Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 15:00

Gauthier me remet l'autorisation de sortie d'oeuvre d'art. Je lui paye le sanza (25 000 FCFA). Jacques me montre la photo d'un expat prénommé Etienne, parait-il habitant Paris. Cet Etienne a semble t-il fait croire à Jacques qu'il me connaissait... Eh non, tous les Blancs de France ne se connaissent pas ! Nous sommes beaucoup plus nombreux qu'à Pointe-Noire...

 

Je décide d'aller me promener accompagné de Gauthier. Le vendeur Basile, très patient, attend toujours à la sortie de l'hôtel...

Nous sommes partis à pied, mais cela dérange un peu Gauthier. Nous prévoyons de marcher jusqu'à chez lui et il trouve que cela fait loin pour moi... Il pense même que je vais prendre un taxi à mi-chemin. Je lui explique que les Blancs aussi peuvent marcher ! 

 

mur-cinquante-indep

      Logo des 50 ans d'Indépendance du Congo

 

Nous passons derrière la résidence du Président, en longeant la voie ferrée. Quelques maisons situées à côté, abritent semble t-il son personnel. Des enfants jouent dans la cour. Une maman qui étend du linge rappelle à l'ordre sa progéniture. Un peu plus loin, des ouvriers s'affairent à creuser et transporter de la terre. Je les salue au passage. En face, se trouve un petit bistrot. Sur le mur blanc, le logo du cinquantenaire de l'Indépendance a été peint. Les couleurs nationales sont bien là, et derrière le cinq, une carte stylisée du pays fusionne avec le zéro. Une colombe, symbole de Paix, survole l'ensemble. Espoir pour les 50 ans à venir ?


Les 50 ans d'Indépendance ont aussi été fêtés à Pointe-Noire, notamment par la tenue d'un défilé. Sans le faste de la capitale (cf Post-Scriptum : cinquantenaire de l'Indépendance du Congo ). Cet anniversaire a fait l'objet d'une vaste récupération commerciale, comme le montre la publicité pour l'eau de source Mayo arborant le drapeau national

 

mayo-pub-50ans

      Publicité Mayo

 

Ce cinquantenaire a été l'occasion pour la ville d'accélérer certains travaux, de repeindre quelques façades, de nettoyer ou masquer quelques laideurs. Le jet d'eau place de la gare a ainsi été remis en fonction. Le local des artistes situé près de la Poste a été déblayé et repeint en blanc. On a aussi massacré quelques arbres...

On voit encore flotter ça et là, un drapeau  avec les présidents du Congo : Youlou, Massamba-Debat, Ngouabi, Yhombi-Opango, Sassou-Nguesso et Lissouba.

 

 

50ans-affiche-presidents

Les présidents du Congo (source : blog Pambou JJ)


 

Nous traversons la voie ferrée, longeons la DIRATT (repeinte en rose !) et prenons la rue Moungali. Je note au passage que quelques façades de l'avenue Ngouabi ont été ravalées, dont certaines d'un jaune éclatant. Par contre, les petites boutiques faisant face au collège Tchicaya ont été murées ! 

 

boutiques-moungali

Boutiques "réalignées" de la rue Moungali

 

Gauthier m'explique qu'il fallait faire un "réalignement" et que d'autres interventions de ce type ont eu lieu à la "cité". On a monté sommairement un mur de parpaings, sans prendre la peine de démonter vraiment les baraques. Nous filons ensuite vers le rond-point.

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article

commentaires

FLO 01/12/2010 13:30



ON A L'impression ke malgré les 50ans d'indépendance les pays africains restent dans un état d'eternelle stagnation,peine à décoller



Fabrice 01/12/2010 15:02



L'évolution est très lente et parfois on note des régressions...



Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories