Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 09:00

L'hôtel Palm Beach est en plein chantier. L'ancienne paillote et la piscine ont été détruites. On construit une nouvelle paillote plus grande et surtout plus pratique, avec une cuisine localisée en dessous. Auparavant, les serveurs faisaient l'aller-retour depuis le bâtiment principal.

D'après le tableau accroché derrière le guichet de la réception, la piscine sera plus fun, avec des toboggans colorés, qui sont d'ailleurs déjà là... avant la nouvelle piscine.

 

palm-beach-chantier

Travaux de la paillote et de la piscine du Palm Beach

 

L'inconvénient, c'est que l'on ne peut plus manger à l'extérieur. Les bruits occasionnés par le chantier sont aussi à supporter...

L'aile gauche de l'hôtel est également en pleine rénovation. Les couloirs de circulation comportent désormais des arcades, un patio arboré a été créé entre les pavillons, les tons ocres ont remplacé la peinture verte écaillée. Très sympa !

Le mobilier et la décoration des chambres sont aussi revus. Il faudra revenir voir quand ce sera fini !

 

palm-beach-congo-travaux

Nouvel aménagement de l'aile de l'hôtel du Palm beach

 

A l'hôtel, tout le monde me parle des élections présidentielles en France. "Alors, vous avez un nouveau président ?". Les plus curieux me demandent même pour qui j'ai voté... La chaîne France 24 fait beaucoup pour la diffusion des informations au Congo.

Sans comparaison, ici aussi, il y a du changement de personnel. Hermann n'est plus au bar, les serveurs de la paillote comme Gaston et Idrice sont partis, Red est installé à Cape Town. L'activité hôtelière est de fait réduite pendant les travaux.

Autre modification, la société de gardiennage n'est plus la même. La SCAB a été remplacée par "Sara sécurité". J'ai cru un instant que les célèbres Saras (cf construction de la ligne du chemin de fer CFCO) étaient de retour, mais non, il s'agit du prénom de la fille du responsable de l'entreprise.


L'autre sujet de conversation, ce sont les terribles explosions de Brazzaville du 4 mars dernier (cf Evénement tragique : explosions à Brazzaville le 4 mars 2012 ). Chacun y va de son hypothèse, la conclusion étant que les victimes sont toujours les mêmes, les plus pauvres... Différentes versions circulent quant à la présence du Président à Brazzaville ce jour là, sa résidence étant dans le quartier où le sinistre a eu lieu. Etait-il chez lui, à un autre endroit de la capitale, a t-il fui la capitale, était-il déjà dans son fief du nord ? En tout cas, le jour même, il donnait une interview à la télévision nationale, rendant visite aux blessés à l'hôpital. On me dit "qu'il a bien parlé". L'émotion passée, reste à déterminer les responsabilités...


palm-beach-plage-cabane

Jardin et maison en bois sur la Côte Sauvage vus de l'hôtel

 

Face à l'hôtel, sur la plage, on trouve une petite maison en bois. On m'explique que c'est le vestige d'une exposition. En effet, fin septembre 2011, une foire-exposition ("Race Wood") a permis de présenter sur la Côte Sauvage différentes constructions en "bois local", autre richesse du pays et de l'Afrique centrale. Huit mois après, l'une d'entre-elles est toujours là... Certains me racontent que c'est suite à une sombre histoire de droits de douanes.

La tenue de cette exposition explique peut-être aussi l'expulsion des buvettes à l'autre bout de la plage.

La valorisation des métiers gravitant autour de l'exploitation forestière et du travail du bois est une bonne idée. Si cela peut créer des emplois pour les congolais. Par contre, la population va t-elle être convaincue d'acquérir ce type d'habitat ? La pérennité des maisons en bois est le principal défi, il faut faire face notamment aux termites et à la forte l'humidité. Quelle essence combine ces qualités ? Je ne sais pas.

 

pointe-noire-lézard-congo

Petit lézard du jardin

 

Après ce "tour du propriétaire", je patiente dehors en attendant mon chauffeur et un charmant petit lézard vient me tenir compagnie. Je suis obligé d'emprunter le téléphone de l'agent de sécurité "Sara" pour contacter Manu.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article

commentaires

Julia Makossombo 10/08/2013 10:04


Le xylophéne est très efficace sur la durée même au Congo. J'exagère peut-être en disant 10 ans, en tout cas c'est plusieurs années. J'ai une amie qui a une maison avec du bois à foison,
intérieur comme extérieur et c'est ce qu'elle utilise. Au prix où se vend le litre de xylophène (10 000 F.CFA) un entretien plus fréquent couterait une fortune même pour un patron d'entreprise.

Fabrice 10/08/2013 16:32



C'est un défi de conserver du bois dans un pays où chaleur et surtout humidité font des ravages. Avec les fortes pluies, la protection extérieure est le plus problématique.



Julia Makossombo 09/08/2013 20:08


L'exposition habitations en bois a été faite, sauf erreur, par Trabeco, société de transformation du bois. Au prix où se vend le modèle dans votre photo, 30 millions F.CFA, non je ne crois
pas que c'est accessible à toutes les bourses.


Par ailleurs, une couche de xylophène (je crois bien que c'est le nom du produit) préserve le bois pour 10 ans contre les insectes en tout genre, mangeurs de bois. 

Fabrice 10/08/2013 00:17



Je n'étais pas au courant des prix. Cela semble bien élevé en effet.


Je ne suis pas convaincu que le xylophène soit efficace 10 ans sous le climat du Congo...



davidubois 29/05/2012 10:38


Bonjour Fabrice... 

 Les travaux sont très lents ici : presque tout est fait main. 
 Le Gilbert's a pris 6 années de travaux ... Maintenant, il faut rénover l'ancien Azur ! 
 La rénovation devient primordiale : les guests house font une concurrence déloyale à cause de conditions particulièrement avantageuses et les nouveaux hôtels en ville obligent les anciens à
se mettre à jour. L'Elaïs a fêté la fin de ses travaux en mars... 

Les lézards mangent les cafards : très utiles par ici ! 


Au plaisir de te lire ! 



A+D 

Fabrice 29/05/2012 19:40



Bonjour David,


Eh oui, tout est souvent plus lent au Congo... Les hôtels des décennies précédentes avaient besoin d'un petit coup de neuf, c'est bien que la concurrence les pousse à le faire !


Je n'ai rien contre les lézards, ils mangent en effet les insectes. Les gecko nocturnes gobent les moustiques j'espère !


Récit à suivre...



Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories