Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 août 2013 2 20 /08 /août /2013 14:00

J'ai trouvé au dos de cartes postales le récit du périple de Bangui à Pointe-Noire d'un employé de banque. Le courrier n'est pas daté, mais la voie ferrée évoquée, le CFCO, étant en partie en service (à l'exception du tronçon M'vouti - Madingou), c'est vers 1931-32.

Cela permet de se rendre compte des difficultés de l'époque pour voyager à travers l'Afrique Equatoriale Française. Près d'un mois pour effectuer ce trajet, avec de nombreux types de transport ! En voici le texte.

 

Cher monsieur Laurent,

Me voici une fois de plus changé de poste. Il y a au moins cet avantage, dans notre maison, c'est qu'on voyage beaucoup. Je viens de faire une splendide randonnée de près d'un mois à travers l'A.E.F. et le Congo Belge. Sauf l'avion, j'ai utilisé pour ce voyage, tous les modes de locomotion ou presque. J'ai commencé par une journée d'autocar, de Bangui à Mongoumba. J'ai continué par trois journées de remorqueur ; rejoint le bateau fluvial à Dongon.

 

congo français baleinière-oubangui

En baleinière sur l'Oubangui (© Giraud - carte postale vers 1910)

 

 

Quelques huit jours de navigation sur l'Oubangui d'abord, sur le Congo ensuite. Plusieurs heures de baleinière et de pinasse après.


congo-brazzaville-arrivée-bateau

Arrivée d'un bateau à Brazzaville (carte postale vers 1930)


Rejoint la gare en pousse-pousse. Pris la draisine à Brazzaville (auto sur rail).

 

congo-draisine-mindouli-cfco-1932

Draisine du CFCO vers Mindouli en 1931 (Anonyme © CAOM)

 

 

A Madingou, m'attendait une superbe Torpédo dans laquelle j'ai traversé le massif du Mayumbe.

 

congo-brazzaville-excursion-auto

Excursion en auto vers Brazzaville (carte postale vers 1930)   

 

Franchi en tipoye, voire à pied, les passages les plus dangereux. Enfin à M'Vouti, chemin de fer jusqu'à Pointe-Noire.

 

congo-tipoye transport-colon

Moyen-Congo, transport en tipoye (© Dauvissat - carte postale vers 1920)

 

Et me voici aujourd'hui dans la future capitale de l'A.E.F. C'est presque la France ; on voit passer les bateaux, il y a l'eau courante et des W.C. à l'étage.

 

congo-mvouti-transport-gare-madingou-1932

Gare de M'vouti - 1932 - Autos et autocars faisant la liaison avec Madingou (© CAOM)

 

Vous me parlez des restrictions que vous subissez à la Banque de France. Mais vous êtes sur un lit de roses ! Ici, tout ce qui n'est pas administration ou armée, vit sur un volcan. On s'y fait d'ailleurs très bien, et à force d'avoir des soucis, on finit par ne plus s'en faire du tout !

 

Par exemple, je souris franchement lorsque je lis dans les journaux tout ce qui s'écrit sur les colonies, sur l'idée coloniale... sur la "plus grande France" ! Croyez-moi : la France d'une part, ses colonies de l'autre, sont deux choses bien distinctes ! 


Mes hommages à madame Laurent, et à vous, cher monsieur Laurent, mon respectueux et meilleur souvenir.

[Signature illisible]

 

L'employé de la Banque de France signale au passage, mine de rien, le dénuement de la colonie du Congo et le décalage notable entre les discours ronflants sur les colonies et la réalité des conditions de vie en AEF. Pointe-Noire commence tout juste à sortir de terre et à ressembler véritablement à une ville.

La route pour automobile, de Brazzaville à Pointe-Noire, est elle aussi "toute neuve" mais nécessite de mettre le pied à terre pour affronter les passages difficiles (les nombreux ruisseaux, rivières, et autres zones marécageuses). Les ponts doivent encore manquer !

 

congo brazzaville-pousse-pousse-colonie

Pousse-pousse à une roue au Congo Brazzaville vers 1950 (carte postale Hoa Qui)

 

NB : pour lever toute ambiguïté, les illustrations de l'article évoquant les différents moyens de transport, ne sont pas liées aux cartes écrites par l'employé de banque.

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Art - culture - histoire
commenter cet article
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 20:00

Peut-être que certains lecteurs se souviennent du jeune Darel, cireur de chaussures, que j'avais croisé à plusieurs reprises lors de mes missions à Pointe-Noire (cf Sur le départ... cadeaux encombrants ! ). Je lui avais donné quelques pourboires.

 

On vient de m'en donner d'excellentes nouvelles. Il est désormais soudeur-plongeur professionnel après avoir remis les pieds à l'école et suivi une formation spécialisée.

 

darel-congo-2013

Darel en 2013 (© Eric)

 

Il a appris l'anglais et s'apprête à partir pour l'Afrique du Sud. Quel parcours effectué en quatre ans ! Bravo à lui et à Eric de l'avoir aidé à quitter sa triste condition.

C'est désormais un jeune homme (il fait moins gamin que sur les photos de 2009 ou 2011 cf Pointe-Noire : samedi après-midi, rencontres diverses...). C'est aussi le papa d'une petite fille de 2 ans.

Bonne chance à lui, en espérant que le destin lui soit toujours favorable !

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories