Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 20:15

Mon chauffeur Patrick reste un peu en retrait. C'est vrai qu'il ne me connaît pas encore beaucoup. Je le photographie dans la pénombre, jouant avec ses clés, sous l'oeil d'Allan.

 

patrick-chauffeur 

Patrick le chauffeur

 

Patrice et Rosine nous invitent à boire un verre dans un petit bar, sur la route de l'aéroport, dénommé "Le Repère". En sortant de la maison, nous croisons deux canards. Des ordures crament au coin des bicoques, dégageant l'odeur désagréable du plastique brûlé. Nous rejoignons le troquet en voiture. Nous choisissons de nous installer dans la partie la moins bruyante, pour pouvoir discuter plus tranquillement.

Les hommes prennent une bière et Rosine un soda. J'opte pour une Heineken car le volume des bières locales (65 cl) me rebute toujours un peu... Nous discutons football (la Coupe du Monde est pour bientôt). Etrangement, du moins pour moi, l'une des équipes soutenue par Patrick est l'Allemagne. Je ne savais pas que nos voisins d'Outre-Rhin étaient populaires en Afrique !

Nous parlons aussi bières, langues, et finalement de l'association des deux. Mes amis congolais ont ainsi du mal à trouver un équivalent local à la phrase rituelle prononcée en trinquant  "A la notre !". Je remarque dans la vitrine réfrigérée du bar, une boisson au gingembre, fabriquée à Pointe-Noire. Bien entendu, on pense tout de suite à l'effet stimulant supposé. Patrice n'y croit pas du tout, pour lui "tout est dans la tête". Il a sans doute raison, en dehors de problèmes physiques avérés, le cerveau est le premier organe sexuel !!

On discute enfin avion et volcan islandais. L'écho de ses méfaits est arrivé jusqu'en Afrique. Patrice plaisante en évoquant le réveil du volcan qui me bloquerait à Pointe-Noire.

Le bar commence à fermer, on éteint tout à coup la lumière. Un jeune homme nous explique que l'on compte la caisse et que l'on craint les braqueurs...

 

Il est temps de rentrer. Patrice et Rosine partent à pied en coupant à travers les petites rues. Patrick me ramène au Palm-Beach. Vu l'heure tardive, je ne mange qu'un dessert. Le serveur Red en profite pour me dire  qu'il est très content de son appareil photo. Il n'y a pas de son sur les vidéos apparemment. Vu le prix, il ne faut pas trop en demander non plus...

J'appelle Manu car il devient impératif de se mettre d'accord pour une éventuelle expédition le week-end prochain. La base, c'est déjà d'avoir un véhicule ! Pour l'instant, ce n'est pas le cas.


Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 20:00

J'avais prévenu mon chauffeur qu'il ferait ce soir des heures supplémentaires... Vers 20h, nous prenons la route de l'aéroport. Il fait nuit. Au passage à niveau, le mouvement d'une locomotive entraîne la fermeture des barrières. Nous devons patienter quelques minutes que la sonnerie cesse et que la voie soit de nouveau libre. Je guide Patrick qui ne connaît pas le chemin de la maison de Patrice. Il me dit "Tu as une bonne mémoire !". Par contre, il connaît bien Patrice car il a droit à une "salutation frontale". C'est mon interprétation de cette manière marquée et affectueuse de dire bonjour : on appuie doucement le front sur le front de son vis-à-vis, une fois au milieu, une fois à gauche et une fois à droite. J'ai vu Patrice pratiquer à plusieurs reprises ce rituel, mais je n'en connais pas le nom.


Avant de rentrer, Patrice nous montre le nouveau point d'eau. Il se situe désormais juste à côté de la maison. Un robinet a été mis à l'extérieur. Pourquoi est-il si près du sol, mystère... Un muret en parpaing a également été construit et sépare plus clairement le terrain de celui du voisin. Permettra t-il d'avoir un peu moins d'eaux stagnantes devant la maison ? A voir à la saison des pluies.

Par contre, ce soir, c'est l'électricité qui fait défaut ! Un énième délestage prive le quartier de courant. Patrice me dit qu'il a allumé les "lucioles". Il s'agit de lampes à pétrole. Rosine et les six enfants sont là. Je salue tout le monde et après quelques discussions, je déballe les quelques cadeaux amenés.

En souvenir de notre promenade au Lac Nanga, j'offre une photo encadrée des enfants dans la pirogue. C'est l'une des plus belles photos de mon dernier séjour, sur fond d'arc-en-ciel (cf Lac Nanga : petit tour de pirogue ). Patrice et Rosine sont satisfaits et comptent l'accrocher dans le "salon".

 

Patrice-enfants

      Rosine, Chris, Sofian, Chance et Allan

 

Ma soeur m'a donné quelques vêtements qui iront aux plus petits, ma nièce Bertille des petits livres pour Chance, livres qui semblent également intéresser ses jeunes frères. Pour "mon cousin" Chris, j'ai amené un livre sur le corps humain. Il est très heureux car c'est ce qu'il espérait. Il adore la SVT ! Rosine me dit que nous avons eu une transmission de pensée. Pour son frère Christ, c'est une bande dessinée, une histoire de pirates assez moderne. Je ne sais pas si cela lui plaît. Pour Prefna, la grande fille adepte de lecture, j'ai acheté deux livres de poche, "L'Etranger" de Camus et "Ritournelle de la faim" de Le Clézio, deux prix Nobel de littérature. Elle semble contente et commence à lire près de la "luciole" posée sur la table.

Et puis pour tout le monde, j'ai apporté une boîte de nougats. Les enfants plongent rapidement les mains dedans et Rosine est obligée de planquer la boîte afin qu'il en reste pour le lendemain. Patrick goûte quant à lui pour la première fois à la spécialité de la Drôme.

 

Patrice-chance

      Chance avec son cheval et ses parents

 

Chance est contente du petit cheval donné par ma nièce Clara. Elle a tendance pour mieux le voir à l'approcher de la lampe à pétrole. Je lui explique que c'est dangereux et que notamment la crinière peut s'enflammer avec la chaleur de la lampe. Son grand frère Christ la rappelle à l'ordre également.

Patrice est fier de me montrer qu'il a encore le casse-noix que je lui avais offert. Mais ce n'est toujours pas la saison des noix !

J'oublie quelques instants qu'il n'y a pas d'électricité et je propose de montrer des photos sur la télé. Quel c.. ! Je montre malgré tout quelques photos sur l'écran de mon appareil, notamment de l'hiver neigeux connu cette année en France.

 

PS: les photos donnent l'impression d'un bon éclairage mais c'est simplement l'effet du flash. Nous étions en effet dans la pénombre, éclairés seulement par les deux lampes à pétrole.

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories