Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 15:30

Nous traversons les faubourgs de Pointe-Noire sans problème. Manu m'apprend qu'il a été élu vice-président ce matin ! Il participe à une association qui a pour but d'améliorer la propreté et l'assainissement de la ville. Il y a du boulot... L'éducation des habitants peut jouer dans le bon sens, mais il faut des moyens considérables pour faire face à la situation déplorable des quartiers pauvres. Que faire de véritablement efficace en l'absence d'infrastructures cohérentes (caniveaux, sanitaires, évacuation par un tout à l'égout, traitement des eaux usées...) ? Il y aurait des milliards de francs CFA à investir par l'Etat Congolais. Je félicite quand même Manu de s'impliquer pour la santé et le bien être de ses compatriotes.

Peu après le péage de la Côte Matève, nous bifurquons à gauche pour prendre une piste. Nous passons près d'un chantier. Un gazoduc est en cours de construction. Un peu plus loin, nous traversons un petit pont, surplombant une rivière. En contrebas, j'aperçois quatre hommes qui se lavent au bord de l'eau. Allan nous fait la remarque : "Il y a un monsieur tout nu !".
Manu hésite sur le chemin à suivre. Nous empruntons une piste parallèle au tracé du gazoduc. Mauvaise pioche, il faut faire demi-tour. Nous traversons une modeste forêt d'eucalyptus puis descendons vers le lac. Arrivés dans un village, cul de sac ! Trois hommes abrités sous un superbe manguier centenaire, nous indiquent alors l'accès au lac.
Nous montons une piste qui mène vers quelques bâtiments. Manu s'arrête au niveau de baraques de pêcheurs.
La météo n'est pas très ensoleillée. Du haut de la petite colline, le lac Nanga étale sous nos yeux ses tons gris qui tranchent avec ses rives verdoyantes.

L'autre nom du site sur les cartes est le lac Loufoualeba, mais le nom courant reste pour nombre de congolais "nanga".


P lac nanga

Vue sur le Lac Nanga


Un vent léger fait onduler la surface de l'eau et ployer les palmiers. Quelques papyrus ornent ça et là de leurs élégantes ombelles le rivage.



P pecheur-Nanga

Piroguier sur le Lac Nanga


Manu veut manger quelque chose et nous "entrons" donc chez les pêcheurs. Patrice achèterait peut-être du poisson. Sous une cabane en tôle, la vendeuse nous montre dans une glacière quelques belles carpes. Elles ont des tons rouges. Mais la négociation est difficile... Le prix de la carpe est de 5 à 10 000 FCFA selon la taille ! Visiblement alors que c'est Patrice qui est intéressé, elle croit que l'achat est pour moi. Elle fait donc un "prix de Blanc"... C'est trop cher et finalement, rien n'est acheté.


P baraque-Nanga

Baraque de la vendeuse de poisson


Manu quant à lui commande un plat de poisson. Il va manger du silure sous un autre appentis recouvert de tôles, où sont assis quelques hommes.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Kouilou
commenter cet article

commentaires

annette perret 26/09/2010 18:13



oui ce sont des prix pour mindele ,je suis moi aussi affolée par les prix que vous décrivez tout le long du blog !!!



Fabrice 26/09/2010 21:48



Je pense que cela n'a rien à voir avec "autrefois", les restaurants en centre-ville de Pointe-Noire sont aussi chers, voire plus chers qu'en France.


Pour le reste, la misère pousse à gonfler les prix pour un Blanc qui peut payer !



émma 13/04/2010 00:17



ça c'est sur!!



Fabrice 13/04/2010 21:31



Un peu cher, même pour un moundele !



émma 10/04/2010 18:11



c'est cher payer les carpes, c'est vraiment un prix de riches ça!!!



Fabrice 11/04/2010 21:09



Le prix était sans doute dû à ma présence !



Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories