Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 05:00

Le vol se passe sans encombre. Je voyage aux côtés d'une jeune femme possédant un passeport diplomatique congolais. Je l'aide à mettre dans le coffre à bagages, un lourd sac de luxe, fermé de petits cadenas. Sac noir en croco et bijoux laissent présager de son aisance financière. Par contre, côté lecture, c'est un paquet de presse people. Au moins, avec ce genre de magazine, elle n'aura pas mal de tête. A l'arrivée à Pointe-Noire, elle est attendue au pied de l'avion et échappe aux contrôles que subissent les autres voyageurs... Une VIP quoi !

La passerelle téléscopique est en panne. Nous descendons sur le tarmac par un grand escalier accolé à l'avion. Je suis parmi les premiers voyageurs à être contrôlé. Il est un peu plus de 6h du matin et l'agent aéroportuaire est bien mal réveillé... Il met le tampon du visa d'entrée au Congo, sur la page du visa pour le Gabon de novembre 2010 ! N'importe quoi.


 passerelle-aéroport-pointe-noire

Passerelles de l'aéroport Agostinho Netto (nggladene © Panoramio 2010)

 

Ce n'est pas le seul dysfonctionnement. Le tapis roulant pour les bagages est hors service, la climatisation ne fonctionne pas. Le bel aéroport, faute de maintenance, risque de se dégrader à grande vitesse... Le contraste est fort avec une pub Airtel (opérateur de téléphonie mobile, ex Zain) qui propose un Black Berry ! Pour un abonnement mensuel de l'ordre de 30 000 FCFA, je crois, une somme importante pour nombre de congolais, on accède à plein de fonctionnalités (en tout cas en théorie).


Je récupère mes valises pour une fois assez rapidement (j'évite la cohue !) et à l'aide d'un chariot aux roues tordues, je chemine tant bien que mal, après un contrôle succinct, dans le hall puis vers le parking. Il faut attendre une lente répartition des voyageurs et des bagages entre les différents véhicules, objet de discussions entre chauffeurs.

Je retrouve sur le parking les petits cireurs de chaussures et les vendeurs ambulants, l'odeur océanique et l'atmosphère particulière de la ville, qui est en train de se réveiller. Puis c'est l'habituel et fastidieux tour de la ville en mini-bus, héliport, hôtels Azur, Saint Jacques, Palm Beach (où je ne vais pas...)... et enfin la résidence du Derrick, sur la Côte Mondaine, près du restaurant d'entreprise.

 

guest-derrick-pointe-noire

Résidence du Derrick, côte Mondaine

 

Il est déjà 8h, deux heures se sont écoulées depuis l'atterrissage... Je remplis une fiche de renseignement à l'accueil. Loger ici ne m'enchante pas. La localisation et le cadre sont moins agréables que ceux de la Côte Sauvage. Les cubes empilés et la cour fermée par les bâtiments eux-mêmes donnent un aspect de caserne.

Je déballe les bagages et passe à la salle de bains. Elle est bien agencée, mais le néon et la prise du rasoir ne fonctionnent pas...


Je dois filer à la base industrielle. Mais aucun chauffeur ne semble prévu. Le temps de trouver un moyen de transport, je poireaute à la réception. Eh oui, le téléphone dans les chambres ne fonctionne pas ! Pas pratique pour communiquer avec les résidents.

Finalement, j'emprunte une navette qui dessert ma destination. Passage obligatoire par l'accueil pour l'obtention d'un badge visiteur. Attente que l'appel téléphonique confirmant mon "invitation" aboutisse... Je retrouve enfin mes interlocuteurs du DSIT.

La secrétaire remplaçante ne sait pas qui dispose des tickets de restaurant. Je me déplace pour rien au bureau des badges, car je ne suis même pas inscrit sur la liste des arrivants. Pas de badge missionnaire pour l'instant ! Bref, toujours une perte de temps dans les formalités et les couacs d'organisation.

Heureusement, je peux quand même discuter technique, paramétrages et plan d'action pour la mise à jour importante prévue demain.

A midi, je passe au CMS. Mes tickets restaurant sont là bas ! On me fait une "avance" pour le reste. Je retrouve Olivier et Eric, brièvement Jacky et aussi Jean-Luc, l'exilé provisoire du Gabon. Je déjeune avec lui... au Derrick.

Je suis fatigué et j'en oublie ma pochette dans sa voiture... J'essaie de me reposer dans ma chambre, mais le soleil m'empêche de dormir. Quelle idée de mettre un rideau à 10 cm du mur ! Il sert à quoi s'il ne bloque pas la luminosité ??


Après le repos, je salue devant la résidence des "vendeurs d'antiquités" connus précédemment, Serge, Nicaise, Martin et Hugo. Mon arrivée va rapidement être connue de tous... Nouvelle navette vers la base industrielle. Léger embouteillage sur la route, deux nouveaux arrivants s'inquiètent d'arriver en retard à leur réunion... il va falloir s'habituer !

L'après-midi est consacrée à la mise en place d'un nouvel outil de connexion, pas testé avant en configuration locale, par faute de disponibilité de mon interlocuteur. Il faut tout paramétrer.

 

Vers 18h, un chauffeur prénommé Anicet me récupère en... 206 ! Il n'a pas son véhicule habituel et donc pas de Tétra pour communiquer. Le chauffeur est contraint de donner son n° personnel...

Le soir, je passe un coup de fil à Patrice. On envisage de se voir jeudi midi. J'appelle Manu qui vient dîner avec moi au Club Nautique. Nous nous retrouvons avec plaisir. Nous parlons des événements des 8 mois écoulés depuis ma dernière mission et de notre projet d'expédition pour le week-end à venir.

J'en profite pour lui donner de petits cadeaux apportés de France, notamment un tire-bouchon à leviers, lui qui n'en possédait qu'un petit, pas pratique du tout. Pas de dessert. Je ne fais pas de vieux os, la journée a été longue...


Partager cet article

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article

commentaires

rv 26/06/2011 13:19



merci Fabrice .en 65/70 il y avait le club nautique ; un village de pecheurs et le cub 65 au niveau de la scierie Trouillet  bon dimanche (il fait 30 ° aujourd'hui )



Fabrice 26/06/2011 15:18



Le village des pêcheurs a récemment déménagé un peu plus loin. Bon dimanche à vous !



rv 25/06/2011 22:54



bienvenue au congo ..il ne faut pas drager la pantère dans l'avion ...ça ne porte pas chance .....  attends avec impatience les aventures de "moustic " au congo    
amicalement  rv         ps : peuxtu me situer ta résidence de luxe  par photo



Fabrice 26/06/2011 12:49



Pas de drague, l'animal en question est trop dangereux... La résidence est située sur la côte Mondaine, entre le club nautique et le derrick (resto d'entreprise). Autrement dit, au bout du
boulevard Loango, après le village des artisans.


Amicalement



Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories