Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 20:00

Après un hiver long et gris, trois épisodes neigeux (du 15 décembre au 10 mars), le printemps pointe timidement son nez.

 

P-chartreuse-neige

Massif de la Chartreuse sous la neige (décembre 2009)

 

J'ai poursuivi ces derniers mois la rédaction de mon blog. J'ai ainsi reçu plus de 7 000 visiteurs et près de 39 000 pages ont été feuilletées. Par les commentaires (au nombre de 150) ou par le biais du "contact", on me demande désormais des informations sur la vie à Pointe-Noire, parfois même comment trouver un logement ou du travail. J'essaie d'y répondre dans la mesure du possible. Futurs expatriés, congolais(e) de France ou actuels ponténégrin(e)s, merci de vos commentaires.

Contact très enrichissant, celui d'un français ayant séjourné à Pointe-Noire... en 1952 ! La ville a bien changé depuis les années 1950. M. Henri Chambaud a eu la gentillesse de m'envoyer son roman "La tête ailleurs", dont une partie de l'action se passe dans la ville ponténégrine. Visiblement nostalgique et amoureux du Congo, il m'encourage à poursuivre mon récit...

C'est tout à fait possible. Si le fameux volcan islandais, au nom imprononçable, ne fait pas des siennes, le retour à Pointe-Noire est pour bientôt !

 

P-chene-neige

Chêne enneigé (janvier 2010)

 

 

Pendant ce temps, le Congo renégocie sa dette et vient d'accéder au "PPTE". Qésako ? Pas de quoi être fier, c'est la liste des Pays Pauvres Très Endettés... On parle de l'annulation de 3000 milliards de francs CFA de dettes. Somme qui dépasse l'entendement, encore plus pour les congolais qui tentent de survivre !

Pourtant le gouvernement congolais a présenté un budget record pour 2010 : en hausse de 50% par rapport à 2009. L'or noir constitue 86% des recettes et la production de pétrole a augmenté de 20% l'an dernier. Cette augmentation est due en grande partie à la mise en exploitation du champ off shore Moho Bilondo par le célèbre pétrolier français. La compagnie américaine Murhpy Oil Corporation compte quant à elle exploiter un autre champ marin au beau nom d'Azurite. C'est dangereux pour un pays de faire reposer son économie sur une seule activité. Mais le Congo semble tabler sur une augmentation de la production et sur la hausse du prix du pétrole (Source : Jeune Afrique n° 2549).

 

Actualité plus dramatique, des dizaines de milliers de personnes ont traversé la frontière de la RDC pour se réfugier dans la Likouala, au nord-est du Congo. Fuyant des combats, ils ont traversé le fleuve Oubangui dans la région de Dongo. La région est très enclavée et peu peuplée. Si bien que les réfugiés, qui seraient environ 100 000, sont plus nombreux que les congolais habitants le département ! Un pont aérien a été mis en place à partir de Pointe-Noire pour apporter une aide humanitaire aux populations déplacées.


Partager cet article

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Découverte du Congo
commenter cet article

commentaires

André 26/05/2013 11:00


J'ai fini de "corriger" la 4ème mission et ai lu la 9 ème mission qui n'est pas encore revenue à Pointe-Noire. Y aura-t-il une dixième mission ?


Bonne suite et voici les "corrections"


4ème Mission


Installation hotellière …fin : Que je prend = que je prends


Prise de contacts variés … Fin: Je ne comprend pas bien = je ne comprends pas


Début de week-end : leurs vrombissements se fait = se font


Visites dominicales …début : Je ne répond pas = réponds


Les antiquités d’Eric…début ; et me débalent = débale ou vœux = voeu


Les antiquités d’Eric(suite)…début : un pièce = une pièce


Pointe Noire : bâtiment colonial ..fin : n’ayant pas fournis le rendement = founi


Arbres en fleurs et chercheurs d’emploi …début : je lui répond = réponds


Vie quotidienne… retrouvailles avec Manu ..fin : décranchés = débranchés


Les antiquités de Gauthier..fin : Ils sont long de 5 = longs


Pointe-Noire bâti sur … fin: ont de tout de même : ont tout de même


En pour me Lac Nianga …début : On a lui a également planté = On lui a


Lac Nanga : pirogues ..début : Les enfants ne se savent pas nager- ne savent pas


Repos dominical : plage avec Gauthier..début : je lui répond = réponds; fatiguant (paticipie présent)=
fatigant (adjectif verbal); ….fin et leur dit = dis


Vie quotidienne : début de semaine …début : j’ai mal au ventre et prend = prends ; …fin : Junir ne connais pas = connait

Fabrice 26/05/2013 15:24



Merci André pour ces corrections ! 


Effectivement, le récit de la 9ème mission n'est pas encore terminé... Quant à une 10ème, on verra bien !



émma 28/09/2010 10:48



bonjour frabrice!


très bien ton blog que je prends plaisir à lire. j'espere que tu continuera.


merci



Fabrice 28/09/2010 12:01



Merci à toi et bonne lecture !



Ya Sanza 20/05/2010 14:53



Bravo Fabrice pour ce blog, j'ai tout lu en 2 jours.


Je suis un peu étonné que ton collègue Olivier ne t'ai pas fait connaître le bar Tapas qu'il fréquente pourtant assidument et où tous les vendredis c'est concert.


Tu as raté la plus belle vue sur la baie de Loango, pour en profiter il faut un 4x4 et prendre, en revenant de bas Kouilou l'ancien tracé de la RN5 (à gauche avant le panneau qui associe SIDA et
dangers routiers) goudronné sur quelques mètres. En passant par là il faut aussi admirer les petites gorges de Tchissanga, plus belles à mon goût que celles de Diosso qu'on rejoint en passant par
les tombeaux des rois que tu connais déjà.


Si tu reviens ce mois ci et que tu restes jusqu'au début juin, du 2 au 6 juin ne rate pas le festival de musique Nsangu Ndjindji, et si ça te dit n'hésite pas à m'appeler au 958 45 45, j'aurai
plaisir à te rencontrer. 



Fabrice 27/05/2010 15:44



Merci !


Le séjour est souvent vite passé et Olivier ne m'a pas emmené au bar Tapas, ouvert assez récemment. J'ai aperçu les gorges de Tchissanga en allant voir les tombes royales mais je n'ai pas eu le
temps de m'arrêter. Si je repasse par là, je suivrai tes conseils et ferai une halte.



davidubois 17/05/2010 08:54



Bonjour Fabrice,


Je suis également arrivé à la dernière page de cette aventure... J'attends l'épisode de Mai, si le volcan le consent !


Je n'ai pas regardé les commentaires des articles au fur et à mesure et j'aimerais savoir si il est possible de les voir sans devoir repasser par toutes les pages ?


Concernant la politique, je crois qu'il faut être patient et que tout n'est pas négatif. J'ai lu qu'une député - Potignon Micheline - avait fait adopter par le parlement
congolais une loi sur la protection de l'enfant. Je crois que cela est positif et montre que tous les politiques ne sont pas soumis aux dictates économiques et qu'au moins une se soucie de
l'amélioration des conditions de vies de la population. Monsieur Monnom, que pensez-vous de cette loi ? N'y-a-t-il pas d'autres exemples ?


Au plaisir,


DDD



Fabrice 20/05/2010 19:49



Bonjour David,


Bonne question pour les commentaires... A part les derniers qui sont visibles en page d'accueil (à droite) je ne vois pas de fonction qui permette un survol de tous les commentaires.


Merci pour votre lecture assidue.



Monnom 14/05/2010 13:46



La seule consolation qui reste à ce pauvre peuple c'est de savoir qu'au moins leurs dirigeants qui bêtement se réjouissent du statut ppte n'ont jamais été élus aux suffrages, car installés là où
ils sont par les armes et les massacres (avec la bénédiction d'une des démocraties les plus en vue de ce monde...).


Si vous permettez mon cher monsieur, je vous donnerais bien un petit conseil, ne vous intéressez pas à la politique congolaise, vous vous rendrez vite compte de l'étendue de ce qu'on appelle
communément la bêtise humaine et surtout de ses ravages dans ce pays, je suis sûr que ça rendrait vos journées moroses comme ça le fait avec tous les Congolais exilés ou non, ces pauvrs hères que
l'on rencontre dans les rues de Paris par exemple, regard perdu, mine triste, mais sourire aux lèvres quand même... La politique (en fait la mauvaise politique) a fait un mal fou à ce pays...


A propos de votre blogue, toutes mes félicitations parce que vos articles sont très intéressants et instructifs. J'ai lu tous (tous oui) vos articles, et j'ai été agréablement surpris de voir que
vous avez eu le bon goût d'aller trainer du côté des quartiers populaires. Vous avez eu raison, parce que c'est dans ces quartiers que vibre le coeur de Pointe-noire, là où se cotoient
pauvreté, misère, et aussi richesse. Le gros de la population y habite, on y vit les meilleures aventures. Et ces endroits ne sont pas du tout dangereux.


Ps: Votre ensemble en pagne vous allait très bien.



Fabrice 14/05/2010 20:03



Félicitations d'avoir lu tous mes articles et merci pour vos compliments ! J'ai effectivement fait la démarche de prendre contact avec les "gens du peuple" et d'aller dans les quartiers pauvres.
J'ai du mal à concevoir d'aller dans un pays sans connaître ses habitants, surtout quand on a la chance de partager la même langue.


Ceci est le fruit des relations entre "l'une des démocraties les plus en vues de ce monde", selon votre expression, et le Congo, relations qui sont maintenant anciennes. Quant à la politique
intérieure, je m'y intéresse d'assez loin. Mais je sais que le pays a été meurtri par plusieurs années de guerre civile, au cours desquelles certains ont défendu leurs intérêts économiques.



Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories