Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 08:00

L'atterrissage se fait en douceur vers 8h45. Il fait beau à Brazzaville, avec quelques nuages. L'avion roule jusqu'au parking sur la piste en béton. Une nouvelle piste bitumée est en chantier et l'accès est barré par des blocs de ciment. Puis nous accédons à pied à l'aérogare. 


 

avion-piste-maya-maya

Sur la piste...

 

Mais il s'agit encore de l'ancienne aérogare. La nouvelle, impressionnante structure métallique recouverte de verre, n'est pas encore opérationnelle, bien qu'inaugurée en août 2010, peu avant l'anniversaire de l'Indépendance du Congo. Les trois passerelles téléscopiques attendront encore un peu...

Après le contrôle du passeport, un homme propose ses services pour porter mes bagages. Je lui répond que je n'en ai pas, ce qui est vrai car je ne suis parti qu'avec mon sac à dos. Peut-être ai-je répondu un peu sèchement et il me demande s'il a été incorrect avec moi. Je lui assure que non !

L'aérogare vétuste donne le triste spectacle d'un bâtiment sombre, déglingué qui sent la pisse et le poisson pourri... Voilà bien longtemps que le tapis à bagages et ses lamelles en fer ne tournent plus.

 

aerogare-maya-mayaAérogare(s) de Maya-Maya

 

Nous devons ressortir pour récupérer à droite du bâtiment les bagages de Manu. Sous un appentis, les voyageurs s'entassent. Je retrouve une dame dont j'avais remarqué dans l'avion l'élégante coiffure faite de nattes tressées, assemblées en 4 coques. Exactement comme sur certaines statues anciennes. Je n'ose lui demander de faire une photo de cette coutume ancestrale.

Un avion qui manoeuvre sur la piste nous envoie, à cause de ses réacteurs, un gros nuage de poussière. Il nous fait fuir et nous nous retournons pour manger le moins de poussière possible... Après quelques instants, Manu récupère ses affaires et me les confient au fur et à mesure.

 

aeroport-maya-maya

Devant l'aérogare de Maya Maya (© Baudouin Mouada - Jeune Afrique)

 

Nous sortons du piteux bâtiment pour rejoindre le parking. Nous croisons un certain Charly, connaissance de Manu, qui me serre la main et me souhaite la bienvenue. Dehors, je m'attendais à plus d'agitation, mais l'endroit est assez calme. Nous avons prévu de louer un taxi pour la journée.

Nous avons l'embarras du choix mais Manu tombe sur un "petit" de son quartier. Le jeune taximan a 23 ans et Manu le connaît depuis bien longtemps. Nous négocions le prix de la réservation... Après une discussion, que j'abrège, nous convenons d'un prix de 25 000 FCFA. La voiture paraît propre, en bon état. Il n'y a pas la clim, mais la chaleur est supportable en cette saison sèche. Nous sympathisons rapidement, il s'appelle Brice, presque comme moi !

 

Clin d'oeil historique

 

Le tout premier aéroport se trouvait à l'emplacement de l'actuelle avenue Matsoua, à Bacongo, deuxième arrondissement de Brazzaville. Il s'agissait à l'époque de l'avenue du Capitaine Gaulard, en hommage à l'aviateur disparu tragiquement dans un accident d'avion en 1935. L'aérodrome avait principalement une vocation militaire. L'aérogare a été transformée en salle de sport, je crois qu'il s'agit aujourd'hui de celle de Makélékélé.

 

gaulard-bacongo-aeroport-brazza 

Aérodrome du Capitaine Gaulard (avenue Matsoua) vers 1945 (carte postale)


La vieille aérogare où je suis passé, date de 1949 et le choix de l'emplacement résulte d'une cession de propriété entre M. Maya Maya (d'où le nom de l'aéroport) et les autorités de l'époque. La piste de 3300 mètres de long a permis d'accueillir rapidement les avions à réaction.

 

aerogare-maya-maya-brazza 

L'aérogare de Brazzaville en 1951 (© CAOM)

 

Après près de 4 ans de travaux, les nouveaux bâtiments sont vraiment en service depuis fin juin 2011. Peu de temps après mon passage... On détruit maintenant l'ancienne aérogare pour construire le deuxième module de l'aéroport, qui se veut ultramoderne. Il faut damer le pion à Kinshasa, rivale pour le trafic aérien régional. Brazzaville semble avoir une longueur d'avance sur son imposant voisin.


nouvel-aeroport-Brazzaville

Nouvel aéroport (Inzoweb.net ©)


Pourvu que dans le futur la maintenance suive ! Et que le bâtiment construit par les chinois tienne la route. Mais même l'aéroport de Roissy a connu des soucisil y a quelques années, par l'effondrement du Terminal E...

 

Sources :

http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2594p085.xml0/

http://www.brazzaville-adiac.com/index.php?action=depeche&dep_id=41668&cat_id=4&oldaction=home&regpay_id=0

L'histoire du Congo à travers les rues de Brazzaville - Jean-Pierre Banzouzi -1986

Partager cet article

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Brazzaville
commenter cet article

commentaires

discountpark 30/03/2016 13:40

Je savoure en ce moment un vrai petit moment de nostalgie. En tout cas merci pour l'article !

Fabrice Moustic 30/03/2016 18:43

L'aéroport de Maya Maya doit en effet rappeler des souvenirs à nombre de voyageurs ou de résidents au Congo !

nzaba 26/11/2012 03:20


bonjour Mr


j'ai des larmes aux yeux en parcourant votre blog, larmes de joie, pleine d'émotions, surtout en voyant la photo de l'aérodrome dans l'avenue matsoua. en fait ma maison parentale (détruite suite
à la guerre) était située dans la rue jeanne d'arc, rue parralèlle à l'avenue Matsoua. mon pére m'avait raconté qu'au paravant ce quartier abritait un aérodrome. mais aucune photo, ni
connaître le nom. grâce à votre blog j'ai pu avoir plus d'informations et mieux connaître mon pays. je m'en rends compte que c'est un beau pays qui a une pentontialité touristique
si les décideurs peuvent mettre en valeur ce côté. j'ai vraiment voyagé à travers votre blog. une fois de plus merci. 

Fabrice 26/11/2012 09:46



Bonjour Monsieur,


Merci pour votre émouvant commentaire. Je suis satisfait d'avoir pu vous faire découvrir une partie de votre passé. Comme vous le soulignez le Congo a un potentiel touristique, pour l'instant
bien peu mis en valeur.



Mfina Macosso freddy 11/07/2011 00:08



Ya fabrice boujour, je consulte souvent votre blog et toujour avec satisfaction , j'étais à Pointe noire du 16 janvier au 28 fevrier 2011. Donc lorsque vous  faite la description de la pluie
 du 17 janvier ,J'ai vu la même chose que vous! Vous avez une bonne vu. Je considère que c'est un reportage bien fait et éclairent de la situation de l'etat des routes de ponton sur mer. A
chaque fois que je me rendais au centre ville à la citronnel, me disais-je je verais peut être Fabrice aujourd'hui. je vais m'inscrire à votre blog , car j'aime vous lire. Convertisser vous au
journalisme.


freddymm



Fabrice 11/07/2011 19:12



M'boté Freddy ! Ces compliments me vont droit au coeur. N'hésitez pas à vous inscrire, vous serez informé directement à chaque publication d'un nouvel article.


Pour le journalisme, qui sait, peut-être une reconversion possible !?



Daniel Voidey 07/07/2011 19:02



  Tres belle description;j'avai l'impression de me trouver a l'aeroport de maya maya,les batiments vieux et noeufs et meme les odeurs............


    J'ai beaucoup aimer.


Je pense m'inscrire a votre news lettter.


Dan.



Fabrice 07/07/2011 20:52



Merci à vous ! Je vous invite à vous inscrire, vous serez informé de la parution de chaque article.



Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories