Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 16:10

Ce qui ressemble à une répétition musicale s'achève et je peux désormais photographier sans crainte de déranger.

J'admire le choeur et le transept. Les puissantes nervures sont constituées de milliers de petites briques. On a en fait des arches qui s'imbriquent les unes dans les autres, comme reproduit pour les ouvertures du clocher.

 

ste-anne-brazza-choeur-2011

Choeur de Sainte Anne du Congo

 

Dans le choeur, est suspendu un grand christ en croix. Il est l'oeuvre du sculpteur Benoît Konongo. J'observe les vitraux triangulaires du transept et je tombe sur... la représentation du Général de Gaulle !

Un jeune congolais qui range le matériel me dit bonjour et sourit devant ma surprise. Il est très inhabituel de représenter un homme politique sur un vitrail. Je n'ai pas souvenir d'en avoir vu en France. On trouve toutes les scènes religieuses possibles, la vie des saints et des apôtres, des vitraux modernes aux figures géométriques, mais point d'homme politique, encore moins contemporain. On peut bien sûr voir des Rois de France et on a aussi de multiples exemples de religieux, évêques ou simples prêtres, qui dans leur église ont prêté leurs traits à la représentation d'un saint ou autre personnage biblique... Histoire modestement de laisser une trace pour la postérité !

 

ste-anne-vitrail-de-gaulle

Vitrail du Général de Gaulle

 

Je sais bien entendu que l'histoire de la capitale du Congo est liée à la figure du Général de Gaulle et à la France Libre. J'en découvrirai d'autres témoignages à Brazzaville (cf Brazzaville : le square de Gaulle ;  Brazzaville et ses liens avec le général de Gaulle).

 

ste-anne-brazza-nef-2011

Nef de la basilique Sainte Anne (vue du choeur)

 

La grande nef est éclairée à son sommet par une "ligne de lumière naturelle", grâce à un faîtage transparent, que je n'avais pas remarqué de prime abord. Cet édifice est vraiment original !

Dans la nef, les vitraux représentent cette fois des évêques, dont Mgr Augouard (cf  Brazzaville : construction cathédrale du Sacré Coeur) et d'autres visages qui me sont inconnus.

 

ste-anne-tribune-fer-forge

Nef de la basilique, vue de derrière le garde-corps de la tribune d'entrée 

(B. Renoux © Inventaire Général, ADAGP, 1995–1996)

 

Face à moi, se trouve une tribune, au dessus de la porte d'entrée. Le garde–corps de la tribune est très ouvragé. Il a été forgé par un artiste de l’ethnie M’Béti et représente des armes de jet du Nord–Congo. Pour certains le créateur de l'ouvrage en fer forgé est anonyme, et pour d'autres, il s'agit de Louis Ekangabeka.

 

Les membres du groupe musical ont quitté les lieux. Un garde commence à fermer les portes. Celles-ci aussi sont très ouvragées et recouvertes de plaques de cuivre. Par l'une d'entre-elles encore ouverte, je photographie la tour Nabemba qui domine le quartier.

 

ste-anne-porte-nabemba

Tour Nabemba vue de la nef de Sainte Anne

 

Le garde intéressé par ma présence (je suis le seul "touriste"), me demande comment je suis rentré. Je lui répond tout bonnement "Par la porte !". Il tente de m'embrouiller en me faisant croire que la visite est payante... Je ne répond pas et sort par l'ouverture qui me tend les bras.

Le garde insiste et me suit. Dehors, je retrouve mes comparses congolais. Inquiets de voir la porte principale close, Manu et Frédéric se sont rapprochés du bâtiment. Le vigile laisse alors tomber sa course au billet... Manu est surpris de la présence d'une société de gardiennage. Ce n'était pas le cas avant. C'est sans doute nécessaire pour éviter les vols et dégradations de l'édifice rénové, et enfin achevé, plusieurs décennies après le début de sa construction.

 

Sources :

http://www.insitu.culture.fr

http://www.lasemaineafricaine.com

Partager cet article

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Brazzaville
commenter cet article

commentaires

melot 30/08/2012 09:17


Bonjour,


Pour info, le curé d'Izé de l'époque était un personnage. "l'abbé Fauveau" n'en était pas à son coup d'essai.. il n'aimait pas la gauche qu'il appelait les rouges et avant l'heure avait tenté de
régler ses comptes avec leurs leaders avec ce clin d'oeil sur un vitrail de l'église... il passa dans l'émission la lorgnette de Jacques Martin et Stéphane Collaro qui pour l'occasion étaient
venus filmer le vitrail à Izé, je crois même qu'il avait poussé la chansonnette dans le bar du village ce jour là.


 


Cordialement.

Fabrice 30/08/2012 13:18



Je comprends mieux le message du vitrail... Le curé avait peur de l'arrivée "des rouges" et craignait sans doute, selon la propagande de l'époque, l'arrivée des chars soviétiques sur les Champs
Elysées !!


Cordialement



melot 30/08/2012 00:15


bonsoir,


 


Effectivement il s'agissait de la résurrection... je faisais appel à ma mémoire 1980 c'est loin... je ne savais pas que le vitrail était visible sur internet !


 


bien cordialement.

melot 29/08/2012 09:15


En France à Izé en Mayenne, il se trouve un vitrail dans l'église paroissiale, où sont reconnaissables François Miterrand et Georges Marchais en gardes romains dans une scène de crucifixion...

Fabrice 29/08/2012 22:46



Je ne connaissais pas ce curieux vitrail, merci pour l'anecdote ! Mais la scène serait plus précisément la Résurrection du Christ, sortant de son tombeau et piétinant ces deux singuliers soldats
romains. Qu'a voulu dire le maitre-verrier en 1980 ??



Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories