Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 06:00

A l'aéroport, c'est le cirque habituel pour récupérer ses bagages. Tout le monde guette l'arrivée de sa valise et s'inquiète aussi que quelqu'un de mal attentionné ne parte avec ! 

Comme d'habitude, un bagagiste "non officiel" propose ses services, pensant gagner ainsi un peu d'argent... Je décourage mon interlocuteur en lui répondant que j'ai bien compris qu'il me demanderait un billet à la sortie, alors que je peux passer le contrôle "gratuitement".

J'aide une femme "expat" à récupérer ses valises. Un handicap à une jambe la gêne considérablement pour les attraper sur le tapis roulant et soulever la charge. Puis c'est le passage du contrôle avec SDV, sans encombre (on me déconseille de prendre un chariot qui attire l'attention des contrôleurs...).

Le temps est couvert et assez frais. J'ai la surprise de trouver Gauthier devant l'aérogare. Il a pris le taxi très tôt pour m'accueillir à la descente de l'avion. Sympa ! 

La navette SDV nous attend. Je retrouve alors Eric. Sur le parking, nous attendons les autres voyageurs. Une femme nous demande de l'argent pour "acheter des médicaments pour son enfant"... Vrai ou faux, Eric la dissuade d'insister. 

Je dois soulever mes valises pour les passer par la fenêtre arrière du mini-bus. En face de nous, des vigiles habillés de noir, matraques à la main, dissuadent les petits mendiants de venir nous importuner. 

C'est le départ ! Nous effectuons le tour de la ville, résidence Galatée, résidence de la Côte Sauvage. J'y croise (à travers les vitres du mini-bus) Patrick et Jacky qui partent travailler ! Puis direction le Derrick où Total a ouvert une nouvelle résidence. Cela concurrence depuis peu l'activité des hôtels. Economies, économies...

C'est la cohue devant le village des pêcheurs où on débarque poisson et sacs de riz. Les coffres des taxis se remplissent. Certains voyageurs sont pressés de rejoindre la base industrielle. Deux personnes doivent embarquer rapidement en "surfer" (bateau rejoignant les plates-formes). C'est l'embrouille avec les gardes. Il faut montrer patte-blanche... Je n'ai pas encore de badge et le vigile veut que je descende du bus. Finalement, les deux personnes rejoignent à pied l'embarcadère, ce sera tout aussi rapide ! Ambiance locale, des petites chèvres noires déambulent à proximité. 

 

Puis, c'est enfin la direction du Palm Beach. Je suis désormais tout seul dans le bus. A mon arrivée, le bagagiste Edmond me salue, Etienne l'homme d'entretien esquisse même un pas de danse ! Un accueil joyeux.

 

arrivée-palmbeach

Arrivée au Palm  Beach

 

A la réception, Patrice n'est pas là. C'est Jean-Pierre et Edouard qui me reçoivent. Direction la chambre 220, ancien bâtiment à l'étage.

Je prends possession des lieux. Comme d'habitude, pas de prise électrique pour le rasoir dans la salle de bains, le plafonnier est grillé... La routine ! Nouveauté, la chambre est équipée d'un déshumidificateur d'air. Mais comme personne n'a pensé à vider le bac, il est en stand-by...

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Découverte du Congo
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories