Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 15:45

Nous reprenons la route, et l'accueil est plus sympathique à la sortie du village de Pounga. Manu demande à un jeune homme s'il a du manioc à vendre. Ce n'est pas le cas, mais j'en profite pour donner quelques bonbons aux enfants.

Il y a alors une grand-mère qui sort en courant de sa bicoque pour venir chercher des friandises ! La pauvre femme, habillée d'un pagne, est petite et maigre. Elle tend vers moi la paume de ses deux mains. Privilège de l'âge, elle a droit à plusieurs bonbons. Elle me gratifie ensuite de quelques "matondo" (merci). J'espère que sa vieille dentition ne sera pas affectée par ce petit cadeau qui semble lui faire tant plaisir...

 

Nous reprenons l'ascension des reliefs du Mayombe. Je note au passage que l'important ravin (cf Route de Dolisie : le grand ravin ) va être protégé par un muret de pierres, en cours de construction. Après 40 minutes de trajet, Manu s'arrête au milieu de nulle part. Il a repéré au bord de la piste un jeune homme avec un sac. C'est un vendeur de gibier. Il sort de sa "gibecière" deux petits animaux qu'il a chassé lui-même dans la forêt.

 

Il s'agit d'un grand écureuil (mâle) au pelage roux. La queue se termine en un panache touffu de couleur grise, émaillé de blanc.

 

 

mayombe-ecureuil-congo

Ecureuil de la forêt du Mayombe

 

L'autre animal est un grand rat au pelage fin et au ventre blanc. Ce rongeur est presque beau ! La queue est aussi longue que le corps et l'ensemble dépasse les 50 cm. L'extrémité de la queue du rat est dépigmentée et donc rose.

 

mayombe-vendeur-rat

Thierry le chasseur

 

Notre interlocuteur se prénomme Thierry Gaëtan. Manu hésite entre les deux gibiers... Il choisit finalement l'écureuil pour 700 FCFA. Je photographie notre chasseur avec le grand rat (femelle) et lui donne pour le tout 1 000 FCFA. Il est heureux d'avoir trouvé un client.

 

mayombe-rat-congo

Rat du Mayombe

 

Manu regrettera ensuite un peu son choix, car le rat était bien plus dodu que l'écureuil. Mais sans doute l'aversion naturelle pour les rongeurs a t-elle joué dans sa décision.

Les congolais appelle ce rat "Nkumbi" et il s'agit probablement de l'espèce dénommée Rat géant de Gambie (Cricetomys gambianus) ou Cricétome des savanes. Il peut peser jusqu'à plusieurs kilos !


 rat-geant-gambie

Rat géant de Gambie (Michigan Science Art © Holder)

 

Quant à l'écureuil, pas facile de l'identifier. Des congolais m'ont parlé du "rat palmiste" autrement appelé Xérus, écureuil fouisseur, mais le pelage ne correspond pas. Il ressemble plutôt au Grand Ecureuil de Stanger que l'on peut trouver en forêt en Afrique Centrale.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Nature
commenter cet article

commentaires

Guilin Mbemba 23/11/2016 14:13

Bien pour mange

Fabrice Moustic 23/11/2016 19:17

C'est bon l'écureuil à manger ?

flo 25/02/2011 17:02



JE N'ai jamais mangé de rat et je na savais meme pas ke l'on en mangeait au congo!



Fabrice 25/02/2011 21:33



Tout ce mange, quand on n'a rien à se mettre sous la dent... Des français aussi ont mangé des écureuils ou des hérissons pendant la guerre 1939-1945.



Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories