Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 21:00

Ayant trouvé une carte postale évoquant à "Brazza" la présence d'un "monument" sur la place de la Mairie, j'ai essayé de percer le mystère... En effet, je n'ai trouvé aucune trace de celui-ci dans le passé de la capitale du Congo. Le premier hommage monumental semblant être le "phare" situé au bord du fleuve (cf Brazzaville : le "phare" hommage à Savorgnan de Brazza). 

 

monument-brazzaville-place-mairie

Brazza - Place de la Mairie et le Monument (© Collection Etoile - Photo Albert) vers 1935    

 

La photographie n'est pas de très bonne qualité, mais on distingue bien à droite le "monument", un buste posé sur un piédestal. La tête est tournée vers la gauche et on devine le drapé du vêtement.

 

buste-brazza-mairie

Détail : le buste sur un piédestal de pierre

 

Concernant le célèbre explorateur, il existait bien un buste, celui en bronze, autrefois intégré au mausolée de la famille Savorgnan de Brazza à Alger. L'inhumation en Algérie avait eu lieu en décembre 1908 (après un premier enterrement effectué au cimetière du Père Lachaise à Paris en octobre 1905).

 

mausolée-brazza-alger

Mausolée de Savorgnan de Brazza à Alger (© CAOM)

 

Ce buste a été restauré et, je crois, a suivi en 2006 les dépouilles vers leur nouvelle localisation, le mausolée de Brazzaville (cf Brazzaville : mausolée Savorgnan de Brazza ). Je me souviens y avoir vu en 2011 un buste, exposé à l'étage (et non pas dans la crypte), mais il était de marbre blanc (pas vraiment réussi, je ne l'avais pas photographié).

 

buste-alger-tombeau-brazza

Buste de Brazza qui était sur le mausolée d'Alger (2006 © Patrick Robert)

 

L'original est une sculpture en pierre réalisée par Charles Cordier ("Buste de Savorgnan de Brazza, la tête légèrement tournée vers la gauche, la moustache taillée finement"). Il est réputé dans la seconde moitié du XIXème siècle pour ses nombreux bustes représentant des africains, Noirs et Arabes, exécutés avec un sens aigu de l'observation.

Ironie de l'histoire, le sculpteur est mort en 1905 à Alger, quelques mois avant Brazza. L'œuvre a été réalisée in extremis en 1904 avant la disparition des deux protagonistes...

 

buste-brazza-cordier-bnf

Buste de Savorgnan de Brazza - 1904 - Charles Cordier (Don : René de Chambrun - © BNF)

 

L'homme a été un peu rajeuni pour accéder à la postérité, mais je trouve la sculpture très réussie. Arrivé à la cinquantaine, il avait bien sûr pris de l'embonpoint et les cheveux avaient blanchi, comme le montre ci-dessous, ce qui est sans doute l'un des derniers portraits de l'explorateur français ("Portrait de Savorgnan de Brazza debout, en manteau").

 

 brazza-savorgnan-portrait-1905

Portrait de Brazza vers 1905 (Don : René de Chambrun © Eugène Pirou - Musée Quai Branly)

 

Voilà donc ce qui était très probablement la source du "monument" de la place de la Mairie. Mais où était-il ?

L'éditeur de la carte postale m'a mis sur la bonne voie. Il s'agit de Charles Albert, photographe professionnel, ayant œuvré entre 1890 et 1937 en Afrique du Nord (Tunisie, Algérie principalement) et a priori pas en Afrique Centrale.

Bingo, bien sûr, ce n'est pas à Brazza-ville mais à ... Brazza tout court ! Il s'agit d'un petit village situé à environ 130 km au sud d'Alger, baptisé du nom de l'explorateur en 1906. Il devient une commune à part entière vers 1930 (source : http://alger-roi.fr), ce qui explique alors la présence d'une mairie. Son autre nom est Zoubiria.


brazza-algerie-carte-1950

Carte fantaisie de Brazza en Algérie vers 1950 (© Sirecky Editeur)


Le buste de Savorgnan de Brazza est-il encore en place en dépit des vicissitudes de l'Histoire ? Qui sait...

 

 

PS : En France, on trouve ce buste de Savorgnan de Brazza à Marvejols (Lozère). Il avait épousé, en 1895, Thérèse de Chambrun, sœur aînée du député local.

 

buste-brazza-Marvejols-stèle

Buste de Brazza à Marvejols en 2007 (© Szeder László - Wikimedia)


Le projet de 1937 est adressé au marquis Pierre de Chambrun pour qu'il fournisse le buste en pierre réalisé par Cordier en 1904. C'est le sculpteur Henri Louis Cordier (fils de Charles ?) qui réalise l'œuvre. L'inauguration du monument  de Marvejols en hommage à Brazza a lieu en 1946 (source : http://www.culture.gouv.fr).

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Art - culture - histoire
commenter cet article
20 août 2013 2 20 /08 /août /2013 14:00

J'ai trouvé au dos de cartes postales le récit du périple de Bangui à Pointe-Noire d'un employé de banque. Le courrier n'est pas daté, mais la voie ferrée évoquée, le CFCO, étant en partie en service (à l'exception du tronçon M'vouti - Madingou), c'est vers 1931-32.

Cela permet de se rendre compte des difficultés de l'époque pour voyager à travers l'Afrique Equatoriale Française. Près d'un mois pour effectuer ce trajet, avec de nombreux types de transport ! En voici le texte.

 

Cher monsieur Laurent,

Me voici une fois de plus changé de poste. Il y a au moins cet avantage, dans notre maison, c'est qu'on voyage beaucoup. Je viens de faire une splendide randonnée de près d'un mois à travers l'A.E.F. et le Congo Belge. Sauf l'avion, j'ai utilisé pour ce voyage, tous les modes de locomotion ou presque. J'ai commencé par une journée d'autocar, de Bangui à Mongoumba. J'ai continué par trois journées de remorqueur ; rejoint le bateau fluvial à Dongon.

 

congo français baleinière-oubangui

En baleinière sur l'Oubangui (© Giraud - carte postale vers 1910)

 

 

Quelques huit jours de navigation sur l'Oubangui d'abord, sur le Congo ensuite. Plusieurs heures de baleinière et de pinasse après.


congo-brazzaville-arrivée-bateau

Arrivée d'un bateau à Brazzaville (carte postale vers 1930)


Rejoint la gare en pousse-pousse. Pris la draisine à Brazzaville (auto sur rail).

 

congo-draisine-mindouli-cfco-1932

Draisine du CFCO vers Mindouli en 1931 (Anonyme © CAOM)

 

 

A Madingou, m'attendait une superbe Torpédo dans laquelle j'ai traversé le massif du Mayumbe.

 

congo-brazzaville-excursion-auto

Excursion en auto vers Brazzaville (carte postale vers 1930)   

 

Franchi en tipoye, voire à pied, les passages les plus dangereux. Enfin à M'Vouti, chemin de fer jusqu'à Pointe-Noire.

 

congo-tipoye transport-colon

Moyen-Congo, transport en tipoye (© Dauvissat - carte postale vers 1920)

 

Et me voici aujourd'hui dans la future capitale de l'A.E.F. C'est presque la France ; on voit passer les bateaux, il y a l'eau courante et des W.C. à l'étage.

 

congo-mvouti-transport-gare-madingou-1932

Gare de M'vouti - 1932 - Autos et autocars faisant la liaison avec Madingou (© CAOM)

 

Vous me parlez des restrictions que vous subissez à la Banque de France. Mais vous êtes sur un lit de roses ! Ici, tout ce qui n'est pas administration ou armée, vit sur un volcan. On s'y fait d'ailleurs très bien, et à force d'avoir des soucis, on finit par ne plus s'en faire du tout !

 

Par exemple, je souris franchement lorsque je lis dans les journaux tout ce qui s'écrit sur les colonies, sur l'idée coloniale... sur la "plus grande France" ! Croyez-moi : la France d'une part, ses colonies de l'autre, sont deux choses bien distinctes ! 


Mes hommages à madame Laurent, et à vous, cher monsieur Laurent, mon respectueux et meilleur souvenir.

[Signature illisible]

 

L'employé de la Banque de France signale au passage, mine de rien, le dénuement de la colonie du Congo et le décalage notable entre les discours ronflants sur les colonies et la réalité des conditions de vie en AEF. Pointe-Noire commence tout juste à sortir de terre et à ressembler véritablement à une ville.

La route pour automobile, de Brazzaville à Pointe-Noire, est elle aussi "toute neuve" mais nécessite de mettre le pied à terre pour affronter les passages difficiles (les nombreux ruisseaux, rivières, et autres zones marécageuses). Les ponts doivent encore manquer !

 

congo brazzaville-pousse-pousse-colonie

Pousse-pousse à une roue au Congo Brazzaville vers 1950 (carte postale Hoa Qui)

 

NB : pour lever toute ambiguïté, les illustrations de l'article évoquant les différents moyens de transport, ne sont pas liées aux cartes écrites par l'employé de banque.

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Art - culture - histoire
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories