Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 07:00
Au petit matin, on nous distribue la fiche de débarquement et également un questionnaire sur la grippe A ! Venez-vous d'un pays où l'épidémie sévit, avez-vous de la fièvre, avez-vous été en contact avec quelqu'un qui a eu la grippe... La crainte pandémique est donc arrivée jusqu'au Congo ! En France, la campagne médiatique de vaccination bat son plein. Après une période de forte réticence, c'est l'affluence dans les centres de vaccination. On met en avant les quelques dizaines de victimes de la grippe A... en se gardant bien de rappeler que la grippe saisonnière "normale" fait chaque année quelques milliers de victimes. Pour l'instant rien de très alarmant, si ce n'est que cela semble toucher un peu plus les jeunes.
A l'atterrissage, un voisin de siège, un imposant Noir américain, m'empêche de sortir de la rangée. Je glisse à ma voisine "Je ne fais pas le poids !". Elle me répond "Vous êtes marrant vous !".

C'est l'arrivée sous un ciel gris et une pluie battante à 7h du matin. Heureusement la passerelle cette fois-ci n'est pas en panne. 
Une affiche gouvernementale sur la grippe A / H1N1, en collaboration avec l'OMS, est placardée au contrôle des passeports. Je retrouverai la même affiche à l'hôtel et à la clinique. Nouvelle mode, il faut éternuer dans son coude !

P_grippeA_congo.JPG

Dans la file d'attente, une jeune femme de type européen s'évente avec son passeport. L'humidité est forte mais la salle est climatisée. Je pense en moi-même, "elle n'a pas fini d'avoir chaud" !
La fiche sanitaire est remise après le contrôle des passeports, lors du contrôle de la vaccination. Les agents semblent un peu dépassés par l'affluence des passagers. Je ne sais pas s'ils ont vraiment le temps de lire les fiches ! Au moins l'adresse locale renseignée sur la fiche permettra t-elle peut-être de retrouver les "cas suspects"...

C'est la longue attente des bagages... Mais pas trop de désordre pour une fois. Passage sans encombre avec SDV du contrôle de sortie. Personne n'essaie de me soutirer de l'argent...
Par contre, SDV est débordé. Il faut attendre un long moment dans le hall de l'aéroport. Un véhicule est parti à l'héliport, un autre doit arriver. Plusieurs agents s'enquièrent de notre destination, sans savoir vraiment qui va nous prendre en charge.
Sur le parking de l'aéroport sont encore placardées des affiches électorales de la Présidentielle "Votez Sassou !". J'informe un compagnon de voyage que cela fait 4 mois que l'élection est passée... J'ai même l'impression que ces affiches sont un peu trop neuves. Peut-être ont-elles été renouvelées, manière de dire au voyageur étranger qui est le patron dans le pays !

C'est sous une pluie drue que nous rejoignons la navette. Je sors mon parapluie. Mais nous n'allons pas directement à l'hôtel. Nous prenons la route vers la Base Industrielle pour déposer certains passagers.
Le trajet sous la pluie au milieu d'une circulation dense est long. Les bas-côtés sont défoncés et inondés. Je retrouve le fatras de petites boutiques hétéroclites le long des avenues, dont un insolite fabriquant de panneaux de signalisation. Une voiture coupée en deux (vestige d'un accident de la route ?) est étrangement laissée sur le bord de la chaussée. J'arrive enfin au Palm Beach vers 9h10, plus de deux heures après l'atterrissage
 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories