Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2009 6 05 /12 /décembre /2009 11:00

Le matin au réveil, le temps est gris et pluvieux. Je n'ai pas de voiture, la télé est en rade à cause de la pluie et je n'ai pas de projet particulier pour cette journée. Petit coup de déprime...
En m'habillant, je constate que j'ai changé de cran de ceinture. J'ai maigri suite à mes épisodes de diarrhée.
Dans la matinée, on frappe à la porte de ma chambre. C'est Roland, l'employé de la maintenance, qui me rapporte l'appareil photo jetable que je lui avais donné (cf Installation hôtelière contrariée et retrouvailles). Charge à moi de développer les clichés.
Nous discutons de choses et d'autres notamment des transports et des voyages : avion, train, métro... Roland a pris une fois l'avion et en garde un mauvais souvenir à cause d'un "trou d'air". Il me demande d'ailleurs si c'est le bon terme à employer. Je lui explique que c'est dans le langage courant, mais que les annonces aériennes appellent cela "une zone de turbulences". Roland regrette qu'aucune annonce n'ai été faite lors de la traversée de la sienne !
Roland a également fait le trajet Pointe-Noire Brazzaville en train. Pour parcourir les 510 km, il a mis 4 jours ! Les pannes et les arrêts sont multiples. En France, pour la même distance, avec un TGV on met environ 3 heures. Quoique certains ont mis beaucoup plus de temps pour traverser la Manche avec l'Eurostar...

Après le départ de Roland, je poursuis ma lecture de "Terre d'Ebene" d'Albert Londres. Je retrouve le minuscule gecko qui s'était glissé sous la porte, dans mon placard.
J'observe également dans le jardin un couple de volatiles qui tente de construire un nid sous ma terrasse, au dessus du boîtier de branchement de la télé. Pas très réglementaire ce raccord de câbles...

P-cables

J'arrive à photographier les oiseaux nidifiants, posés sur le petit palmier face à ma chambre. La queue brun-rouge me fait penser à un rouge-queue. Espèce locale ou oiseau migrateur ?

P-rouge-queue

Je déjeune sous la paillote de l'hôtel. Je n'ai pas envie de perdre mon temps à tenter de joindre un chauffeur comme hier soir... Le service est particulièrement lent. La serveuse Aïcha est amorphe. Le cuisinier aussi doit être endormi car j'attends 45 mn pour avoir le plat du jour !!

L'après-midi, après un moment de repos devant la télé qui fonctionne de nouveau, je fais une balade sur la plage.
Vu la météo médiocre, il y a peu de monde. Les photographes de plage sont au chômage. Scène inhabituelle, trois jeunes européennes font une promenade à cheval sur la côte sauvage.

P-plage-chevaux1

Promenade équestre


L'une d'elle, un peu trop téméraire ou victime d'une fougueuse monture, s'avance largement dans les vagues... Le désaçornnement n'est pas loin ! Mais la cavalière évite la plongée sous-marine.

P-plage-chevaux2

Cheval aquatique


Je constate que les panneaux "Danger" ont été arrachés ou bien volés (cf
Plagistes dominicaux... courants contraires). Rien ne dure bien longtemps ici...
Je croise de nouveau un jeune rencontré le dimanche précédent. Il se prénomme Manix (comme la marque de préservatifs ou le héros de la série télévisée ?). J'échange quelques mots avec lui et je remarque que son copain lit un livre de
Gilles Deleuze. Waouh ! C'est plutôt rare de voir quelqu'un lire sur une plage ponténégrine, mais de plus un livre de philosophie ! Le jeune homme me dit qu'il a emprunté l'ouvrage parlant d'art et de philosophie dans une bibliothèque. Je le félicite et l'encourage à poursuivre sa quête culturelle.

En fin de promenade, je tombe sur deux vendeurs d'antiquités. Serge que je connais depuis ma première mission, et Jean-Marie qui m'est inconnu. Ce dernier est accompagné de son fils.
Ils me déballent trois sacs d'antiquités, m'expliquant que regarder ne coûte rien... Je connais la technique de vente ! Je remarque une belle statuette de chef Bembé avec une longue barbe et un singulier "fétiche jumeaux". Il est bisexué et présente quatre visages. Il synthétise somme toute les différents aspects de la gémellité.
J'explique que mes valises sont pleines et mon budget bouclé. L'insistance de Jean-Marie me gonfle un peu... Finalement, j'achète pour aider Serge un petit masque Kongo au visage recouvert d'argile blanche (cf Sculpture traditionnelle : masques congolais ). Il me rappelle celui vu au musée de Diosso. Serge me dit que le masque est "très ancien", 150 ans selon lui.

De retour à l'hôtel, une réception se prépare. Encore un mariage !! Au dessus de ma chambre, on répare le toit. Bruits de marteau à la clé...
Je salue Patrice à la réception qui me remercie de nouveau pour la soirée d'hier. Une fois encore, je n'ai pas eu de bouteille d'eau. Je quémande donc mon dû auprès de mon ami Hermann. Celui-ci réplique en plaisantant qu'il est barman et que cela ne le concerne pas. Je décide donc de le rebaptiser... waterman !
Au restaurant, la serveuse Christine me demande mon avis sur son changement de coiffure. Pas terrible, elle a remplacé ses tresses par des cheveux courts, lissés, très noirs. Je lui dit plus modérément qu'il faut s'habituer à ce changement...
Je termine la soirée entre télévision et lecture. La musique du mariage ivoirien résonne encore quand je me couche...

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories