Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 12:00

Nous retournons avec notre guide improvisé à notre véhicule. Je salue le jeune homme et je lui demande comment il s'appelle. Il dit se prénommer Ingrid et s'empresse de préciser "sans e". En rigolant, je lui dis que même "sans e", en France, c'est un prénom de fille ! Ingrid ne s'offusque pas, il sourit car il a visiblement l'habitude de la réaction provoquée par l'originalité de son prénom. Je lui donne quelques stylos pour le remercier de son accueil sympathique.

 

cote-matève-paysage2

Côte Matève

 

Sur le chemin de terre, des enfants habillés en uniforme, rentrent de l'école. Je demande à Ghislain de ralentir pour leur donner également quelques stylos. Ils repartent heureux, bondissant vers leur foyer avec le modeste cadeau à la main. Nous rejoignons la nationale, mais de l'autre côté du péage ! Il est donc possible par les chemins de traverse d'esquiver le paiement du droit de passage.


Sur le trajet retour, je discute avec Ghislain. Comme nous avons vu une porcherie, la discussion s'oriente sur la consommation de viande de porc. Le chauffeur m'explique qu'il est kimbanguiste et donc qu'il ne mange pas de porc. Autres interdits : pas de tabac, pas d'alcool et le droit d'avoir une seule femme ! Diantre, le kimbanguisme reprend donc les interdits de la religion musulmane et la monogamie de la religion catholique. Cela explique un peu le côté rigide et très réservé de mon chauffeur... Cette "église" a été fondée en 1921 par Simon Kimbangu, sur fond de combat anticolonial contre la Belgique. Mais l'œcuménisme et le syncrétisme de la nouvelle religion a pris depuis quelques décennies des tournants sectaires, le petit-fils du fondateur prétendant même être la réincarnation de Jésus-Christ...

Mais Ghislain est quand même moins coincé qu'au début. Il me pose "une question de madame" (sa femme). Comment ai-je deviné qu'ils avaient un bébé ? J'ai en effet donné quelques petits jouets en plastique... Cela turlupine son épouse. Je lui explique que je ne le connaissais pas il y a encore quelques jours et que je n'ai rien deviné du tout ! J'ai simplement apporté ces jouets pensant que je trouverai bien quelqu'un à qui les donner. Ce ne sont pas les enfants qui manquent au Congo, c'est un pays jeune.

Ghislain poursuit en racontant que sa femme était très contente car le lendemain matin, sa petite fille (18 mois) jouait dès le réveil avec mes petits cadeaux. Super, j'ai fait des heureux !

 

Nous arrivons sans encombre à Pointe-Noire, excepté la rencontre d'un camion en panne, arrêté sur la nationale, en plein milieu de la voie, sans aucune signalisation et un chauffeur inconscient couché sous son véhicule. Ce genre de situation est accidentogène car cela entraîne, en plus d'un risque de collision avec le camion, des dépassements hasardeux de la part des conducteurs toujours trop pressés...

 

Nous filons vers le Derrick, et j'invite Ghislain à manger avec moi. Avec notre détour Côte Matève, il est presque 14 heures !

 

ghislain-derrick

Ghislain au Derrick

 

Ghislain me raconte qu'il n'a pas toujours fait chauffeur et qu'il a "voyagé". Ainsi, il a travaillé dans une mine de diamants à ciel ouvert en RDC. Les conditions de travail de ce type de chantier sont terriblement dures et les galeries risquent d'ensevelir à tout instant les infortunés creuseurs... Mais le comble, c'est qu'il avait trouvé 16 carats de diamants et qu'il s'est fait ensuite arnaquer. Il avait rencontré un acheteur libanais dans un hôtel, lui confiant alors aveuglément sa précieuse marchandise. Mais le lendemain matin, au moment de récupérer l'argent, le prétendu acheteur s'était envolé et avec lui le fruit de beaucoup d'efforts. Misère...

Bien qu'il ait tout perdu, un de ses amis lui dit qu'on ne lui avait pas volé ses deux mains et donc qu'il ne fallait pas désespérer et continuer à travailler !


Nous sommes les derniers à déjeuner et faisons la fermeture du Derrick. Je fais une photographie souvenir de Ghislain sur le ponton du restaurant.

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article

commentaires

florine 25/02/2011 14:47



JE N'IMAGINAIS PAS LE DERRICK COMME ça; j'aime bien l'emplacement



Fabrice 25/02/2011 21:31



Il est face au port, sur la Côte Mondaine.



annette perret 20/02/2011 19:54



je ne me souviens pas avoir connu de kimbanguistes au congo bzv ,ils étaient de l'autre côté ,au "congo belge" ex zaïre .il y avait les "bougistes" dans notre région ,les adeptes de "zephirin "
(si ma mémoire est bonne )nous avions parfois la possibilité d'assister à leurs cerémonies ,très vaudou ,mais  kimbanguistes ??? bon evidemment mes souvenirs remontent à qlq 30 ou 40 ans
,des souvenirs de jeunesse ,nous ne faisions peut être pas vraiment attention à ce côté religieux (avions assez à faire avec le père Ozanne !!!!) on entendait nos parents en parler ,et du côté du
Gabon ,la secte Mbouiti ,dont on disait que A B Bongo faisait partie . Tout cela est bien loin (enfin était ) car à lire vos articles me fait remonter tant de choses qui font tellement partie de
ma vie que j'ai l'impression que c'était hier !!!



Fabrice 20/02/2011 22:20



Le mouvement kimbanguiste est bien parti du Congo Belge (RDC aujourd'hui) mais s'est diffusé ensuite au Congo Brazzaville, notamment par les mouvements de population dus aux conflits de ces
dernières décennies ou aux migrations économiques. Ce ne sont pas les mouvements religieux qui manquent ! Les pseudo-églises fleurissent un peu partout...



Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories