Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 21:00

La ville n'est décidément pas épargnée par les pluies diluviennes... Le mois de février 2011 a vu de fortes inondations perturber l'activité de la capitale économique.

 

La circulation devient très difficile avec une voirie inondée, accompagnée d'affaissements de la chaussée.

 

inondation-pointe-noire-fev11-2

 

Le moteur risque de se noyer devant la masse d'eau déplacée, véritable vague recouvrant le capot...

 

inondation-pointe-noire-fev11-3

 

Les ruelles se transforment en ruisseau où les ordures flottent, pour rentrer chez soi, pas d'autre choix que de cheminer dans ce cloaque...

 

inondation-pointe-noire-fev11-1

 

L'eau atteint par endroit 1 à 2 mètres, submergeant les habitations. Les rivières Tchinouka, Tchikobo et Nzonko sont sorties de leur lit, reprenant leur périmètre naturel d'expansion dans les anciennes zones marécageuses. On sort parfois les pirogues pour se déplacer en pleine ville !

 

inondation-pointe-noire-fev11-4

 

Les dégâts matériels sont importants...

 

inondation-pointe-noire-fev11-5

 

Plusieurs personnes sont mortes noyées.

 

inondation-pointe-noire-fev11-6

 

La "petite saison sèche" n'a pas eu lieu cette année. Ce sont bien sûr les plus pauvres qui payent le plus lourd tribut dans cette situation.

 

inondation-pointe-noire-fev11-7

 

 

Sources : http://echosdebrazza.com

http://www.afriscoop.net/

Partager cet article

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article

commentaires

Ya Sanza 21/04/2011 23:54



Tu te demandes si le pont fera plus barrage qu'avant. Wait and see, une fois de plus je joue les Cassandre, il suffit d'attendre. Je te parie ce que tu veux que j'ai raison et que l'eau montera
plus haut.



Fabrice 22/04/2011 11:58



J'espère que tu te trompes... pour la population qui en subirait les conséquences ! 



Ya Sanza 21/04/2011 21:13



Le maire prétend que les inondations qui frappent la ville de manière plus que récurrente sont dues aux changements climatiques. Pourtant il n'est pas de ponténégrin pour ne pas reconnaître que
nous avons vécu des saisons des pluies où il pleuvait bien davantage qu'en cette année 2011. 2000 par exemple fût une année particulièrement pluvieuse. Cette année là on avait pourtant pas
signalé d'inondation catastrophiques.


Entre temps, que s'est-il passé ?


Les vasières (zones marécageuses dans la ville) qui servaient de bassins régulateurs ont été remblayées et loties.

Les lits majeurs des rivières traversant la ville (ceux qui sont occupés par la rivière en période de crue ordinaire), ont été lotis et construits.

Les zones de végétation qui ralentissaient le ruissellement ont disparu.

Les caniveaux et canalisations d'eux pluviales n'ont pas été entretenus. Certains de leur rejets sur la mer ont été bouchés parce qu'ils dérangeaient des exploitants d'établissements
hôteliers construits illégalement sur la plage. Je ne cite personne mais je suis certain que Fabrice à compris.

De plus en plus de sols étanches existent sur la ville, soit qu'ils aient été bétonnés soit que la concentration de sachets plastiques rende la pénétration de l'eau quasiment impossible.



Pourquoi le maire ne rend il pas publics les relevés pluviométriques de l'ASECNA (aviation civile) pour étayer sa thèse ? Il vient de faire construire un pont sur la rivière Songolo supposé
remplacer un antique pont plus qu'à bout de souffle. On a pu constater lors de la plus grosse pluie de cette dernière saison des pluies, les 16 et 17 novembre 2010 (pluie d'environ 12 heures),
que l'ouvrage en question (pas encore remblayé) ne suffisait pas à avaler la crue, l'ouvrage était plein alors qu'on flot plus important passait derrière chacune des culées. En cette fin de
saison des pluies, elles cesseront totalement d'ici 3 semaines environ. Une entreprise séalise les remblais d'accès à l'ouvrage. Méfiance, à partir de mi octobre le temps va changer, à la
première grosse pluie le pont se comportera en barrage et mettra en charge les terrains en amont où vit une population nombreuse et peu fortunée. Si la crue a lieu dans la nuit, il y aura de
nombreuses noyades l'eau montant plus haut que jamais.


Fabrice, la petite saison sèche a bien eu lieu cette année.



Fabrice 21/04/2011 23:08



Tu as sans doute raison, j'ai vu les constructions dans le lit majeur des rivières, l'absence de cohérence de l'urbanisme, voire les entraves volontaires à l'écoulement des eaux, qui ne peuvent
qu'aboutir à une aggravation des conséquences des pluies. L'absence de "petite saison sèche", évoquée par certains, serait-elle de la désinformation pour étayer la thèse du changement climatique
? C'est vrai que c'est pratique pour expliquer les inondations...


Le nouveau pont de Songolo fera t-il plus barrage qu'avant ? Je ne sais pas... On a commis parfois les mêmes erreurs en France, où des remblais de voie ferrée ou d'autoroute ont bloqué
l'écoulement des eaux et provoqué de graves inondations (par exemple dans la vallée du Gardon en septembre 2002).



Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories