Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 22:00

Il faut attendre le milieu des années 1950 pour que le losange soit bien visible, avec ses quatre sommets, la place Antonetti et trois ronds-points. Le losange est barré de trois rues perpendiculaires à l'avenue Poincaré.

 

15-Pointe-noire-antonetti-aer2

Vue aérienne de Pointe-Noire et du quartier du losange vers 1955 (carte postale) 

 

La vue aérienne ci-dessus permet d'identifier sans souci le losange, la cathédrale Notre-Dame nouvellement construite, la zone marécageuse Tchikobo entre l'avenue de Gaulle et la côte Mondaine, et une vaste zone sableuse à l'est du quartier du losange.

Impressionnant ! Depuis, les constructions ont poussé comme des champignons dans ces deux zones alors dépourvues de toute habitation.

 

14-Pointe-noire-antonetti-aer1

Place Antonetti, vue aérienne vers 1955 (carte postale)  

 

Derrière la mairie, la cathédrale est construite en 1952-53 et fera la fierté des Ponténégrins. On détruit peu après le bâtiment du marché de la place Antonetti, comme on peut le voir ci-dessus (les deux tours sont encore debout mais les ailes sont à terre).

 

14-Pointe-noire-antonetti-aer3

Place Antonetti et Notre-Dame, vue aérienne vers 1955 (carte postale)


De grands immeubles vont être construits à la fin des années 1950 dans le quartier de la gare, du losange et le long de l'avenue de Gaulle. Fini les petites maisons coloniales à un étage !

 

15-Place Antonetti-vue-aerienne-PNR

Place Antonetti et centre-ville, vue aérienne vers 1960 (carte postale)

 

Cet autre angle de vue montre, quelques années plus tard, les immeubles qui ont remplacé l'ancien marché à l'angle de la place Antonetti. Plus haut à gauche, on voit le rond-point près du collège (aujourd'hui rond-point Joseph Pouabou).

Pointe-Noire n'est plus la cité embryonnaire des années 1930 et ressemble en 1960 à une véritable ville.

 

16-losange-pointe-noire

Quartier du losange en 2012 (© Google Earth)    

 

Aujourd'hui, vu d'un satellite, le losange marque toujours de son empreinte géométrique le centre de Pointe-Noire. En haut, la place Antonetti, en bas, le rond-point qui rejoint l'avenue Marien Ngouabi (Place Jean-Baptiste Missamou, appelée par certains "rond-point de la SCAB"), à gauche le rond-point Joseph Pouabou et à droite, le demi rond-point dénommé "rond-point des amoureux" ! Sans doute un lieu de rendez-vous discret à l'époque coloniale...

Si on compare à la vue aérienne d'il y a 60 ans, la densité de constructions est beaucoup plus forte, mais il reste encore un peu de verdure.

 

 

PS : merci à Christiane pour m'avoir envoyé certaines vues aériennes et à Philippe pour le nom du demi rond-point.

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 21:00

En prenant du recul, on peut voir l'évolution du quartier qui a pris forme autour de la place Antonetti.

Dans les années 1940, les rues qui partent de la place finissent rapidement dans les chemins recouverts d'herbe, comme le montre la vue aérienne ci-dessous (datant d'avant 1950, car ni la cathédrale Notre-Dame, ni la mairie ne sont construites ; on repère en haut à gauche, la résidence du Gouverneur Antonetti, et en bas à gauche, le bâtiment de la CFSO, actuelle DIRATT). Les futurs ronds-points sont justes esquissés et constitueront les sommets du "losange" qui donnera son nom au quartier.

 

11 losange-aerien-pointe-noire-2

Extrait d'une vue aérienne du centre-ville vers 1945 (carte postale Hoa-gui)

 

Dans l'axe de la place, on trouve l'avenue Raymond Poincaré, du nom du Président de la République de 1913 à 1920, décédé en 1934. 

 

11-poincaré-losange-antonetti

Place Antonetti et avenue Poincaré vers 1950 (carte postale)

 

L'avenue Poincaré fait face au monument érigé en hommage à Raphaël Antonetti. La vue aérienne ci-dessus montre aussi l'arrière du bâtiment du marché, en haut à droite, et la mairie toute neuve.

  

12-poincaré-losange-antonetti

Avenue Poincaré et quartier du losange, vue aérienne vers 1950 (carte postale)

 

Difficile de reconnaître le quartier alors constitué de petites maisons coloniales, avec un seul étage, entourées de jardins. La vue aérienne ci-dessus montre la partie est du "losange" (en haut à gauche, la place Antonetti et la mairie).

Progressivement, nombre de maisons coloniales des années 1930-1950 ont été détruites et remplacées par des immeubles. Aujourd'hui, on trouve par exemple ici le siège de la compagnie Total.

 

13 poincaré-losange-Antonetti

Avenue Poincaré et quartier du losange, vue aérienne vers 1950 (carte postale)

 

Le quartier du "losange" figurait déjà sur le plan de la ville en 1936, même s'il n'était pas encore vraiment sorti de terre. Plus haut, le quartier du "damier" avec ses rues parallèles s'est densifié peu à peu.

 

pointe-noire 1936-plan

Plan de Pointe-Noire en 1936 (d'après Pierre Vennetier, 1968)

 

On y repère les principaux bâtiments construits à cette époque : le wharf de la Côte Mondaine (aujourd'hui disparu, cf Les origines : de Ponta Negra à Pointe-Noire (le rocher) ), le phare (cf Terre d'ébène : le mystère du phare... éclairci !  ; Retour au vieux phare ), les douanes (cf Pointe-Noire : bâtiment colonial, le bureau des douanes ), les travaux publiques, la gare de marchandises, la gare des voyageurs (cf Gare de Pointe-Noire : Deauville ?), le bâtiment des PTT (aujourd'hui Hôtel de Police, cf De Poste en poste... gare ! ), la résidence du Gouverneur (cf Pointe-Noire colonial : la villa Antonetti ), la mission catholique (devenue évêché, cf Bâtiment colonial : l'évêché de Pointe-Noire ), l'hôpital (aujourd'hui Sicé, cf Pointe-Noire colonial : l'hôpital Sicé ), l'école (aujourd'hui Tchicaya, cf Pointe-Noire : bâtiment colonial, école Tchicaya ), les ateliers de la Société de Construction des Batignolles, le siège et les ateliers du CFCO (Km 4)...

 

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories