Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 07:30

Après le petit-déjeuner, je passe par ma chambre et je décide en attendant mes comparses (nous nous sommes donnés rendez-vous à 9 heures), d'explorer les environs de l'hôtel.

 

Dehors, un jeune garçon lave les marches d'escalier. Des ouvriers s'affairent à mettre en place des pavés devant l'hôtel. Ce sera plus propre, car en cas de pluie l'hôtel doit devenir rapidement ocre...

Je croise alors un petit chat que je caresse. C'est le premier que je vois au Congo ! Le serveur me dit goguenard "Nous, on les mange !". Je sens une pointe de provocation dans son propos. Je ne m'offusque pas plus que ça. Je lui demande qui est ce "nous" ? Il me raconte que le chat est le plat dominical favori des Bembés... On est tous le sauvage de quelqu'un ! 


Je remarque un étrange palmier à l'angle de l'entrée. Il n'est pas très haut. J'interroge les ouvriers pour savoir s'ils connaissent son nom. On me répond que ce n'est pas un "palmier d'ici". Des échanges ont lieu en langue locale et j'entends le mot "moundele". J'interpelle mes interlocuteurs pour savoir si on parle de moi. Un ouvrier me répond alors qu'il disait simplement que c'était un palmier de moundele !!

 

 

dolisie-palmier-celeri

      Palmier céleri

 

On m'explique par contre que les fruits ne sont pas comestibles. D'impressionnantes fleurs pendent le long du tronc.

 

 

dolisie-palmier-fleur

Inflorescences du palmier céleri

 

Minute botanique

 

Il s'agit en fait d'un palmier céleri (Caryota urens). Mais ce n'est pas vraiment un palmier de moundele... Bien qu'introduit sans doute par des Européens au Congo, l'arbre est en effet originaire du sud-est asiatique ! La similitude de ses feuilles avec celles du céleri lui donne son nom. Ces feuilles peuvent faire plusieurs mètres de long. L'arbre peut atteindre 30 mètres.

L'autre dénomination du palmier est "queue de poisson" à cause de l'échancrure des feuilles rappelant la nageoire caudale d'un poisson.

On peut fabriquer une boisson alcoolisée à partir de sa sève très sucrée (comme pour de nombreux palmiers). La graine est bien toxique car elle contient de l'acide oxalique. Les fruits sont à manipuler avec précaution car leur jus provoque des brûlures de la peau. J'ai bien fait de ne pas y toucher. Cette dernière caractéristique peu sympathique, confère au palmier son dernier nom, celui de "caryote brûlant". 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Nature
commenter cet article

commentaires

caramel au lait 14/12/2011 19:35


Certes.


Mais quand je vois que même des espèces protégées sont consommées ça me fait mal au coeur.

Fabrice 17/12/2011 00:24



Pas facile l'éducation à la protection de la nature, quand les habitudes sont ancrées depuis des siècles.



caramel au lait 13/12/2011 13:00


Arg mon Dieu, c'est donc vrai que certaines ethnies mangent les chats là bas. Quelle horreur !

Fabrice 13/12/2011 19:16



Dans d'autres régions du monde, on mange des chiens ! Tout est question de culture culinaire. Certains trouvent horribles que les Français (enfin certains) mangent des grenouilles ou des
escargots !


En Europe et ailleurs, nous mettons beaucoup d'affectif avec les chats et les chiens. Ce n'est pas le cas partout.



émma 29/09/2010 00:07



c'est bien la première fois que je vois un tel palmier, très joli!



Fabrice 30/09/2010 15:34



Tout à fait original en effet !



Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories