Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 11:45

Les faubourgs de Makabana sont modernes, puisque l'on y trouve des lampadaires, sagement alignés au sommet des poteaux qui portent les fils électriques.

 

makabana-village-lampadaires

Faubourgs de Makabana (© FabMoustic)

 

Nous reprenons la route et un ralentisseur en béton nous secoue violemment. Manu fait "aie, aie, aie..." ! Il était difficilement visible, masqué par la poussière et bien sûr sans panneau indicateur. Notre 4x4 semble avoir tenu le choc, du moins le croit-on.

 

A la sortie de la ville, nous croisons la voie ferrée dite "COMILOG" du nom de la société qui exploitait un minerai au Gabon et évacuait celui-ci par train à travers le Congo, jusqu'au port de Pointe-Noire.

 

makabana-voie-comilog-wagon

Voie ferrée de la COMILOG (© FabMoustic)

 

Le sigle signifie "Compagnie Minière de l'Ogooué", les gisements de manganèse étaient exploités dans la région de Franceville.

Des wagons apparemment abandonnés sont stationnés à droite et à gauche de la route.

 

makabana-voie-comilog-wagons

Wagons abandonnés (© FabMoustic)

 

Des gamins sortent de l'école. L'un d'eux râle, car il croit que c'est lui que j'ai pris en photo !

A la sortie de Makabana, nous apercevons le "camp Comilog" avec ses étranges maisons aux toits retroussés, évoquant l'habitat asiatique.

 

 makabana-camp-comilog-case

Maisons du camp Comilog (© Truuuc)

 

Les murs des habitations sont décorés de peintures verte et rouge. L'ensemble parait bien fatigué... En dépit des herbes folles, les lieux sont habités.

 

makabana-camp-comilog

Habitations du camp COMILOG (© Truuuc)

 

La voie ferrée COMILOG rejoint le CFCO entre Dolisie et Loudima, à Mont-Bélo (près de la gare de Favre). La voie longue de 285 km passe par Makabana et Mossendjo, et rejoint au nord la frontière gabonaise à Mbinda. Le minerai de maganèse était transporté de Moanda (Gabon) à Mbinda, par téléphérique sur 70 km de distance.


makabana-tracé-voie-comilog

Voie ferrée de la COMILOG (© Vennetier)

 

La voie ferrée COMILOG a été construite en trois ans seulement, entre 1959 et 1962. Elle n'a pas connu le terrible bilan meurtrier du Congo-Océan. L'activité minière a cessé en 1991, et la ligne est depuis gérée par le CFCO.

 Pas le temps de découvrir plus avant ces vestiges d'un passé industriel révolu...

Partager cet article

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Niari
commenter cet article

commentaires

sevestre michel 31/05/2015 14:54

Avons vécu à MKA de 1962 à 1985. Recherchons le contact avec toutes personnes ayant vécu ou vivant à Makabana.
Amicalement,
michel.sevestre@yahoo.fr

Fabrice Moustic 05/09/2017 19:24

Cela rappellera sans doute des souvenirs aux anciens de la COMILOG !

Martine MORIN 05/09/2017 15:12

ma soeur Annie et moi (Martine) avons vécu à Pointe Noire avec nos parents Louise (dite Lisette) et Marcel FOUQUEAU (immeuble COMILOG) en 1967, puis nous sommes partis à M'BINDA pour finir à MAKABANA jusqu'en juin 1968.

Fabrice Moustic 31/05/2015 21:24

Je relaie l'appel de Michel concernant les anciens de Makabana.

maryse 14/05/2015 12:25

De retour chez moi je rechercherai des photos de Makabana à sa création et vous les publierez pour les interessés.

Fabrice Moustic 14/05/2015 19:12

Merci Maryse, je les publierai volontiers !

armand 15/07/2013 23:54


Je répond tardivement à J. Charles, excuses.


Le nom de Carmeille ne me dit rien, mais nous étions que des mendelé à habiter cet immeuble et nous ne connaissions pas le nom de tout le monde, hélas (comme en France!) et à Makabana nous
connaissions le forestier, José .......( trou de mémoire) dont son épouse et ses trois enfants habitaient Pointe-Noire. Je me renseigne auprès d'un ancien de Pointe-Noire ( société Caric) pour
avoir le nom exact.
Armand

Fabrice Moustic 11/04/2015 17:54

Peut-être certains lecteurs vont-ils se souvenir de votre mari ? Je publie votre commentaire, mais je ne peux pas vous aider plus. Pas facile, plus de 50 ans après !

concko 07/04/2015 17:12

J'ai connu les Carmeille surtout à Pointe-Noire, j'aimerai beaucoup reprendre contact avec des personnes ayant vécu à Makabana dans les années 1959/1965. Mon mari était Jean-Marie Concko, conducteur de chantiers(CITRA) ayant participé a la création du chemin de fer pour évacuer le manganèse depuis le téléphérique de Mbinda jusqu'au PK 0 près de Dolisie, rejoignant la ligne du Congo Océan jusqu'à Pointe-Noire.

Fabrice 16/07/2013 08:46



Pour les anciens de Makabana et Pointe-Noire !



christian Quatrehomme 13/07/2013 20:50


Bonjour


je me permet d intervenir sur ce blog 


 ai vecu a Makabana en 1960 j ai vu cette ville naitre avec la Comilog


Qui etait une base vie de cette société. Nous habitions pres de la mission catholique


 Ai vu l eglise se construire!!


Mes souvenirs sont ceux d un enfant de 8 ans !! Je suis donc friand de photos


Merci a vous 

Fabrice 14/07/2013 09:44



Bonjour Christian,


Merci à vous de partager vos souvenirs ! Je suis passé vite fait à Makabana, je n'ai pas d'autres photos que celles publiées.



Charles 27/04/2013 23:40


 Bonsoir Armand


Je pense, que si il y avait autant d'Italiens dans le secteur c'est parce que les anciens immeubles des Potasses avaient été rachetés par l'Agip  pour y loger leurs employés ?


 Avez-vous connu la famille Carmeille ? Ils habitaient je crois au 8ème. Ils étaient à Pte-Noire depuis des lustres. J'ignore si en 81 ils étaient encore au Congo ?


Bien à vous


J.Charles

Fabrice 28/04/2013 10:38



Suite...



armand 25/04/2013 18:07


Oui, exact sur le nom, immeuble Nyanga, et sur le nombre d'étages, les souvenirs s'effrittent avec le temps.


Effectivement cet immeuble était bien tenu et bien fréquenté, nous habitions au 6eme (avec ascenseur!) avec une vue magnifique sur la cote Sauvage, et sur le port. Le groupe électrogène
fonctionnait bien, et au bas de l'immeuble nous avions la "rue des Italiens" appellée ainsi car il y avait de nombreux Italiens dans les villas, une école Italienne, et il me semble le consulat
d'Italie. Mes souvenirs sont bons?

Fabrice 25/04/2013 21:14



Voilà les souvenirs qui se rassemblent !



Charles 25/04/2013 10:44


Il avait 9 étages. A mon époque, il était très bien entretenu. Il me semble? mais, ce n'est pas certain ... qu'il s'appelait: l'immeuble Nyanga.

Fabrice 25/04/2013 13:39



C'est bien ce qui me semblait. Pour le nom, pas d'info...



armand 24/04/2013 18:29


Bravo Fabrice pour ce journal et merci de raviver en nous de bons souvenirs.


Pour ma part, nous habitions l'immeuble COMILOG à Pointe-Noire, mon épouse, notre fille, et notre fils de 1981à 1986. Existe-t-il toujours? Certainement, car cet immeuble de 7 étages n'avait pas
de double au départ.


Armand

Fabrice Moustic 11/04/2015 17:52

Merci de partager ce souvenir !

Concko Maryse 07/04/2015 17:07

J'ai également habité cet immeuble jusqu'en 1973. Mon mari faisait partie de la Comilog

Fabrice 24/04/2013 19:33



Merci Armand ! 


Je crois que cet immeuble existe toujours. Certains lecteurs me parlent pour la COMILOG d'un... 9 étages.


Mais depuis, des immeubles bien plus hauts ont vu le jour à Pointe-Noire !



Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories