Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 11:30
Manu klaxonne pour attirer l'attention. Deux hommes se présentent à nous et proposent de nous guider pour traverser la rivière. Pas de pont pour franchir l'obstacle naturel ! 
L'un monte à l'intérieur et le second dans le pickup. Il faut franchir un premier trou d'eau. Ce qui n'est pas rassurant c'est que l'on a aucune idée de la profondeur... L'homme guide Manu dans cette première manoeuvre délicate. En prenant à droite, nous évitons de nous enfoncer trop. Ouf, nous rejoignons la terre ferme et atteignons le bac de la rivière Noumbi. Ou peut-être devrais-je dire le fleuve car le cours d'eau se jette ensuite dans l'océan atlantique. 
Il faut payer 5 000 FCFA pour le passage. N'ayant pas la monnaie, je donne 10 000 FCFA. Le trajet retour est ainsi déjà réglé. De toute façon, on est obligé de repasser par là !


Sur le bac

Le 4x4 grimpe sans difficulté sur le bac en acier. Nous descendons du véhicule pour admirer le paysage. Le moteur est mis en route et le "chef" guide son collègue à la voix.
La rivière est superbe ! La végétation luxuriante, les palétuviers, les nénuphars forment un
camaïeu de vert du plus bel effet. Dommage que le ciel soit si gris...


La rivière Noumbi

Excepté le bruit du moteur et les cliquetis métalliques du bac, c'est très paisible. Le courant de la rivière est faible.

Une vidéo de la traversée de la rivière est disponible via le lien suivant : 
link


Arrivés de l'autre côté de la rivière, je constate qu'il y a un deuxième trou d'eau à franchir, après le débarcadère ! On le voit très bien à la fin de la vidéo. Je me croyais tiré d'affaire, mais non. C'est chaud... l'eau monte jusqu'au milieu du capot. Manu doit accélérer pour ne pas caler, mais pas trop pour limiter l'effet de vague. On est content ensuite de retrouver la terre ferme !
Avant de repartir, on prévient nos passeurs de l'heure approximative de notre passage retour.

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Kouilou
commenter cet article
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 11:00
Nous poursuivons notre périple. Il y a par endroits un paysage légèrement vallonné.



La "route nationale" se subdivise alors en plusieurs pistes. En saison sèche, on gravit les pentes sans trop de difficulté. Par contre, en saison des pluies cela doit être terrible. On voit très bien que plusieurs passages ont été tracés par les véhicules voulant échapper à l'embourbement. Manu me dit que l'on peut mettre ainsi 8 heures pour rejoindre Conkouati. Pour environ 130 km parcourus, cela fait une moyenne d'environ 16 km/h !



Les espoirs de Manu sont déçus. Le ciel reste gris. Aspect positif, on ne souffrira pas de la chaleur !
Entre Louléma et Tchilounga, alors que nous sommes engagés dans un chemin très encaissé (aucun échappatoire possible), nous tombons nez à nez avec un gros camion orange bondé de passagers et de marchandises. C'est l'un des rares moyens de transport ici. Les taxis de la ville ne s'aventurent pas aussi loin et ne sont pas équipés pour résister à la piste chaotique. 
Pas de bol, nous n'avions pas croisé un seul véhicule et nous voilà contraints de faire marche arrière. Les deux 4x4 qui nous suivaient à distance (on avait repéré leur nuage de poussière) sont eux aussi amenés à rebrousser chemin.
J'entends des passagers du camion pester contre les 4x4. Certains profitent du blocage pour descendre se soulager.
Les passagers des deux 4x4 en profitent aussi pour faire une pause, garés dans les herbes hautes à l'entrée du chemin encaissé. Pas le temps d'entamer la conversation, nous repartons !

Près de Tchilounga, nous demandons notre chemin à un homme, prénommé Rigobert. Il nous précise qu'il faudra prendre la route à droite, au niveau d'un panneau vert. Pour le remercier, je lui donne deux stylos.
Quelques kilomètres après, nous nous retrouvons coincés devant la route qui cède la place... à un grand trou d'eau ! Nous voilà dans l'expectative...
Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Kouilou
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories