Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 19:00

Un établissement hôtelier a marqué la mémoire des anciens ponténégrins, c'est l'hôtel du Plateau.

Il tire bien entendu son nom du quartier de Pointe-Noire où il est situé, en haut de l'avenue de Gaulle, à droite en montant, environ 800 m avant le "village africain" (de fait, pas très loin de l'évêché). 

 

Pour être exact, il se nommait au tout début "AU plateau" comme on peut le voir sur le cliché ci-dessous. L'entrée est encadrée par les mentions "Bar" et "Hotel", et à gauche on lit "Restaurant".

 

pnr-plateau-hotel-anselmi

"Au Plateau", hôtel restaurant de Pointe-Noire vers 1945 (carte photo - Anonyme)

 

Je n'ai pas trouvé de date précise de construction de l'hôtel. Je suppose vers 1940 (cf http://voyage-congo.over-blog.com/2015/03/pointe-noire-hotel-du-plateau-chantier.html). La construction, assez massive, ne fait pas dans les fioritures. Seules quelques courbes viennent rompre la monotonie des ouvertures rectangulaires du rez-de-chaussée. Les moyens étaient limités à l'époque !

La façade affiche aussi "Etablissements Louis Anselmi". La famille Anselmi possédait déjà une "concession" à Pointe-Noire en 1934. Louis Anselmi dirigeait une entreprise générale de Travaux Publics (Anselmi et Cie, devenue ensuite la SAGETRAN).

Cet hôtel accueillait très souvent les primoarrivants au Congo. Ils y passaient quelques jours ou semaines, le temps de trouver et d'aménager un logement.

La famille Anselmi louait également des "cases" avec jardin, ce qui permettait de profiter de quelques fruits tropicaux, directement sous la main.

 

pointe-noire-plateau-hotel-congo

Colons devant l'hôtel "Au Plateau" vers 1945 (détail carte photo - Anonyme)

 

Au seuil de l'entrée, surmontée d'une marquise en tissu, on identifie une femme blanche (la "patronne" ?). Sur la terrasse, deux hommes sont attablés, chacun de leur côté. A gauche, discrètement, un employé noir pointe le nez à la fenêtre... Un autre individu, tout de blanc vêtu, pose accoudé à la portière de sa belle auto. Quel luxe pour l'époque !

Ce n'est pas en tout cas une photo impromptue. Est-ce la famille Anselmi posant devant sa propriété ?

On remarque aussi que les premiers arbres plantés devant l'hôtel étaient des badamiers, reconnaissables à leur ramure et leur feuillage caractéristiques (cf Pointe-Noire : le badamier ).

 

 

pointe-noire-hotel-plateau

Hôtel du Plateau vers 1955 (carte postale)

 

L'hôtel cette fois DU Plateau, dans les années 1950-60, occupait ce même emplacement. Il faisait toujours office de bar, café et restaurant, selon les inscriptions lisibles à l'entrée.

On note que le bâtiment initial a été largement remanié. Il a gagné une nouvelle aile, à droite de l'entrée. Les ouvertures ont été refaites au rez-de-chaussée (fini les "arrondis" !) et de petits balcons ont vu le jour à l'étage. Le toit en tôles en encorbellement a été remplacé (ou en tout cas masqué) par un muret qui réhausse la façade.

 

La densité de circulation était bien moindre qu'aujourd'hui sur l'avenue de Gaulle. Le piéton (en short, les mains dans les poches) pouvait poser sans craindre l'accident...

 Il parait que dans les années 1950, un grand Noir prénommé "Maoussa" (?) marchait devant l’hôtel avec un énorme crabe tenu en laisse avec une ficelle, en cherchant à le vendre !

 

 

 

pnr-hotel-migitel-plateau

Le Migitel vers 2005 (source : pontonlabelle2.skyrock.com)

 

Aujourd'hui, le Migitel est le successeur de l'hôtel du Plateau. Extérieurement, il n'a presque pas changé par rapport à la seconde version, excepté la couleur de la façade et l'apparition de la climatisation.

J'avais photographié en 2012 la façade de cet hôtel, implanté à l'angle de l'avenue de Gaulle et de l'avenue Barthélémy Boganda (qui mène entre autre à une boite de nuit et à un établissement "concurrent", le Guest House).

 

pointe-noire-hotel-migitel

Hôtel Migitel, avenue de Gaulle (2012 © FabMoustic)

 

La façade du Migitel a été repeinte en vert pistache assez récemment. La dénomination vient des prénoms des propriétaires du moment, MI comme Micheline, GI comme Gilbert (décédé depuis) et TEL comme... hôTEL !

La densité de construction a bien augmenté aux alentours, depuis le premier cliché des années 1940, sans parler de la circulation automobile.

 

Mais la ville a gardé le souvenir de la famille Anselmi, patronyme d'origine italienne, en donnant le nom "Stade Franco Anselmi" en 1953 à l'équipement tout proche de l'hôtel du Plateau, stade construit en 1939 pour l'ASP (Association Sportive Ponténégrine).

Partager cet article

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article

commentaires

Michèle 03/05/2015 18:35

Bonjour,
J'ai vécu 7 ans à Pointe-Noire, Je suis rentrée en France en fin 1977.
J'avais un salon de coiffure pas très loin de la gare, la rue en face de l'hôtel Atlantique.
Ma famille y a vécue plus de 20 ans. nous avions une entreprise de BTP
Je dévore votre blog, chacune de vos photos me raconte un histoire.
Ce pays et ses habitants son merveilleux, je brule d'y retourner depuis 1978..
Enfin je suis libre de toutes obligations.....
Je souhaite y retourner cette année, J'aurai besoin de converser avec vous afin de me donner quelques tuyaux
Une amoureuse de Pointe _Noire

Fabrice Moustic 04/05/2015 19:17

Merci Michèle pour ces souvenirs !
Passez par le "contact" pour converser en dehors des commentaires des articles.

Bouillon Jean-louis 08/01/2015 00:01


J'ai habité 2 semaines en mai 1957 à l'Hûtel du Plateau, que je reconnais bien sur la deuxième image. J'ai gardé un merveilleux souvenir de Pointe-Noire, la beauté du pays, la gentillesse des
pontenegrins. Comme j'aimerais y retourner!. Malheureusement, un tel voyage n'est plus de mon âge. Alors je rêve. Amitiés. J-L.B.

Fabrice 08/01/2015 08:16



Merci pour ce témoignage.


Les conditions de voyage se sont largement améliorées depuis 1957, environ 8 h de vol depuis Paris pour rejoindre Pointe-Noire (vol direct bien sûr).


La ville a bien changé également !



Francis PICON 21/02/2014 14:05


Le MIGITEL qui a pris la suite de l'Hotel AU PLATEAU, est bien du aux prénoms des propriétaires Mi = Micheline POTIGNON NGONDO, et feu Gilbert POTIGNON. Cette famille est aussi propriétaire des
Hotels AZUR INTERNATIONAL, GILBERT'S, et du restaurant "L'abri-côtier"Madame Potignon Ngondo a été Député, elle fut à l'origine de nombreuses lois sur la protection de l'enfance. Elle a réalun
Centre de Santé intégré à Tchimbamba. Elle est Chevalier de la Légion d'Honneur française depuis le 31/12/2010.

Fabrice 21/02/2014 18:46



C'est effectivement une personnalité bien connue à Pointe-Noire !



Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories