Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 12:30
Au delà de l'évident appel à l'aide pour préserver la faune locale, HELP signifie "Habitat Ecologique et Liberté des Primates". Point d'animaux en cage au programme... comme dans nos (souvent) tristes zoos européens.
No
us sommes accueillis par 3 employés congolais. Ils nous convient à descendre vers une grande hutte où trois jeunes femmes terminent leur repas. Le confort est sommaire, mais c'est propre et fonctionnel.
Nous ne sommes pas attendus, nous n'avons pas effectué une quelconque réservation, étant donné que nous ne couchons pas sur place. L'accueil est au début un peu froid. Pour détendre l'atmosphère, je dis une phrase du style "Voilà donc le mess des officiers ! ". Je me présente et salue mes compatriotes (du moins je pense).
L'une des jeunes femmes va nettoyer les bungalows, tandis que les deux autres vont préparer la nourriture pour les chimpanzés. L'une d'elles s'appelle Valérie. Manu nous apprend que lui aussi s'appelle Valéry (en deuxième prénom) !
Après les présentations, celui qui semble être le "chef" m'invite à m'asseoir. Au début je refuse ayant envie de me dégourdir les jambes après cet éprouvant trajet. Puis je comprends rapidement qu'il s'agit de palabrer un peu. Je m'exécute donc en me positionnant près du "chef". Il s'agit de déterminer ce que l'on peut faire dans un laps de temps assez court et aussi de parler tarif. Comment notre visite improvisée va t-elle s'organiser ? Il nous propose de faire d'abord une visite du camp et des environs, puis ensuite de voir les chimpanzés, hébergés sur des îles de la lagune de Conkouati, située en contrebas. Le tarif "normal" d'une journée de visite est d'après le "chef" de 50 000 FCFA. Vu la brièveté de notre séjour, je propose évidemment moins, 40 000 FCFA. Après quelques circonvolutions verbales, le "chef" conclut finalement que nous en rediscuterons plus tard. Peut-être voulait-il d'abord nous jauger et tester nos bonnes dispositions ? Des consignes sont fixées avec les jeunes femmes et un autre employé congolais, pour les rejoindre au bon moment sur la lagune.

Nous suivons donc notre guide d'un jour qui se prénomme Antoine. En remontant vers notre véhicule, nous en profitons pour boire et nous alimenter (pain et bananes !). Manu me glisse discrètement que j'aurai dû proposer seulement 30 000 FCFA...

Près de là, un groupe de pintades en liberté se disperse sur notre passage. Il s'agit d'une espèce locale en danger. Les nids sont en effet détruits par les brûlis des paysans. Le volatile peu farouche se laisse facilement photographier. Ce n'est pas le cas de quelques oiseaux multicolores (la couleur dominante est un vert éclatant) que l'on voit filer dans les arbres.


Pintades locales

Antoine nous présente le camp et ses installations. Un forage permet l'alimentation en eau potable. Une série de plusieurs bungalows est disposée en ligne dans une clairière. Il s'agit de modestes constructions en bois, de différentes tailles en fonction du nombre de personnes à héberger. La capacité totale est d'une vingtaine de personnes. L'éclairage nocturne doit s'effectuer grâce à des lampes solaires.
En face, on trouve une rangée de douches alimentées en eau par gravitation (des réservoirs d'eau ont été disposés en hauteur).


Bungalow à louer

Si le confort est spartiate, le cadre est très agréable, pour celui qui aime bien sûr le calme et la nature. Un séjour d'une ou deux nuits coûte quand même la modique somme de 100 000 CFA (150 Euros). Il s'agit de faire face aux différents frais (bateau, carburant, nourriture, avec un surcoût étant donné la distance à parcourir depuis Pointe-Noire, les frais vétérinaires pour les chimpanzés...) et bien sûr de financer l'association (sans but lucratif).


Végétation entourant les bungalows


Partager cet article

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Kouilou
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories