Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 février 2009 6 21 /02 /février /2009 21:51

L'impossibilité d'atteindre notre but initial, nous est confirmé par deux jeunes congolais, interrogés sur le bord de la route. Il faut un véhicule tout terrain pour accéder au lac. Nous nous contenterons donc d'observer le paysage lacustre... de loin ! Nous garons notre véhicule au bord de la nationale, près d'une carrière.



La route est bordée de grands bambous. Le trafic est important, nombre de camions l'empruntent croisant les taxis roulant à tombeau ouvert.

 

Dans ces bambous vert tendre, j'observe des nids d'oiseaux, mais pas de trace desdits volatiles.
 
 
 
En contrebas, à perte de vue, d'immenses zones marécageuses recouvertes de papyrus s'offrent au regard. Les longues tiges pouvant atteindre 3 mètres de haut sont surmontées par de larges ombelles.


 


Je subis quelques attaques de moustiques. Nous reprenons notre chemin et décidons d'aller jusqu'à la frontière avec le Cabinda. Après un pont, un contrôle (policier ?) a lieu mais dans l'autre sens de circulation.
 

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Kouilou
commenter cet article
19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 22:28

Le cadre est charmant et calme, filaos et palmiers bordent le rivage.


Quelques habitations paraissant abandonnées donnent un air d'île déserte à l'ensemble.



Un peu plus loin, une belle vue s'offre sur une anse rocheuse. Chris s'amuse avec le sac et le ressac des vagues jaillissant sur les rochers.



Mais l'exploitation pétrolière n'est pas loin... Une canalisation courant au dessus de l'océan barre le paysage. Réception du pétrole brut ou envoi vers la bouée située au large ??

 

En remontant par un autre chemin, nous échangeons quelques mots avec un pêcheur qui a planté ses cannes le long de la côte. C'est un portugais à la retraite, ancien entrepreneur dans le transport, avec un fort accent. Au fil du dialogue, il nous fait part de ses observations sur les pratiques des chinois... Il a entendu des détonations au large et ensuite remarqué les petits poissons échoués sur la plage. La pêche à la dynamite, qui lui a été confirmée par les pêcheurs de Pointe-Noire, ne fait pas de doute.
Quelques enfants noirs jouent le long du chemin. Des chiens aboient à notre passage. En remontant vers la voiture, nous retrouvons la torchère émergeant de la végétation.



Arrivés à la voiture, un homme nous demande de le conduire jusqu'au bout de la route. C'est chose faite puis nous continuons notre périple vers le sud.
 
Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Kouilou
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories