ! Elle n'y voit pas d'inconvénient.


Le lieu, dénommé "Tchi Bange-Bange", est très calme et abrite en fait dans sa sérénité les tombes de plusieurs rois de Loango. Dans un sanctuaire entouré de clôtures en bois, on découvre un large mausolée bleu et blanc. Un accès latéral permet de s'approcher du tombeau, fermé par des grilles.

 
Il s'agit de la tombe du Roi Moe Poaty III (né en 1886), le dernier roi a avoir habité le "palais royal" de Diosso (actuel musée Mâ Loango ; cf Expédition à Diosso : le musée Mâ Loango ). Il a régné de 1931 à sa mort en 1975. Très belle longévité (89 ans) pour l'époque ! C'est un roi élu par un conseil de princes de la famille royale, à l'issue de plusieurs consultations. Le siège fut ainsi vacant pendant 2 ans.


Moe Poaty III


Un essaim d'abeilles s'est installé dans le mausolée et nous bourdonne aux oreilles... L'intérieur est partiellement carrelé, des infiltrations d'eau abîment le plafond. Une couronne de fleurs (en plastique) repose sur le tombeau. On identifie au fond un des symboles du royaume, la main ornée de 7 étoiles. Ces sept étoiles symbolisent à la fois les sept provinces du royaume et le visage du souverain, les yeux veillant sur le territoire, les oreilles à l'écoute de son peuple, les narines sensibles aux problèmes du peuple, la bouche permettant de rendre justice et de porter une voix unique dans tout le royaume.

A gauche du mausolée, se trouvent plusieurs tombes de membres de la famille royale, plus modestes. A droite, se situe le mausolée d'un autre roi,
Moe Tati Ier, neveu du précédent roi et décédé en 2007.



Il n'a été intronisé cependant qu'en l'an 2000. D'une part, parce que la royauté avait été officiellement abolie à la fin des années 70 sous le régime marxiste-léniniste, et d'autre part à cause d'une longue querelle de succession au sein de la famille royale dans les années 90, après la réhabilitation du royaume en 1991. Moe Tati premier, agé de 72 ans lors de son élection, n'aura donc régné que 7 ans.

Moe Tati Ier lors de la cérémonie d'intronisation


Si personne n'y prend garde les tombeaux pourraient rapidement disparaître sous la végétation... Mais le successeur royal, en cours de "formation", doit veiller je suppose à l'entretien respectueux des tombes de ses ancêtres.
Avant de partir, j'observe quelques végétaux inconnus, dont une étrange plante toute en longueur.


Sources : 
Musée Mâ Loango (Diosso)
Site du Royaume de Loango (www.royaumeloango.org)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Kouilou
commenter cet article

commentaires

faucillion patrick 16/09/2009 09:26

Cher Fabrice,Je vois que les Aventures de Fabrice au Congo s'étoffent de plus en plus.Te voilà contraint de revenir réguliérement pour alimenter ce récit dont on attend avec impatience la suite.Quelle déception lorsqu'à l'ouverture de ton site il n'y a point de nouveautés.Amitiés et à trés bientôt

Fabrice 16/09/2009 21:19


Cher Patrick,
Merci pour tes encouragements à poursuivre le récit de mes (modestes) aventures. J'essaie, autant que faire se peut, d'alimenter le blog règulièrement. Mais les recherches culturelles prennent du
temps... Et je n'aime pas raconter n'importe quoi !
Bientôt, il y aura mon expédition à Conkouati (je tenterai de mettre en ligne ma vidéo avec les chimpanzés) et le diner chez toi (3ème WE).
Il est vrai que pour ma prochaine mission congolaise, je vais devoir trouver d'autres destinations à explorer... Je suis preneur de suggestions !

Amicales salutations de France
A bientôt.


Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories