Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 10:30

Je reprends mon parcours et par une petite rue qui passe derrière la Préfecture, je rejoins l'avenue Marien Ngouabi. 

A l'angle, on trouve un bâtiment qui semble abandonné. Recouvert de tôles, assez long, il présente une façade à degrés et des ouvertures grillagées, surmontées d'auvents rouillés. A quoi servait-il ? Est-ce une ancienne construction de l'époque coloniale ?

 

batiment-abandonné-2012-pointe-noire

Bâtiment inconnu...

 

Je marche sur les bas-côtés sableux, passe devant quelques magasins en cherchant l'ombre des arbres et rejoins la DIRATT. C'est bien sûr un édifice majeur de l'époque coloniale dont j'ai déjà parlé, l'ancien siège de la Compagnie Forestière Sangha Oubangui. 

 La DIRATT a été repeinte en rose et blanc fin 2009 (cf  Pointe-Noire : bâtiment colonial, CFSO ), alors qu'auparavant les murs étaient entièrement blancs.

 

diratt-2012-pointe-noire

Bâtiment de la DIRATT (ex CFSO) en 2012

 

La CFSO a été constituée en 1910, résultat de la fusion de diverses compagnies d'exploitation des terres de la Sangha, de la Lobaye et d'autres régions du Moyen-Congo. Elle était surnommée "La forestière", mais son activité ne se limitait pas à l'exploitation du bois. La production agricole concernait le caoutchouc, l'huile de palme, le café, le cacao, le copal, le coton et également le juteux commerce d'ivoire. Au delà du Congo, la compagnie exerça son emprise sur le Togo, le Gabon et le Cameroun.

 

 

cfso-immeuble-pointe-noire

Immeuble de la CFSO - AEF - vers 1930 (© carte postale L. Dudé)

 

De sinistre réputation, la compagnie concessionnaire a connu en son sein un célèbre agent. Le talentueux et sulfureux écrivain, Louis-Ferdinand Céline. Il séjourna au Cameroun en 1916-1917, tenant alors une factorerie en charge de la récolte du cacao. Il dressa un portrait sévère et parfois terrible du petit monde colonial de l'époque... Il a fait le récit de son expérience africaine, en prenant soin de changer les noms, dans son ouvrage "Voyage au bout de la nuit".

 

cfso-pointe-noire-diratt

Bâtiment de la CFSO vers 1950 (© Carte postale Hoa-Gui)

 

L'édifice de Pointe-Noire n'a pratiquement pas changé. Mais son environnement, oui ! L'imposante construction des années 1930, superbe dans son isolement, est maintenant entourée de murs.

Ainsi, derrière la DIRATT, le terrain de sport utilisé par les écoles toute proche, est désormais bordé d'un mur de béton.

 

diratt-2012-pointe-noire-chantier

Immeuble en construction à l'angle de la DIRATT...    

 

Juste à côté, on construit aujourd'hui un bâtiment. Les parpaings montent peu à peu, avec les typiques étais en bois. Espérons que le nouveau bâtiment ne soit pas trop haut, pour ne pas défigurer le quartier...

Partager cet article

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article

commentaires

charles 06/11/2012 15:44


Bonjour


Dans les années 50/60 le président de la chambre de commerce était Mr. Pierre-André, une figure de Pte-Noire, remplacé par Mr.Barros.

Fabrice 06/11/2012 19:23



Vous trouverez des photos de la Chambre de Commerce plus avant dans le blog...



charles 05/11/2012 11:56


Saoufé Patrice !  


En munukutuba cela veut dire : Loin ... Loin ...              

Fabrice 05/11/2012 19:17



Il y a longtemps, longtemps... comme disent certains Congolais d'aujourd'hui !



charles 04/11/2012 19:11


Ce n'est pas la potinière, je me suis trompé...C'est tellement Kala...kala...!

Fabrice 04/11/2012 22:55



Kala, kala... Cela veut dire bien loin dans le temps !?



charles 04/11/2012 12:09


Bonjour,


Ce "bâtiment inconnu" ressemble étrangement à l'ancien cinéma : " la potinière " des années 50 et 60 ?

Fabrice Moustic 17/04/2015 19:01

Merci Lionel pour ces précisions de première main ! Le bâtiment "inconnu" et quelque peu abandonné, est donc une construction liée au CFCO, assez ancienne (relativement à l'histoire de Pointe-Noire bien sûr).

Lio 17/04/2015 17:25

Le bâtiment inconnu est celui des services fonciers du CFCO. Ils ont cédé une grande partie de leur terrain à la base SDV qui leur est attenante.
L'immeuble en construction, aujourd'hui quasiment terminé et qui offre dès à présent des locations est celui de l'agence d'architecture AAUC de l'éphémère ministre Gaston Gapo.

Fabrice 04/11/2012 18:40



On m'a expliqué que le cinéma la Potinière était avenue de Gaulle. Ce n'est pas le cas de celui-là, situé sur l'avenue Marien Ngouabi (ancienne avenue du Port je crois).



Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories