Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 19:00

L'après-midi se déroule à la clinique entre secrétariat et infirmerie. Je forme Guy-Omer, élève appliqué, que je connais déjà un peu, et Christophe que je connais pas. Il porte une longue barbe grisonnante. C'est plutôt rare au Congo où la plupart des hommes sont imberbes. Ses collègues le surnomment ainsi "Ben Laden" !! Mais heureusement, il n'a rien à voir avec le peu recommandable personnage.

 

Le soir à l'hôtel, je retrouve Roland. Il m'interpelle quand je m'apprête à rejoindre ma chambre. Il est beaucoup plus amical que lundi lors de mon arrivée à l'accueil.Je lui demande s'il m'avait reconnu ! Roland me répond que oui mais m'explique que la porte du directeur était ouverte et que ce dernier lui a demandé "de ne pas embêter les clients". C'est vrai que Roland peut être très bavard ! Je lui parle des photos qu'il avait prises. Je lui rappelle que mes consignes n'avaient pas été bien respectées... L'homme de la maintenance avait pris des photos d'intérieur avec un appareil jetable fait pour des prises de vue extérieures. Pour Roland, ces photos lui rappellent aussi la dernière fois qu'il a vu la directrice (morte peu après dans un accident d'avion). Après cet essai, il aimerait bien avoir un "vrai" appareil photo. Pourquoi pas, s'il met un peu d'argent de côté, je suis prêt à lui amener un petit numérique. J'évoque l'augmentation de salaire dont m'ont parlé certains employés de l'hôtel. Ils semblent croire que cela est dû au changement de direction. Roland me répond qu'il n'en est rien ! La petite augmentation est due à une réévaluation du salaire minimum de la convention collective. Il attend quant à lui la prime de risque prévue et non versée. Roland me parle d'une brûlure à la main lors de réparations dans l'hôtel.

 

Je retrouve Manu au moment du dîner. Le pauvre travaille encore à cette heure tardive. Puisque je suis attablé, je l'invite à manger quelque chose avec moi. Nous reparlons de notre projet d'expédition à Dolisie. Manu compte me trouver un véhicule pour 100 000 FCFA. Son oncle qui bosse là-bas comme chauffeur pourra nous servir de guide sur place. Il transporte habituellement du carburant. Le départ est envisagé pour dimanche matin avec un retour lundi soir.

Il faut donc trouver un hôtel sur place. Je parle avec Manu des quelques adresses trouvées. Un hôtel s'appelle Kitoko, comme "son voisin" de Songolo qui gère le Mazra Club. Le choix reste à faire (le prix d'une nuit varie entre 10 et 50 000 FCFA). Quel est le niveau de confort des chambres ? Patrice doit venir avec nous, peut-être avec son plus grand fils, Christ. Mais la conversation est écourtée car Manu doit aller chercher une expat au restaurant, le Club Pétrolier. Ce n'est pourtant pas loin du Palm Beach, elle pourrait faire le chemin à pied !

Affaire à suivre pour l'expédition...

 

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Découverte du Congo
commenter cet article
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 13:30

Je retrouve à l'hôtel les deux vendeurs, Jacques et Gauthier. Nous poursuivons "nos affaires". Gauthier me fournit comme prévu des boucles d'oreille en hématite (pour ma belle-soeur Nadine) et une dent de léopard (pour mon collègue Aurélien). Je règle le masque Kwélé (50 000 FCFA) suite à l'accord de ma collègue Emilie.

Les deux précédentes antiquités n'ayant pas enthousiasmé mes amis (cf Jour d'acclimatation (suite) ), Jacques me fait d'autres propositions. Il me sort deux statues de leur emballage en feuilles de banane.

La première est un grand penseur Kongo (environ 30 cm), assis en tailleur, les mains sous le menton. Le bois est dense, c'est encore de l'okoumé. L'impression générale qui se dégage est celle de la sérénité du vieux sage.

 

Penseur-okoumé 

 

Penseur Kongo

 

La deuxième statue est d'un tout autre genre. C'est une fécondité Vili, d'un bois plus léger et plus noir (environ 25 cm). Les seins sont pointus et le ventre bien arrondi. Quelques traits ornent le corps de la future mère, deux croix décorent les joues. La fécondité porte une belle coiffure à trois coques.

 

 

fecondité-Kongo

 

Fécondité Vili

 

 

Les deux statues sont dans la boite ! Affaire à suivre après l'avis des intéressés...


Après cette pause "commerciale", je décide de repasser au phare, avec la reproduction des deux photos anciennes. C'est reparti avec mon chauffeur. A un carrefour, un camion force le passage en passant en double file, provoquant le mécontentement des automobilistes, dont Patrick. Mais il semble que nous arrivions trop tard... le petit bâtiment annexe au phare est fermé. Nous reprenons le véhicule et Patrick reconnaît soudain au bord de la route notre "civil". Je descends et lui donne les deux impressions, en lui expliquant brièvement la nature et la date des clichés. Il me remercie, mais est visiblement un peu perturbé. Quel est donc cet hurluberlu qui s'intéresse au Congo et qui en plus tient ses promesses plus tôt que prévu ?!

Mais l'entrevue est de courte durée car il est temps de retourner travailler.

 

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Art - culture - histoire
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories