Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 février 2009 7 22 /02 /février /2009 18:26


Après avoir traversé quelques petits villages, l'habitat se densifie et nous arrivons à Nzassi, ville frontière avec le Cabinda (enclave Angolaise qui faisait autrefois parti du Royaume Kongo). Un marché se tient sur le bord de la route, des bars animés crachent leur musique, de multiples étals et boutiques s'offrent à nous... La frontière est un endroit où les congolais viennent s'amuser et aussi le lieu de tous les trafics. La foule devient plus nombreuse et il est difficile de se frayer un chemin. Nous remarquons une bagarre entre quelques hommes près d'une échoppe. L'alcool aidant ceci doit être assez fréquent... Patrice me conseille de faire demi-tour avant le poste frontière. C'est chose faite quelques dizaines de mètres plus loin. On ressent une certaine tension en ces lieux. Pour une fois, je ne dégaine pas mon appareil photo !

Sur le trajet inverse, nous remarquons une petite mosquée que Patrice prend au début pour une église. Je lui fais remarquer que le bâtiment est surmonté d'un croissant... Nous nous arrêtons en dehors de la foule. A ma demande, Patrice prend la sous-préfecture de Tchiamba-Nzassi en photo, mais à l'intérieur de la voiture. Il a peur des ennuis, mais aucun représentant de l'ordre à l'horizon... Le modeste bâtiment est loin des imposantes sous-préfectures que l'on trouve parfois en France en milieu rural.
A proximité, un petit étal présente des bouteilles en verre remplies d'un liquide. Sans doute du carburant qui est vendu au litre. A moins qu'il ne s'agisse de vin de palme ?

    
 
Nous reprenons la route. Des taxis roulant comme des dingues nous doublent à l'aveuglette.
Nous passons sans encombre le barrage filtrant vu à l'aller, la voiture siglée Total y est probablement pour quelque chose.
Nous nous arrêtons près du Pont de Fouta, surplombant la rivière Loémé (ou plutôt devrais-je parler de fleuve puisque le cours d'eau rejoint ensuite l'océan Atlantique).
En fait, il y a deux ponts en parallèle, un ancien pont, très étroit, et un nouveau pont à deux voies construit en l'an 2000. La route a été détournée afin d'emprunter le nouvel ouvrage.



A l'entrée du vieux pont, une carcasse de véhicule militaire gît sur le bas-côté. L'endroit est relativement paisible et nous permet d'observer de nombreux oiseaux.



Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Kouilou
commenter cet article
21 février 2009 6 21 /02 /février /2009 21:51

L'impossibilité d'atteindre notre but initial, nous est confirmé par deux jeunes congolais, interrogés sur le bord de la route. Il faut un véhicule tout terrain pour accéder au lac. Nous nous contenterons donc d'observer le paysage lacustre... de loin ! Nous garons notre véhicule au bord de la nationale, près d'une carrière.



La route est bordée de grands bambous. Le trafic est important, nombre de camions l'empruntent croisant les taxis roulant à tombeau ouvert.

 

Dans ces bambous vert tendre, j'observe des nids d'oiseaux, mais pas de trace desdits volatiles.
 
 
 
En contrebas, à perte de vue, d'immenses zones marécageuses recouvertes de papyrus s'offrent au regard. Les longues tiges pouvant atteindre 3 mètres de haut sont surmontées par de larges ombelles.


 


Je subis quelques attaques de moustiques. Nous reprenons notre chemin et décidons d'aller jusqu'à la frontière avec le Cabinda. Après un pont, un contrôle (policier ?) a lieu mais dans l'autre sens de circulation.
 

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Kouilou
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories