Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 14:00

Comme notre chauffeur n'est pas là à 15h, nous décidons d'aller voir à la sortie, au cas où il nous attendrait... Nous en profitons pour regarder les quelques tableaux accrochés près de l'entrée. Rien ne retient particulièrement mon attention. Manu me demande si j'ai payé le taximan (ce qui pourrait expliquer qu'il ne revienne pas !). Non, il n'a rien reçu, donc il a tout intérêt à revenir.

Point de Brice sur la petite place ombragée... Manu rentre pour trouver une prise et charger son téléphone et j'attends un peu avec Frédéric sur la place.

Le site est fréquenté par des laveurs de voiture. Trois ou quatre jeunes hommes proposent leurs services aux automobilistes de passage. Armés de quelques seaux, et de morceaux de tissus, ils sont rodés pour débarbouiller rapidement votre véhicule.

 

rapides-tours-kinshasa

Tours de Kinshasa

 

J'en profite pour faire quelques clichés de la rive d'en face. On aperçoit, derrière la brume, quelques tours de Kinshasa. La rive gauche est hérissée d'antennes de télécommunication et de grues.

 

rapides-rive-kinshasa

Rive gauche : colline de Kinshasa

 

On me dit que le bâtiment perché sur la colline d'en face ferait partie de la Présidence de la République de la RDC. En tout cas, ce n'est pas la résidence officielle du Président Joseph Kabila. Pour résister aux assauts du fleuve, la berge est par endroit bétonnée, et plus haut, la terre est retenue par des croisillons en béton.

 

rapides-rive-beton-kinshasa

Rive gauche : béton de soutien

 

J'essaye à mon tour de joindre Brice, mais soit on ne capte pas le réseau, soit on a droit au message "le téléphone de votre correspondant n'est pas joignable".

Pour égayer notre attente, nous avons droit à une scène de ménage dans la rue ! Une jeune fille s'en prend à une autre. Elle est fort énervée et les garçons sont obligés de les séparer. Je ne comprends pas la langue, mais j'en déduis que c'est une histoire de jalousie. Frédéric me confirme, la fille agitée accuse l'autre de vouloir lui prendre son copain !

Les gamins du quartier accourent pour assister au spectacle mais sont "chassés" par les plus grands, notamment à coup de torchons par les laveurs de voiture.

 

rapides-rue-brazzaville

Jeunes dans la rue

 

Nous retournons voir Manu qui se repose sous un appentis, pendant que la batterie de son téléphone se charge. Nous envisageons de prendre un autre taxi si notre chauffeur ne revient pas...

Il est presque 15h30 et nous ressortons sur la place devant le restaurant. Un premier taxi se pointe... fausse joie, ce n'est pas Brice. Un deuxième taxi descend la rue et cette fois, c'est bien notre ami Brice ! 

Il nous explique que pour lui le rendez-vous était à 15h30 et pas 14h30. Incompréhension ? On ne pouvait pas le joindre, car pour lui aussi son téléphone était déchargé... Vérité ou mensonges pour faire d'autres courses ??

En tout cas, nous avons enfin retrouvé notre taxi. Nous avons passé en tout au restaurant "Les rapides", entre la lenteur du service et notre chauffeur "disparu", 3h30 !! Brice mange avant de partir un maboké (emballé dans son paquet de feuilles vertes) et me propose d'y goûter. Je lui réponds, non merci, je viens d'en manger un !

Nous partons enfin pour découvrir le centre de Brazzaville, direction la cathédrale.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories