Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 20:00

Après avoir raté la bonne rue et fait le tour du paté de maisons, je me gare devant le restaurant "Chez Denise". J'y retrouve Olivier qui arrive simultanément. Comme de coutume, en entrant, la patronne éponyme du restaurant nous fait la bise. Patrick est déjà arrivé. 
Nous nous attablons et le champagne est commandé. Dominique nous rejoint quelques minutes plus tard. Chez Denise, l'ambiance est bonne et le cadre agréable, quoique que la décoration est un peu trop chargée. Peintures, sculptures, masques africains s'entrecroisent. Je remarque que la nappe de la table est un batik que j'aurai pu acheter chez "mon" vendeur malien. Je reconnais derrière nous, les deux adorables musiciens croisés en janvier dernier.
Nous trinquons donc à l'anniversaire d'Olivier sous l'objectif de Dominique, alors entre les mains de Denise.


A gauche, Olivier et moi, à droite Dominique et Patrick.


Nous passons ensuite commande auprès de Denise, attentive aux souhaits de sa clientèle.



Pour accompagner nos plats, je commande une bouteille de Sancerre (que j'offre au nom de la société).
Les musiciens animent la soirée : le saxophoniste âgé d'une soixantaine d'années se déplace de table en table (à la recherche d'un éventuel pourboire...). Il ne manque pas de souffle. On pourrait lui trouver un petit air de Manu Dibongo congolais.





Le pianiste et chanteur est plus jeune (35-40 ans ?). Il aborde avec son acolyte différents styles, de Joe Dassin à Sinatra (My way), et de standards congolais des années 1950 ("Parafifi" de Grand Kallé, plus connue sous le nom de "Félicité") à Georges Brassens (Les copains d'abord). Son étendue vocale est assez large.

L'alcool aidant, Dominique nous raconte ses histoires de marin. Il relate notamment une mémorable cuite à la Réunion, à la suite de laquelle, ne trouvant plus sa voiture, il s'endormit et fut réveillé dans la rue par un léchage du visage opéré par... un chien ! Toute honte bue (c'est le cas de le dire...), il rentra au port en auto-stop mais dut débourser pour ce faire 100 francs de l'époque. Dominique ne peut s'empêcher de taquiner les serveuses qui nous montrent alors un beau sourire.
Au cours du repas, Patrick se livre à un festival de calembours ou de contrepéteries parfois grivoises (par exemple sur le "goût du blanc" !). Le Sancerre servi trop froid, restitue quant à lui son bouquet en se réchauffant.
Dans la conversation, Olivier ne sait plus très bien de quel département son nom de famille est originaire, et confond l'Eure et Loir et l'Indre et Loire.

Au dessert, Patrick et Dominique lui ont réservé une petite surprise. Les musiciens jouent "joyeux anniversaire" pendant que le serveur (noeud papillon et livrée couleur locale) lui amène une bougie scintillante. Comme il avait commandé une crêpe, la bougie est plantée dans une demi-pomme verte posée sur une autre assiette ! 



Olivier est ravi de devenir l'attraction du restaurant ! Chanson reprise en choeur et applaudissements emplissent la salle.

 

Après cette agréable soirée, en partant je serre la main des musiciens pour les féliciter. Je salue également les sympathiques serveurs et serveuses. Rien à redire chez Denise !
En reprenant la voiture, je donne 1000 FCFA au mendiant handicapé qui me sollicite et lui demande de partager avec son collègue d'infortune, "sur béquilles" lui aussi.

PS : merci à Dominique pour toutes ces photos. 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories