Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 09:30

Godefroy immortalise le groupe "d'explorateurs" devant le lac bleu. Après l'observation du bord de l'étendue d'eau, Godefroy nous propose de rejoindre un peu plus haut un ancien restaurant.

 

dolisie-lac-groupe

Manu, moi, Justice et Honoré

 

Nous reprenons notre véhicule en dépit de la faible distance à parcourir. J'ai parfois l'impression que mes amis congolais pensent que les Blancs ne savent pas marcher...

A côté d'un bâtiment abandonné, quelques baraques couvertes de tôle et peintes en bleu et blanc, s'étagent en descendant vers la rive. On devait manger autrefois sous ces abris, dont le sol est bétonné. Une balançoire rouge déglinguée rappelle que l'endroit fût un lieu de loisirs. 

Près d'une baraque, Godefroy me montre de la citronnelle. Cette plante herbacée tient son nom commun de la forte odeur de citron qui se dégage quand on froisse ses feuilles. J'ai testé, c'est agréable ! Certains attribuent à la plante des vertus médicinales (contre la fièvre, les douleurs...). Elle est consommée crue ou bien séchée, infusée en tisane. Un célèbre magasin de l'Avenue de Gaulle à Pointe-Noire porte ce nom. La plante en pot, ou mieux l'huile essentielle, peut être utilisée comme répulsif contre les moustiques.

 

dolisie-lac-citronnelle

Touffe de citronnelle (Cymbopogon citratus)

 

Quelques gros rochers de grès brun-rouge parsèment le terrain. Plus près du lac, j'observe quelques plantes. Une belle fleur violette retient mon attention.

 

dolisie-lac-fleur

      Fleur du bord du lac

 

Des oiseaux volent ça et là dans les arbustes. J'aperçois un volatile jaune et noir et un autre à dominante rouge, mais très furtivement. Impossible de les photographier.

Un autre petit piaf chante au sommet d'un buisson. J'arrive à en faire un cliché, mais il est bien terne par rapport à ses congénères multicolores !

 

dolisie-lac-oiseau

Oiseau du lac 

 

Il faudrait se mettre à l'affût pendant quelques heures pour espérer mettre en boîte ces oiseaux méfiants. Mais il est prés de 11 heures et nous décidons de reprendre la route de Dolisie.

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Dolisie
commenter cet article
24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 09:00

Nous retournons à l'hôtel Renaissance déposer notre guide. Je lui demande son prénom, il s'appelle Prince-Amour ! Pour le remercier, je lui donne 300 FCFA et quelques bonbons. Le garçon d'une douzaine d'années est visiblement content et va montrer à des adultes assis sous des arbres (ses parents ?) le fruit de sa coopération touristique.

Avec mes compagnons de route, nous cherchons une nouvelle destination, pas trop lointaine, afin de découvrir les environs de Dolisie. Prince-Amour nous a parlé du "lac bleu" mais il serait à 2 heures de Dolisie. Beaucoup trop loin. Nous avons en effet prévu de partir en fin de matinée pour arriver à Pointe-Noire avant la nuit.

 

Nous retournons en centre-ville où Godefroy doit nous rejoindre. A la station service près du marché (Manu ne trouve pas le réservoir assez plein...), on frappe à ma vitre. C'est Godefroy qui me salue et souhaite me montrer les photos prises le matin même au marché de Dolisie (cf Dolisie : au marché... "viande de brousse" ). C'est là que j'apprends que Manu a mangé du "boa" au petit-déjeuner !

L'équipe est au complet et nous demandons à Godefroy s'il connaît le "lac bleu". Surpris, il nous demande comment nous connaissons ce lieu ! Lui même n'y avait pas pensé comme destination. Il est en fait beaucoup plus près qu'indiqué par Prince-Amour, on y accède après une dizaine de kilomètres de piste, sur la route du Gabon, avant Dibéni. 

 

C'est parti ! Nous reprenons la direction du nord-ouest pour emprunter la Nationale 3. Après le centre-routier (cf Dolisie : le centre routier ) commence la piste de terre ocre. Elle est assez large et carrossable. Nous croisons quelques femmes portant leur charge via un "mponzi". Scène traditionnelle qui ne semble pas avoir changé depuis un siècle (cf Art traditionnel : bâton de chef  ). Nous dépassons un camion en panne, stationné sur le bord de la Nationale. Deux hommes ont visiblement passé la nuit sur place, vu le feu de bois situé derrière le camion. Un troisième est peut-être parti chercher de quoi dépanner le véhicule ?

 

Sur les indications de Godefroy, nous tournons à gauche pour nous enfoncer dans un petit chemin où les herbes sont aussi hautes que notre 4x4 ! C'est impressionnant, il n'est pas recommandé d'ouvrir la fenêtre sous peine d'être fouetté par les herbes. On est aussi un peu plus secoué.

 

dolisie-lac-chemin-herbes

      Chemin d'accès au lac

 

Arrivés au bord du lac, la végétation est plus rase. Le lac "bleu" s'avère plutôt gris-vert sous la couche de nuages. Le cadre est calme et bucolique. En fait de lac, il s'agit somme toute d'un grand étang, rien de comparable avec les "vrais" lacs situés au sud de Pointe-Noire ou à Conkouati.

 

 dolisie-lac-bleu2

Le lac "bleu" (route du Gabon)

 

Godefroy nous explique que l'on pratique la pêche ici. D'ailleurs un bac rudimentaire est situé au bord du lac et permet aux pêcheurs d'aller relever les pièges (des nasses ?) positionnés dans la végétation, proche de l'autre rive.

 

dolisie-lac-bleu

Embarcation de pêcheur sur le lac bleu

 

Quelques alevins nagent entre deux eaux. Godefroy nous dit que l'on pêche aussi au filet et notamment des carpes.

 

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Dolisie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories