Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 18:00
Retour au travail. Le Professeur est aussi de retour.
Après plusieurs reports, je dois (enfin) aller demain midi avec Irma chez le marchand de tissus. Manu me confirme que c'est bon pour le véhicule afin d'aller l'après-midi au Lac Nanga.
Vincent m'informe que désormais l'octroi d'une voiture est aussi conditionné par une sorte de "brevet de sécurité" ! C'est une formation à la conduite "locale" et je suppose au comportement à adopter en cas d'incident. Cela arrive un peu tard pour moi... Sans rapport, il est prévu de travailler demain samedi sur les statistiques.
Au moment de partir, je remarque que Anicet a mis une belle gandoura blanche. Cela le change, lui qui s'habille plus souvent en jean.

Le soir, c'est le retour à l'hôtel avec Honoré. L'adage du jour de marché à fond Tié Tié ne s'est pas vérifié (cf Vers le quartier Saint-Pierre  ), il n'a pas plu aujourd'hui ! Honoré me demande si on peut vraiment faire tomber la pluie... Je lui explique que c'est une croyance répandue dans nombre de cultures, sur tous les continents. L'Homme croit (ou croyait) que par des prières ou par l'intermédiaire de rites et de sorciers de tous poils, il pouvait faire tomber la pluie. Maintenant, comme la pluie est assez fréquente au Congo, on peut toujours croire que le "jeteur de sort" y est pour quelque chose... A l'inverse, certains voulaient que la pluie ne tombe pas ! Pour le grand défilé du 1er mai, les Soviétiques lachaient par avion des agents dispersants dans les nuages. Etait-ce efficace ??

Au niveau de l'avenue Marien Ngouabi, je remarque que des dizaines de personnes reviennent de la plage. Il commence à faire nuit. Il s'agit principalement d'hommes, habillés de gandouras, de toutes les couleurs. C'est inhabituel et j'interroge donc Honoré. Il me dit qu'aujourd'hui c'est "tabaski". Je ne connais pas ce terme. Mon chauffeur m'explique que c'est "le jour du mouton" ! Je comprends alors que c'est le jour de la "grande fête" pour les musulmans, plus connue sous le nom d'Aïd el Kebir.


mouton-5
Dans la rue menant à la Côte Sauvage, le parpaing signalant une excavation a été remplacé par un énorme tas de graviers ! Cela comble le trou, mais le tas empiète largement sur la voie. Etrange façon de régler le problème.
Arrivés près de la plage, des centaines de personnes se promènent en ce vendredi soir. Elles sont bien habillées et certaines se font photographier en famille devant les hôtels. Cela a effectivement un air de fête. C'est un véritable jour férié pour les Ouest Africains musulmans de la ville.
Arrivé à l'hôtel, Honoré m'informe que demain, j'aurai un autre chauffeur. Il est "réquisitionné" pour conduire une délégation ministérielle. Pour le remercier des heures supp' effectuées la veille, je lui donne un pourboire.
Le soir au restaurant, le serveur Red me demande si j'ai travaillé aujourd'hui ou si j'ai fait la fête !? Je lui dis gentiment que je ne suis pas musulman. Quoique, cela pourrait être intéressant de considérer toutes les fêtes des différentes religions... il ne resterait plus beaucoup de jours travaillés !

Minute culturelle

Le terme "tabaski" vient du Wolof, langue du Sénégal où la majorité de la population est musulmane. Il s'est ensuite répandu dans toute l'Afrique de l'Ouest pour désigner la "fête du mouton". Les moutons quant à eux ne sont pas vraiment à la fête puisqu'il s'agit de les "sacrifier"... La tradition veut que les personnes revêtent ce jour là de nouveaux habits.

Le rite rappelle le sacrifice que Dieu avait demandé à Abraham (Ibrahim). Au moment de sacrifier son fils Ismaël, Dieu arrêta le bras d'Abraham, par l'intermédiaire d'un ange, et remplaça son fils par un bélier. Cette mise à l'épreuve scella l'Alliance entre Dieu et Abraham. Dans la tradition juive, c'est Isaac (fils d'Abraham et de Sarah) qui prend la place d'Ismaël (fils qu'il a eu avec sa servante Agar).
La tabaski a lieu le 10ème jour du douzième mois du calendrier musulman (calendrier lunaire, d'où la variabilité de la date par rapport au calendrier grégorien).

L'étymologie du mot "tabaski" rappelle également l'imbrication des trois religions monothéistes. Le terme viendrait du Berbère d'Afrique du Nord "Tafaska". Ce mot refléterait le latin "pascua" (Pâques), lui même issu de l’hébreu "pesah". Les catholiques ne célèbrent-ils pas l'agneau pascal ? La boucle est bouclée !
 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Découverte du Congo
commenter cet article

commentaires

boivin roger 07/02/2010 15:07


Salut Moustic, La minute culturelle! Ah! le bontemps! Le retour du restaurant à l'INRA,  Ton blog est amusant à lire, mais il faut du temps. Comment fais-tu pour écrire tous ces articles? Ce
dimanche le ciel tourangeot est gris je vais aller tailler mon grand pommier.  Je reprendrai la lecture ce soir. Amicalement. Roger


Fabrice 07/02/2010 19:35


Salut Roger,
Je vois que nous partageons les mêmes bons souvenirs ! Pour la rédaction du blog, j'ai commencé fin octobre 2008, au retour de ma première mission. C'est vrai que cela prend du temps... mais à
raison de 2-3 articles par semaine, on constitue finalement un bel ensemble.
Bonne lecture en Touraine ! 


Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories