Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 14:30

Après la courte halte sur la route de la Corniche, nous empruntons la rue Félix Eboué et tournons à droite pour descendre vers le bord du fleuve. Nous entrons dans la zone portuaire dont l'accès est symbolisé par un grand portique. Des pneus sont posés au milieu de la chaussée en guise de séparation. Singulier.

 

Nous dépassons quelques hangars, parcourons quelques centaines de mètres, et Brice se gare sur une esplanade près de la voie ferrée. Nous sommes au niveau du port fluvial appelé, je ne sais trop pourquoi, "le beach" (on pense bien sûr au mot "plage" en anglais, mais plus probablement le lieu se rattache au verbe correspondant, signifiant "accoster" ou "échouer". L'emploi d'un terme anglais serait-il un souvenir linguistique laissé par Stanley, le rival de Savorgnan de Brazza ?).

Peu après la création de la ville, cette zone était sur 1 km de long la propriété d'une société concessionnaire hollandaise (1898), la NAHV. Présence hollandaise dont certains lieux de Brazzaville gardent encore la trace.

 

Brice reste dans le taxi, la zone n'étant pas très sure, il vaut mieux surveiller les bagages. Nous avançons sur une sorte de plate-forme en béton qui domine le fleuve. La vue est superbe, mais l'environnement assez glauque.

 

brazza-port-beach-barges

Barges échouées sous le promontoire en béton du Beach 

 

En effet, plusieurs barges sont échouées le long du rivage. A côté de nous, un gros tas d'ordures se consume. Les éboueurs naturels au plumage blanc... c'est à dire les hérons garde-bœufs, viennent béqueter ce qu'ils peuvent dans les immondices. Mais bon, ce ne sont pas les oiseaux qui vont manger le plastique. Donc, on y met le feu...

 

Brazza-port-beach-ordures

Tas d'ordures au bord du fleuve

 

L'odeur âcre de la fumée n'est bien entendu pas agréable... La barge est amarrée par un filin d'acier enroulé autour d'une borne. Notre présence ne passe pas inaperçue. Un jeune homme, sorti d'on ne sait où, est debout sur la barge en contrebas et me réclame de l'argent. Je lui propose plutôt des bonbons ! Il accepte avec le sourire, je retourne donc au taxi chercher quelques friandises.

 

Je n'avais pas remarqué de prime abord, mais les barges échouées sont habitées. Ainsi, des jeans, étendus sur les plaques de fer rouillé, sèchent au soleil. Je lance des bonbons à mon interlocuteur. Certains n'arrivent pas... à bon port ! 

Mais visiblement cela intéresse puisqu'un autre, puis deux compères de notre misérable "habitant" de la barge viennent quérir quelques bonbons. J'apprécie le fait qu'ils ne soient pas "agressifs", en comparaison des altercations verbales vécues ce matin aux cataractes. Ces jeunes hommes sont-ils des réfugiés ou immigrés de RDC ? Je n'ai pas osé leur poser la question.

 

Brazza-beach-bateaux-echoues

Bateaux accostés au Beach

 

A notre droite, on trouve des bateaux de grande taille qui paraissent inutilisés. A moins qu'en ce jour férié, ces bâteaux ne soient au repos avant de reprendre la traversée du fleuve, bondés de passagers et de marchandises ? Ils se nomment "Fleuve Congo", "Obouya" et "Wotsimi". Là encore, du linge étendu et des ustensiles en plastique disposés sur les ponts, révèlent une présence humaine.

 

Dans les suites de la guerre civile, le terme de "Beach" évoque enfin la tragique disparition d'environ 350 personnes. Des centaines de Brazzavillois réfugiés à Kinsasha furent rapatriés en avril-mai 1999 suite à un accord entre les deux pays, sous l'égide du HCR (Haut-Comité aux Réfugiés). Mais une fois arrivés de l'autre côté du fleuve, une partie d'entre-eux va "disparaître". Etaient-ils considérés comme des traîtres, des opposants gênants ? Il y avait pourtant à bord des femmes et des enfants. Cette sinistre affaire a donné lieu à un procès au Congo. Mais les responsables occupant de hautes fonctions furent dispensés de peine...

 

 

Sources : 

L'histoire du Congo à travers les rues de Brazzaville - Jean-Pierre Banzouzi - INSSEJAG- 1986

Wikipédia : "Affaire des disparus du Beach".

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories