Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 20:00

La ville de Pointe-Noire a encore été l'objet d'importantes inondations suite aux fortes pluies qui se sont abattues sur la région les 17-18 novembre 2012.

 

inondation-17-novembre-pointe-noire

Rivière en crue (avenue Jacques Opangault)

 

Les mêmes causes provoquent toujours les mêmes effets... L'urbanisation galopante détruisant les zones naturelles qui recueillaient auparavant les pluies, le manque d'infrastructures, le lit des rivières non entretenu, occupé par l'habitat précaire et obstrué par des obstacles de toute sorte, tout cela conduit à une brusque montée des eaux dans certains quartiers de la ville.

 

inondation-pointe-noire-port

Une partie du port de Pointe-Noire inondé

 

Plusieurs quartiers ont été touchés (Loandjili, Wharf, Port, Songolo...) notamment en amont des débouchés sur l'océan des rivières traversant Pointe-Noire.

 

inondation-congo-novembre-2012

Habitations inondées parfois jusqu'au toit

 

Le sous-dimensionnement du nouveau pont de Songolo (cf Pointe-Noire : nouveau pont de Songolo ) est confirmé par les témoignages. Trop étroit et mal conçu, il fait barrage et favorise la montée des eaux dans les zones situées en amont.

 

inondation-ponton-nov-2012

De l'eau jusqu'au cou...

 

On dénombrerait une dizaine de morts. On le comprend quand on voit la hauteur parfois atteinte par les eaux sur la photo ci-dessus, avec cet homme luttant pour avancer.

Des milliers de sinistrés ont dû se réfugier dans des zones plus sures. Un début d'épidémie de choléra a suivi ces inondations (9 cas déclarés dans les hôpitaux de la ville au 30 novembre 2012).

 

 

Sources : 

http://congo-dechaine.info/

http://congo-liberty.com

http://journaldebrazza.com/

Partager cet article

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article

commentaires

yves domzalski 15/12/2012 14:54


Pauvres gens, dont la plupart onr dû perdre tout ou presque du peu qu'ils avaient....Un des multiples effets de "la malédiction du pétrole", du moins dans certains pays...Dans ce cas précis, même
en cherchant bien les "fétiches" n'y sont pour rien...Alors cherchons l'erreur ou plutôt les erreurs...


Nos doctes économistes nous parlent d'une croissance substantielle en Afrique. Dans la pratique, la réalité sur le terrain reste cependant bien précaire. L'améliorations de la vie du plus grand
nombre passe certes par la croissance économique mais pas seulement; les autres parmètres en jeu sont au moins aussi important que la croissance.


 

Fabrice 15/12/2012 16:32



Ce sont comme vous le soulignez les plus pauvres les plus touchés par les inondations.


La croissance en Afrique est "naturelle", car il reste beaucoup à faire (routes, ponts, infrastructures...) contrairement aux pays dits développés. Maintenant, les bénénéfices de la croissance
économique semblent bien mal répartis dans une société profondément inégalitaire.



Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories