Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 11:05

Jusqu'ici mes clichés montrent un fleuve bien paisible, et on peut se demander pourquoi on parle alors de "rapides". Ce terme désigne en effet la partie d'un cours d'eau où le courant est agité de tourbillons et... où il est plus rapide. Le phénomène est dû à une modification marquée de la pente ou de la largeur du lit ou encore à la présence d'obstacles.

La pente ne semble pas très forte ici, par contre on retrouve deux des facteurs cités, le resserrement important de la largeur du fleuve et les rochers faisant obstacle à l'écoulement des eaux.

 

rapides-fleuve-congo

Rapides du fleuve

 

En regardant de plus près, les vagues et tourbillons du fleuve sont impressionnants ! La masse d'eau génère des remous puissants et personne n'ose s'aventurer dans le lit du fleuve.

Mieux vaut rester sagement au bord comme le font les pêcheurs rencontrés...

 

rapides-congo-courant

Rapides vus de près

 

Sur le chemin du retour, je remarque de curieux trous dans certains rochers. A la saison des pluies, ils sont bien sûr sous les eaux.

 

rapides-rochers-trous

Rochers troués  

 

J'en arrive à la conclusion que ce sont les tourbillons qui génèrent ces trous, véritables vortex permanents qui finissent par user la roche. Peut-être les trous se forment-ils dans les parties les plus tendres des rochers ?

 

rapides-rochers-trous-congo

 

En tout cas, cela forme d'insolites cavités que l'on pourrait croire creusées par quelque mystérieux animal aquatique.

  

Partager cet article

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories