Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 16:00

L'attitude de notre amie Josiane ne nous empêche pas d'aller sur la plage de la Côte Sauvage. Manu et moi nous installons dans les fauteuils, au bar "Chez Nathan". Une bière à la main nous profitons des rayons de soleil de cette fin d'après-midi.

Pour une fois, je ne suis pas le seul Blanc. Deux jeunes (une fille et un garçon) ont pris place à quelques mètres de là.

 

Le spectacle des "acrobates" bat son plein. L'un d'eux passe dans le bar faire la quête. Détail marrant, il prend soin de cacher son entre-jambe avec sa main, étant donné le caractère moulant de son justaucorps...

 

acrobates-côte-sauvage

Acrobates de plage

 

Je donne quelques pièces et abandonne ensuite Manu quelques instants pour voir le spectacle. Les costauds tournent en rond autour d'un pneu, chauffent la foule amassée, avant d'entamer leur représentation.

 

acrobates-pneu

Acrobate haranguant la foule

 

Sauts par dessus le pneu, contorsions, cabrioles, pyramides humaines constituent l'attraction. Les applaudissements fusent, ou bien les rires quand l'acrobatie est ratée, volontairement ou non.

 

Après ceci, j'invite Manu à marcher un peu. Nous déambulons sur le sable. Une jeune femme m'aborde. Elle m'a repéré au "spectacle". Olga vend des crèmes, des produits de beauté et souhaite me laisser ses coordonnées. Soit, cela ne coûte rien !

 

Plus loin, Manu interpelle une jeune mère qui a emmené sur la plage un nouveau-né. Sans doute considère t-il qu'il est beaucoup trop tôt pour l'enfant d'être exposé à cet environnement pas très sain.

La nuit s'installe peu à peu. La foule quitte progressivement la plage. Des policiers chassent des jeunes filles qui souhaitaient rester sur le sable. Manu m'explique qu'une fois la nuit tombée, les risques de viol augmentent notablement...

 

nathan-sauveteur-plage

Enseigne du bar de plage de Nathan

 

Nous rentrons vers l'hôtel nous aussi. Côté avenue, je photographie l'enseigne du bar. Manu me confirme que Nathan est un ancien sauveteur en mer.

Immanquablement, un petit garçon repère ma présence "Papa, le Blanc !". Il se prénomme Manuel et n'en avait sans doute pas vu d'aussi près...

 

Je salue et remercie Manu pour la belle expédition au lac Kayo. De retour dans ma chambre, je constate que la climatisation est arrêtée. Encore une panne d'électricité... Il fait 29°c dans la chambre.

 

Le soir à l'accueil, je croise Josiane et Sh. Je demande à Josiane si elle s'est remise de ses émotions... Sh m'accuse d'avoir "maltraité" sa copine, elle n'a pas mangé à midi, s'est faite "racketter" à la frontière ! Elle est de mauvaise foi, Josiane nous avait répondu qu'une banane lui suffisait. Pour la pièce d'identité, Josiane n'avait rien sur elle ! Nous n'étions visiblement pas sur la même longueur d'onde quant à la nature de l'expédition. Avec Manu et moi, c'est un peu "rustique", la priorité n'est pas donnée au confort et au repas. La "demoiselle" s'attendait sans doute à autre chose.

De même, découvrir le Congo ce n'est pas pour moi boire un verre au bar du Madiba Hôtel ou déjeuner au Malonda Lodge. C'est agréable, mais très peu représentatif du pays. Sh me répond qu'elle connaît mieux le Congo que moi. Pas sûr que l'on ait fréquenté les mêmes endroits ou avec le même état d'esprit. Dialogue de sourd ! Sh. promet de s'en souvenir pour une éventuelle prochaine fois... Cause toujours.


Le pauvre Manu qui est "son" chauffeur le soir même, aura droit lui aussi à toute une série de reproches de la part de Sh. à l'attitude hautaine et méprisante.

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories