Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 11:00

Le taxi Toyota n'est pas fait pour affronter les pistes, point de 4x4 ! Nous descendons du véhicule et regardons les roues ensablées. Bon, ce n'est pas bien grave. Deux hommes sortis de petites bicoques des alentours poussent le taxi, sans que l'on demande rien. David arrive à l'extraire et fait demi-tour.

Il gare notre véhicule à l'emplacement indiqué par les habitants du village, sous un manguier, pour ne pas gêner la circulation. Nous remercions nos "sauveteurs". Ils nous indiquent qu'il y a environ deux kilomètres à faire pour atteindre les gorges de Tchissanga. 

 

tchissanga-chemin-sable

Début de randonnée... 

 

De toute façon nous avions prévu de marcher, c'est le meilleur moyen de profiter de la nature et des paysages. Nous commençons l'ascension sur une piste très meuble, faite d'une couche épaisse de sable. Nous avons bien fait de ne pas insister avec le taxi !

Nous passons devant l'entrée de la SITRAD, un panneau indique "Base vie, Ecopole". J'apprendrai ensuite qu'il s'agit d'une entreprise spécialisée dans la prestation de services et le travail temporaire, qui exerce depuis peu le traitement des déchets industriels et la protection de l'environnement. C'est un secteur où il y a sans doute beaucoup à faire au Congo ! En dépit des effets d'annonce, l'environnement ne semble pas être la préoccupation principale des entrepreneurs et des particuliers. Un chien aboie à notre passage, mais n'est pas agressif.

  

tchissanga-piste-eucalyptus

Paysage, en regardant derrière...

 

La piste devient ensuite plus étroite et repose sur des blocs rocheux. Par endroit, on trouve même des lambeaux de goudron. Mais comme le remarque David, ce n'est pas avec cette mince couche non stabilisée que l'on peut tenir durablement le sol ! Cela a peut-être été fait il y a plusieurs décennies.

Quelques oiseaux s'envolent à notre approche. Nous pouvons tout de même profiter de leur chant dans le calme dominical. Le ciel est nuageux et il ne fait pas trop chaud. David me montre à droite une plantation de jeunes eucalyptus. Est-ce lié à l'écopole ?


Nous poursuivons notre montée. Je remarque à gauche une importante ravine, fruit du patient travail de l'érosion. La photo rend difficilement compte de la profondeur, mais le trou fait au moins 6-7 mètres ! Il ne vaut mieux pas tomber dedans... Quoique pour s'en sortir, le sol étant meuble, on peut creuser de petites marches, comme j'ai pu le voir sur les pentes du Mayombe. Mais je préfère toutefois ne pas essayer.

 

tchissanga-ravine-sable

Ravine au bord de la piste

 

De grandes herbes bordent la piste et j'aperçois à travers elles des trous creusés régulièrement dans les pentes abruptes de la ravine.

 

tchissanga-ravine-nids

Ravine à trous...

 

Ce sont des hirondelles qui ont élu domicile ici. J'en ai vu deux sortir des trous. Mais pas facile de les identifier... S'agit-il de l'hirondelle de rivage du Congo (Riparia congica) ? Espèce locale comme son nom l'indique, non migratrice. Ou bien de la belle hirondelle striée, avec sa tête rouge (Cecropis abyssinica) ? Mais je n'ai pas souvenir d'une tête rouge.

 

tchissanga-ravine-nid-oiseau

Cavité abritant le nid de l'hirondelle

 

D'après ce que j'ai lu, ce n'est pas l'hirondelle de Brazza (Phedina brazzae). Elle habite ce genre de cavités, mais en plus petites colonies, avec des trous espacés. Ici, ils sont très rapprochés. La cavité fait une cinquantaine de centimètres de long. Avec la pente abrupte, c'est une bonne protection contre les prédateurs. Même les serpents doivent avoir du mal à s'approcher !

 

Un peu plus haut, sur la droite, on a une superbe vue sur la baie de Loango. Dommage que le soleil ne soit pas trop de la partie...

 

 

tchissanga-baie-loango

Baie de Loango

 

On voit bien le dessin de la côte, le grand bassin arrondi partant de la Pointe Indienne et bordé d'une frange de vagues blanches. Superbe !

 

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Kouilou
commenter cet article
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 09:30

Dimanche matin... Un peu dans les brumes, je me suis réveillé trop tôt à mon goût, sans trop savoir pourquoi. Je flemmarde tout de même au lit et prend mon petit-déjeuner vers 9h30. 

J'échange quelques mots avec le serveur Polesky. Il rêve de devenir acteur de cinéma... Il aimerait que les congolais fassent des films, comme le font les Nigerians et les Sud-Africains. Ou bien des séries diffusées à la télé comme les Ivoiriens. Mais il faut du matériel, et ce n'est pas donné d'avoir une vraie caméra et une perche pour la prise de son (il cherche le mot "girafe"). Pourquoi ne pas commencer par le théâtre ? Je lui suggère cette possibilité qui demande moins de moyens.


Je salue Patrice à l'accueil qui me remercie pour notre petite sortie d'hier au Mazra Club. Les enfants étaient très contents et ont tout raconté à leur mère. La mangrove, les animaux bizarres, la plage... Christ Laurey est arrivé à la maison vers 17h, avec regret, trop tard pour venir avec nous.

 

Le neveu de Manu est un peu en avance. Je reçois un appel de Patrice à 10h20 m'informant de son arrivée. Il patiente quelques instants dans le hall.

Je ne connais pas David, mais le courant passe tout de suite. La trentaine, il parle facilement et s'avère très sympa. Nous voilà partis dans son taxi sous un ciel nuageux en direction de Diosso, pour découvrir les gorges de Tchissanga que l'on m'avait conseillé de voir (merci Lionel !).

 

pointe-noire-songolo-route

Nouvelle route goudronnée après Songolo

 

Comme je veux mettre la ceinture de sécurité (contrairement à ses passagers habituels...), il nettoie la poussière qui s'y est déposée. Il comprend ma démarche car il me raconte qu'il s'est fait peur avec son fils lors d'un coup de frein intempestif. Mais ce dimanche matin, les rues de Pointe-Noire sont quasi désertes. Aucun bouchon ! Nous nous arrêtons près de la base industrielle dans une petite boutique pour acheter de l'eau Mayo. Puis direction Songolo et les faubourgs de Loandjili. La belle route goudronnée qui rejoint désormais ces quartiers est appréciable. Mais David note à juste titre que l'on a rien prévu pour l'évacuation de l'eau. Pas un seul caniveau ou collecteur ! La chaussée risque donc de se déteriorer rapidement à la saison des pluies... Il déplore qu'au Congo on fasse les choses à moitié.

 

pointe-noire-laveur-voiture

Laveur de voiture

 

Les faubourgs aussi sont calmes. La plupart des boutiques sont fermées, des personnes endimanchées sortent des petites églises de quartier. Seuls les laveurs de voiture répètent leur pénible et inlassable tâche... La poussière toujours bien présente leur donnera encore pour longtemps du travail.

David quant à lui travaillait auparavant à l'accueil d'une entreprise italienne. Voilà pourquoi il a le contact facile ! Mais cela ne payait pas beaucoup (100 000 FCFA par mois, environ 150 euros). Il a donc préféré devenir taximan.

 

pointe-noire-route-diosso

Route de Diosso    

 

Nous voilà sur la nationale qui mène à Diosso. Nous croisons de nombreux marcheurs à pied. Sport pratiqué par une frange des congolais.

Le pare-brise du taxi est largement fendu, la fente se terminant par un embout en plastique rouge censée l'arrêter ! Un autocollant de lutte contre le paludisme a été collé sur le tableau de bord et se reflète dans le verre. Pas facile de faire des photos à travers le pare-brise dans ces conditions...

 

Voilà le péage officiel de Lemba où nous laissons comme de coutume 500 FCFA. Mais David s'arrête peu après à un péage officieux. Contrôle des papiers du véhicule... Il connaît le but et ne s'attarde pas à négocier comme le font d'autres conducteurs qui nous précèdent. Il glisse 1500 FCFA dans ses papiers, descend du taxi et va directement auprès des forces l'ordre.

 

pointe-noire-diosso-maison

Cases près du péage de Lemba

 

Nous voilà repartis sans perte de temps, après ce qu'il faut bien appeler du racket. Nous prenons à gauche, dépassons Matumbi et les "pieds dans l'eau". Tiens, la pancarte parait toute neuve, le lieu victime de l'érosion de la côte (cf Sur la route de Bas-Kouilou ) a-t-il été réhabilité depuis ma venue fin 2008 ?

Sur la nationale, les marcheurs prennent des cars pour rentrer. David me raconte qu'ils vont maintenant boire des bières et manger... perdant ainsi en partie le bénéfice de leur activité physique.

 

Manu m'avait dit que son neveu connaissait l'accès aux gorges, étant taximan, mais je constate que ce n'est pas le cas... C'est moi qui lui demande de faire demi-tour, car nous sommes arrivés trop loin... Un panneau indique Madingo-Kayes 18 km ! Si on continue, on va rejoindre le fleuve Kouilou.

 

tchissanga-tilapia

Entrée de "Tilapia"

 

Je vois à peu près où il faut tourner, mais nous nous arrêtons demander notre chemin. Il n'y a pas grand monde dans le coin, et c'est un arrêt au niveau des bâtiments de Tilapia. J'ai cru un instant qu'il y avait un élevage de poissons dans les parages. Mais non, la pancarte indique que c'est une exploitation pétrolière ! Le gisement est exploité en cogestion par la SNPC, sur la commune de Holmoni.

Le couple de gardiens, après réflexion, nous conseille de tourner à gauche à la SITRAD, puis de passer à pied devant la maison de Gaston (décédé il y a peu) et un petit cimetière, pour rejoindre notre objectif.

 

tchissanga-carriere-sable

Piste d'accès et camion

 

Nous reprenons la voiture et tournons peu après à gauche au niveau du panneau cité. Plus de goudron, nous empruntons une piste ocre et sableuse. Après quelques centaines de mètres, nous croisons un camion qui soulève un gros nuage de poussière, sortant de ce qui ressemble à une carrière.  

Mais la couche de sable devient épaisse et devant la montée, le taxi patine et s'ensable...

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Kouilou
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories