Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2015 7 25 /01 /janvier /2015 18:30

Ce titre accrocheur est celui d'un article de la revue "A travers le Monde", publié en mai 1902. Ce journal hebdomadaire exploite le sensationnel par des histoires exotiques, des récits d'aventures extraordinaires vécues par des voyageurs, notamment dans les colonies, fonctionnaires, religieux, militaires, commerçants ou journalistes, français ou étrangers. Il publie aussi des histoires romancées ayant le même cadre.

L'article est introduit de la façon suivante, présentant la lèpre comme une sorte de "punition divine" pour des indigènes aux mœurs condamnables... Pourtant, le récit du missionnaire est plein d'empathie.

Les habitants du Congo ont fait, ces jours derniers, cruellement parler d'eux, mais par un effet de justice implacable, ces féroces mangeurs d'hommes sont eux-mêmes dévorés par un mal atroce, la lèpre.

Le Révérend Père J. Derouet, supérieur de la mission de Setté-Cama, nous donne dans ce récit un tableau saississant de ce fléau, qui fut la terreur des âges anciens et qui trouve au Congo son terrain de prédilection.

Suit le récit du R.P. Derouet qui partageait alors son temps entre les missions spiritaines du Gabon et du Congo. Âmes trop sensibles, s'abstenir : 

Autant qu'un profane peut risquer un diagnostic, je crois pouvoir affirmer que la variété des affections squameuses plus spécialement désignée ici, est la dartre furfuracée ou lèpre blanche, la plus pure de toutes. C'est la maladie la plus répandue au Congo.

 

lepreux-mission-saint-esprit

Lépreux - Missions des Pères du Saint Esprit (carte postale vers 1910)

 

Les Pahouins (Fangs) de Setté-Cama racontent que, lors de leur première invasion dans la région, ils abandonnèrent au-delà du Rhembo-Nkomi une famille dont les hommes, les femmes, et les enfants étaient presque tous atteints du fléau. Je pourrais, en recueillant mes souvenirs, multiplier les exemples ; pour le malheur du pays ils sont nombreux. J'aime mieux m'attacher plus particulièrement à deux sujets que j'ai pu examiner de plus près, les ayant presque journellement sous les yeux.

 

Ce sont deux lépreuses. Il est à remarquer en effet que les femmes fournissent à la lèpre la plus grande partie des ses victimes.

Commençons par la bonne Maroundou. Quand je dis la bonne Maroundou, cela ne veut pas dire qu'elle n'ait pas le verbe haut et ferme ; elle a même ses heures de tempête. Quand vous lui demandez par exemple à voir ses membres défigurés, elle proteste avec vivacité ; mais chez Maroundou, le coeur vaut mieux encore que la langue et, de la meilleure grace du monde, elle vous répond "Eh bien ! les voici une fois de plus, mes mains et mes pieds, regarde-les puisqu'ils t'intéressent." Et l'on regarde.

Aux mains, nulle trace des doigts. C'est à peine si une légère proéminence écailleuse permet de reconnaître la place du pouce. Les pieds ont été plus maltraités encore. Celui de gauche, rongé, se relève brusquement en une forme qui rappelle de près le sabot du cheval. Celui de droite est complètement détruit. La jambe se termine en fuseau.

 

lepreux-cameroun-mission-spiritains

Lépreux du Cameroun - Mission des Pères du Saint Esprit (carte postale)

 

Maroundou est toujours assise sur sa natte irréprochablement propre et donne des conseils à la jeunesse. Et puis, Maroundou, a un fétiche tout-puissant, c'est son inaltérable gaîté. D'ailleurs, Maroundou est un personnage. C'est même une demi-majesté : son frère Makaia règne sur un petit village voisin et ami de la mission ; or Makaia a de nombreuses absences, dues à ce qu'il ne fait point partie des sociétés de tempérance. De là, des interrègnes obligés que mon héroïne remplit avec dignité... et un peu de fracas.


(à suivre...)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Art - culture - histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories