Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 11:30

Nous poursuivons notre balade en descendant vers l'église Notre-Dame de Fatima (en référence à celle plus célèbre de la ville du Portugal, où la Vierge serait apparue à trois enfants en 1917). 

L'église a été fondée à la "cité" de Dolisie en 1953 par le Père Alphonse Schaeffer. En 1958, elle devient une "mission" à part entière.

 Cette implantation s'oppose à celle plus ancienne de l'église Saint Paul, située à la sortie de la ville "européenne" (cf Dolisie : église Saint-Paul ). 

 

dolisie-notre-dame-fatima

Eglise Notre-Dame de Fatima (© FabMoustic)

 

L'église assez récemment repeinte en jaune, étale sa large façade avec une grande croix peinte en noir, sur fond de motifs en béton ajouré, et aussi son toit rouillé. Le haut des murs se teinte progressivement d'ocre, poussière du pays oblige... La croix était auparavant peinte en blanc.

 

dolisie-notre-dame-fatima-croix

Façade de Notre-Dame de Fatima (© FabMoustic)


L'église d'origine a été agrandie. La nef a été rallongée de 12 mètres en 1987 (on note une différence de couleur au niveau des tôles du toit qui semble liée à cet agrandissement).

Pas de clocher, mais un campanile abritant une grosse cloche. Le panneau nous apprend que la paroisse dépend du diocèse de Nkayi (cf Nkayi : la cathédrale Saint-Louis ). Il y a donc un décalage entre l'organisation administrative et religieuse (une ville appartient au Niari, l'autre à la Bouenza).


dolisie-notre-dame-fatima-cloche

Campanile de Notre-Dame de Fatima (© FabMoustic)

 

Le quartier est animé, on voit de nombreux enfants. C'est marrant mais au Congo, j'ai l'impression de voir des écoliers dans la rue à toutes les heures de la journée. On les repère facilement avec leurs uniformes dont la couleur varie en fonction du groupe scolaire.

 

dolisie-maison-centre

Maison récente du centre de Dolisie (© Truuuc)

 

Nous remontons l'avenue, goudronnée, mais couverte de terre ocre. Les boutiques hétéroclites sont animées. Des menuisiers s'affairent, maniant le rabot en plein air, pour fabriquer portes ou lits.

Quelques constructions récentes associent la brique traditionnelle et le béton. Les balcons à colonnades semblent être à la mode. Nous avons quelques salutations amicales auxquelles je réponds.

 

dolisie-centre-ville

Centre ville de Dolisie, commerces (© FabMoustic)

 

Le petit rond-point de l'avenue assiste au ballet des taxis rouge et blanc et des deux-roues. La circulation est moins intense qu'à Pointe-Noire. Devant la poissonnerie, un jeune homme lance à la cantonade dans notre dos, "C'est la fin du monde !". Cette bêtise liée à la fin supposée du calendrier Maya en décembre 2012 est arrivée jusqu'à Dolisie...

Nous repassons devant le Grand Marché, où une plaque rappelle l'inauguration du bâtiment par la femme du Président de la République, le 25 février 2011.

 

dolisie-maisons-ocres

Maisons "ocres" de Dolisie (© FabMoustic)

 

Nous reprenons la direction du garagiste. Les rues secondaires ne sont pas goudronnées. Les vieux pavillons finissent par se confondre avec le sol de Dolisie, les façades blanches, assises sur des briques et chapeautées de toits rouillés, devenant elles aussi ocres.

Cette série de photos est assez moche à cause de la luminosité très médiocre...

 

 

Source : L'Église de Pointe-Noire: évolution des communautés chrétiennes de 1947 à 1975. Guy Pannier.

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Dolisie
commenter cet article
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 11:15

Pendant que nous découvrons les fours à briques, Manu est pendu au téléphone. Bizarre...

Un peu au dessus des fours, on voit sans effort ce que l'on peut faire avec le matériau obtenu après cuisson. Nous avons de nombreuses cases en brique, étagées le long de la colline.

 

dolisie-maison-briques-safoutier

Safoutier devant les cases en brique (© FabMoustic)

 

Devant l'une d'entre elles, se trouve un superbe safoutier. Il est couvert de safous roses (pas encore mûrs), si bien que l'on pourrait croire de loin à un arbre en fleur !


Manu revient vers nous. Il nous dit qu'il faut retourner à Dolisie. Il a téléphoné à son oncle Godefroy. L'odeur de chaud est sans doute due aux plaquettes de frein. Il est plus raisonnable d'y jeter un oeil avant de partir, plutôt que d'affronter le relief du Mayombe dans ces conditions...

 

dolisie-place-revolution-rond

Rond-point de la place de la Révolution (© Truuuc)

 

Faux départ ! Godefroy a conseillé à Manu d'aller chez le mécanicien "Monsieur Jean". Nous reprenons la direction du centre-ville.

Le problème, c'est que notre chauffeur ne sait pas trop où notre mécano est installé... Il se situe vers la place de la Révolution. Après deux arrêts chez d'autres mécaniciens, nous trouvons le bon dans une rue en retrait de la place.

 

dolisie-place-revolution

Place de la Révolution à Dolisie (© FabMoustic)

 

Pendant que le mécano s'affaire, je pars avec Aurélien faire un tour à pied. Pour passer le temps... Le ciel est plus nuageux et la luminosité pas très bonne.

Sur la place de la Révolution, le centre culturel jamais fini (stoppé au niveau rez-de-chaussée...) a été détruit. La grande place ocre est désormais bien nette.

Aurélien est surpris par la saleté des rues. Pas de ramassage des ordures et toute une éducation à faire ! Encore, Dolisie n'est pas trop sale par rapport à certains quartiers de Pointe-Noire.

 

dolisie-marchand-remedes-trad

Marchand de remèdes traditionnels (© FabMoustic)

 

Nous tournons à gauche, en direction du centre commerçant de la capitale du Niari. Près d'un bar, nous tombons sur le singulier étal d'un marchand. Je lui demande si on peut faire une photo. Pas de problème. Je lui montre le résultat, et il me dit être content que le cliché "parte à Paris". 

 

 dolisie-marchand-remedes étal

Etal du marchand de remèdes (© Truuuc)

 

Notre marchand vend des ingrédients de toute sorte pour fabriquer des remèdes traditionnels. On peut croire aux vertus de certaines plantes, pour d'autres ingrédients, c'est plus de l'ordre du mystique. On trouve des graines, des feuilles, des écorces, des poudres, des coquilles d'escargot, des plumes...

Cela forme un bel ensemble ! Il faudrait passer du temps avec lui pour tout détailler et noter ce que chaque ingrédient est censé soigner. Qu'il y a-t-il dans les bouteilles de pastis ? Mystère !

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Dolisie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories