Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 15:50

Au fond du bâtiment, on trouve une fresque relatant l'épopée de Pierre Savorgnan de Brazza, explorant le Congo, signant le traité avec le Makoko... J'avais déjà évoqué ces épisodes sur mon blog lors de la découverte du baobab "historique" près de Dolisie (cf Au pied de l'arbre : Brazza et ses compagnons).

L'ensemble donne une impression un peu naïve et reflète l'imagerie coloniale de l'époque. La fresque n'est pas facile à photographier à cause d'importants reflets, dus aux grandes ouvertures vitrées du mausolée.

 

mausolée-fresque-colonisation

Brazza empêchant un laptot de tirer sur les indigènes congolais

 

Pour contrebalancer l'hommage rendu au colonisateur européen, on célèbre la figure du sergent Malamine, tirailleur sénégalais au service de Brazza. Il était à ses côtés le 13 juin 1880 pour la fondation de Franceville, sur l'Ogooué (aujourd'hui ville du Gabon). Il part avec lui pour le Congo le 25 juin, avec pour objectif de devancer l'explorateur anglais Stanley, mandaté par les Belges.

 

mausolée-fresque-malamine

Fresque : le sergent Malamine

 

Le "fidèle et remarquable collaborateur", selon l'écriteau, fut le premier chef de poste de ce qui sera la future capitale du Congo. La fresque de Malamine Kamara est directement inspirée d'une gravure extraite d'un livre de l'époque (publié en 1884).

Par contre, il est indiqué qu'il est mort à Gorée (Sénégal) en 1886. Si l'information est exacte, Malamine n'était donc pas au pied du baobab de Dolisie en 1887, comme indiqué sur le panneau touristique (cf  A l'approche de Dolisie : le baobab de Brazza ).

 

franceville sergent-malamine

Malamine (©CAOM Neuville et Bréard, Les voyages de Savorgnan de Brazza, 1875-1882)

 

On trouve autour de la rotonde, des vitrines exposant quelques objets anciens, typiques des différentes cultures ancestrales du Congo (statues, masques, fétiches...). Un buste de Brazza en marbre blanc, pas très ressemblant, est posé prêt de l'escalier. Je n'ai pas souvenir d'avoir vu celui en bronze qui ornait préalablement sa tombe à Alger et qui aurait pu suivre les dépouilles (cf Le buste mystérieux de Brazza... ). La muséographie n'est pas extraordinaire, il faut le reconnaître. Sans doute le manque de moyens et de temps pour faire mieux...


Pour l'anecdote, j'ai repéré dans une vitrine l'inversion entre deux étiquettes légendant les objets (reliquaire Kota et statuette Fang que l'on ne peut pas confondre !). Je le signale gentiment au gardien de faction. Celui-ci agit immédiatement. Il prévient un responsable qui ouvre la vitrine et rétablit le bon agencement. Bravo pour la réactivité !

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories