Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 15:00
On trouve une multitude de styles de masques en Afrique. Rien qu'au Congo, les différences peuvent être très marquées d'une région à l'autre.

D'après le vendeur, ce masque à dominante rouge est d'origine Tchokwé (il l'aurait trouvé au Cabinda).

 
Masque Tchokwé (bois, 24 cm)
 
Il présente une coiffure striée noire, une scarification frontale en losange et des scarifications jugulaires (trois traits verticaux). Les yeux, la bouche et les scarifications comportent des traces d'argile blanche, ce qui renforce le contraste avec le visage rouge.
Le vendeur Jacques me précise que certains hommes congolais présentent encore des scarifications jugulaires. Je n'ai pas souvenir d'en avoir vu à Pointe-Noire.

Autre style bien différent, un couple de masques Téké "Boundji". De forme allongée, ils sont plus abstraits et très colorés. Ils sont récents, bien que le vendeur ait visiblement tenté de les "vieillir" en les passant à la fumée d'un feu de bois...



Masques Téké "Boundji" Homme et Femme (38 cm de haut)

Ils ressemblent un peu aux masques Fang. Mais le vendeur m'a certifié qu'ils venaient bien des Téké. On trouve la ville de Boundji dans la région de la Cuvette (à la limite des plateaux). Le même peuple est présent au Gabon tout proche.
L'homme est identifiable par des scarifications frontales (deux losanges) et jugulaires (trois traits inclinés). La femme est reconnaissable par la symbolisation de sa coiffe à coque et des "tatouages" sur le visage.

Des croquis effectués lors de l'expédition Brazza en 1888 montrent ce type de "coiffe à coque" chez les Boundjis du Gabon.


Femme Boundji portant une coiffe à coque




Source : Carnet de croquis - Mission Brazza (1887-1888) - Laethier Edmond Jean-Charles (1858-1889) (C) RMN / Droits réservés



Partager cet article

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Art - culture - histoire
commenter cet article

commentaires

André 04/05/2013 21:53


Bonsoir Fabrice


Ce soir ce sont les « corrections » de la 3ème mission. Après je ferai un bel arrêt pour faire autre chose. La lecture et le parcours de votre blog est
passionnant. Quel boulot ! quelle science ! et quelles recherches !!


Une question que je me pose. Avec la recherche d’objets anciens depuis des décennies, vos « vendeurs » feraient-ils faire toutes ces beautés pour vous ?


Bon week-end


Départ : 3ème mission ponténégrine : je me dit = je me dis


Samedi d’acclimatation début : je le fait donc = je le fais donc


Plage : Gildas l’écharpé début : je prend = je prends


                    Et ne sont pas
accoutumée =  accoutumées


                    A une vendeur = à un vendeur


Plage : le photographe et la sirène la fin : d’où sont surnom = son surnom


Vue quotidienne : je reprend contact = je reprends ; Le femme = la femme ; je prend =je prends


Vue quotidienne.. et commerce début : de part sa finesse de par sa finesse


Vue quotidienne.. et bétaillère  début : Manu m’apprends = m’apprend


Vue quotidienne.. et quêtes diverses fin : je lui remet un petit = remets


Loango  la mission catholique : « Aduniat regnum tuum = Adveniat regnum tuum, c’est le Notre
Père


Le royaume de Loango : La cité de Loango Musée Dappert = Musée Dapper  / Audience du roi de Loango
(Dappert 1668)= Musée Dapper / La cour du roi de Loango (Dappert 1668)= Musée Dapper  Musée Dappert (Paris) = Musée Dapper

Fabrice 04/05/2013 22:57



Merci pour ces corrections !


Les vendeurs me proposent de vraies-fausses antiquités pour la plupart. J'en suis conscient !


Bon repos.



Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories