Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 08:45

Sous le pont un jeune homme lave son linge au savon et peut-être lui-même par la même occasion. Il est seulement vêtu d'un boxer et de ses sandales. Il ne s'attendait sans doute pas à voir un mundele dans le coin !

 

pont-km13-laveur

Laveur du pont

 

Une femme arrive peu après, une bassine de linge sur la tête. Elle aussi vient faire sa lessive à la rivière. Elle apostrophe son mari qui est sur le pont et qui ne l'a pas aidé à transporter son fardeau (Manu me traduit l'échange). Son mari discute tranquillement avec d'autres hommes.

Je décide de monter sur le pont, Manu, Honoré et Justice me suivent. Je n'ai pas souvenir que notre jeune guide soit monté avec nous. A l'angle du pont, quatre hommes discutent près d'un sac blanc (que contient-il ?). Ils fument. Deux sont assis sur les rails.

 

dolisie-gardien-pontkm13

Fumeurs du pont et Manu

 

On me raconte qu'un piéton est passé à travers le parapet du pont. Rassurant ! Le trou laissé dans le garde-corps a été recouvert d'une plaque de ferraille. Je reste donc prudemment sur la partie solide de l'ouvrage... 

 

dolisie-gardecorps-pontkm13

Parapet détérioré

 

La voie ferrée paraît malgré tout en bon état, avec des traverses solides et du ballast, contrairement à la voie CFCO dans le Mayombe (cf Mayombe : ligne du Chemin de Fer Congo Océan).


pont-km13-voie-CFCO

Le pont du km 13

 

A l'extrémité du pont, le chemin de fer s'enfonce dans le paysage avec un petit air de far-west... Il traverse la grande plaine herbeuse en direction des collines ceinturant l'horizon.

 

dolisie-plaine-km13

Voie ferrée du CFCO

 

De nombreux piétons doivent longer les rails car un petit sentier de terre ocre s'est créé au bord des voies. D'ailleurs, j'aperçois au loin un homme (?) qui chemine.

Faisant demi-tour, un des quatre hommes me dit être "gardien du pont". Sa chemise bigarrée ne laisse en rien présager sa fonction supposée. Il me propose de ramener un souvenir du Congo... du cannabis ! Voilà bien quelque chose qui facilite le passage des frontières. 

Je le remercie de sa proposition, lui explique que l'on a tout ce qui faut en France et que cela ne m'intéresse guère. Mon interlocuteur ne semble pas très cohérent et je comprends qu'il a goûté à la marchandise avec ses copains. C'est un endroit tranquille pour la fumette !


Ayant fait le tour du pont du km 13, nous décidons de retourner à Dolisie. En dépit de ma déception initiale, je ne regrette pas d'être venu ici pour le paysage et les petites rencontres effectuées. 

Lors de mon départ, je salue les deux laveurs de linge qui me répondent gentiment d'un signe de la main.

 

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Dolisie
commenter cet article
24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 08:15

Après l'apparté animalier, reprenons le cours du récit...

De retour à l'hôtel, je rejoins ma chambre afin de finir de préparer mon départ. J'ai demandé auparavant au jeune garçon qui nettoyait le sol, s'il connaissait une idée de promenade dans les environs de Dolisie. Il m'a cité le "pont du kilomètre 13", endroit où vont se baigner parfois les dolisiens le week-end.

A 9 heures passés de deux minutes, on frappe à ma porte. C'est Honoré ! Il s'inquiétait de ne pas me voir, car on lui a dit à l'accueil de l'hôtel que j'étais sorti. Pas de problème, ma balade a été modeste et personne ne m'a kidnappé. Mes amis sont pile à l'heure.

Je retrouve Manu et Justice devant l'hôtel. Godefroy est resté chez lui et nous rejoindra plus tard. Comme j'ai réglé la chambre la veille, les formalités de départ sont vite faites. Je propose à mes comparses l'idée d'excursion. Ils sont d'accord mais ne connaissent pas plus que moi le chemin d'accès. Le jeune garçon se propose de nous accompagner. C'est parti !

 

Nous descendons l'avenue qui mène à l'aéroport et empruntons un chemin de terre à droite. Quelques vieux bâtiments aéroportuaires en piteux état sont visibles. Après avoir traversé un petit quartier d'habitation, nous roulons au milieu de grandes herbes, le long de la piste d'atterrissage bitumée. C'est singulier, il n'y a aucune protection empêchant d'accéder à la piste. On voit même quelques piétons qui la longent. On est loin des hauts grillages et des mesures de sécurité draconiennes qui règnent en Europe !

 

J'interroge mes compagnons sur leurs conditions d'hébergement. Ils sont satisfaits de leur nuit. L'extérieur n'était guère emballant, mais à l'intérieur, les chambres étaient propres avec le confort minimum. Je crois même comprendre que la chambre de Justice était "garnie"...

 

dolisie-pont-km13

      Le pont ferroviaire du km 13

 

Déception en arrivant au bout du chemin... je m'attendais à trouver un pont avec un peu d'allure, un pont ancien datant de la construction du CFCO. C'est un vulgaire pont en béton, moderne, tout raide.

Le pont surplombe une rivière, qui s'avère être la Loubomo. Voilà donc le cours d'eau à l'origine de la dénomination de Dolisie pendant deux décennies (cf Dolisie : la gare et la fondation de la ville ). C'est une petite rivière de couleur vert sombre qui s'écoule paisiblement entre des rives agrémentées de végétation.

 

dolisie-riviere-loubomo

      Rivière Loubomo

 

Par endroit, les berges du cours d'eau prennent des allures d'oasis avec des bosquets de palmiers. La beauté du paysage compense la médiocrité du pont ! 

dolisie-loubomo-oasis

Bords de la Loubomo

 

Quelques hirondelles noires à queue rouge fusent ça et là, chassant sans doute quelque insecte au dessus de l'onde. Quelques Homo sapiens fréquentent aussi le lieu...

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Dolisie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories