Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 octobre 2008 3 08 /10 /octobre /2008 20:00

Vie quotidienne

Le travail se poursuit, un nouveau planning de ma mission et du projet est élaboré. Les tests, installations (p..... de Terminal BHT 8000) et mises à jour se succèdent.

Le midi devant le "Derrick", je recroise le vendeur ambulant Arsène. Il me propose des DVD de films américains bas de gamme. Je préfère lui acheter un collier en hématite, orné d'un éléphant.
Le soir, je sympathise avec Franck, un serveur. C'est un ponténégrin très souriant. Il me raconte qu'il vient de nouer des relations avec son père et me parle des relations familiales parfois un peu compliquées et de l'adultère au Congo. Il ambitionne de monter un jour son propre restaurant. Mais difficile de mener à bien un tel projet avec un salaire au ras des paquerettes... Il a pourtant travaillé près de 10 ans au Mercure de Brazzaville. La convention de l'hôtellerie-restauration offre de faibles salaires mensuels (40 à 70 000 FCFA, soit de 60 à 110 euros). Toutes proportions gardées, je lui explique qu'en France, ce secteur est lui aussi mal rétribué. A l'exception des grands hôtels et restaurants !
J'échange quelques mots avec Patrice, le sympathique réceptionniste. Il est un peu déprimé, car avec la rentrée scolaire, il ne sait pas comment il va finir le mois... Je lui propose de m'accompagner samedi pour visiter le musée de Diosso à 25 km de Pointe-Noire, en échange d'un peu d'argent. Marché conclu !


Patrice le réceptionniste


Je découvre à cette occasion le prix de la chambre d'hôtel. Il est de 80 ou 90 000 FCFA par jour (soit pour certains l'équivalent de 2 mois de salaire). Le fossé entre les étrangers résidants à l'hôtel et les employés congolais ressemble à un gouffre. Il y a même une suite à 200 000 FCFA...

Certains soirs je dîne à la paillotte de hôtel, nommée pompeusement "Beach Lounge". Un soir, la chef de caisse me propose "la jeune femme du bar peut vous accompagner". J'avais remarqué cette visiteuse du soir qui visiblement ne faisait pas partie des clients de l'hôtel. Je décline l'offre gentiment en comprenant la nature de "l'accompagnement"...


Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article
6 octobre 2008 1 06 /10 /octobre /2008 20:00


Vie quotidienne

Après un week-end en demi-teinte, je reprends le travail. La semaine commence par un décalage d'1h suite à l'indisponibilité d'un de mes interlocuteurs. En fin de journée, j'ai la confirmation du changement de programme. Ma mission professionnelle s'oriente désormais vers du recettage, mâtiné d'un peu de formation.

Je découvre peu à peu la vie quotidienne. Au lever, l'émission radiophonique locale "matin bonheur", entre deux morceaux de musique, égrène les objets perdus (passeport, carte d'identité...) à récupérer au siège de la radio. On évoque même un enfant perdu, description à l'appui ! Une rubrique annonce les avis d'obsèques sur fond de musique du film "Titanic"... Une autre rubrique, plus pédagogique, explique le bon emploi d'une expression de la langue française.
Sur la télé LC2, on diffuse beaucoup de clips musicaux. Certains évoquent les jeunes, les sorties, les relations amoureuses et à l'extrême d'autres sont des louanges au Seigneur ! Je découvre que les congolais sont très croyants. Au delà de l'Eglise Catholique "officielle" et des protestants, de nombreuses églises évangélistes s'activent. J'assisterai à quelques querelles de clocher entre congolais, pour savoir qu'elle est la meilleure... Comble de la connerie, la chaîne diffuse aussi notre téléachat. J'ai envie de donner des baffes à Marie-Ange Nardi à travers l'écran... Comment peut-on proposer de tels produits, souvent inutiles, à une majorité de congolais qui n'a rien !! Ne peut-on pas vendre en Afrique des programmes plus intelligents ?
Il faut se laver les dents à l'eau de source car l'eau du robinet n'est pas recommandée... J'utilise la "Mayo" eau de source issue du massif de Mayombe et mise en bouteille à Pointe Noire.

Le soir, je teste l'internet local à l'hôtel pour envoyer quelques courriels. Il s'agit du fournisseur "Yattoo" (pas bête le parallèle avec Yahoo !). Pour 5000 FCFA, on dispose d'une heure de connexion, valable 7 jours après activation de la carte. Mais on est très loin de l'ADSL, à moins que les deux dernières lettres ne signifient Super Lent... J'apprends vite à sauvegarder mon texte car lors de l'envoi, le plantage est fréquent ! Il faut alors tout recommencer. Les serveurs de messagerie ne sont pas fiables car certains ne recevront jamais mon mail (n'est ce pas Lolo, ma soeur ex-aequo !).

Le mardi, c'est mon anniversaire. Original, non, de le passer au Congo ? Je commence par récupérer mon linge qui s'était égaré entre les 2 chambres (cf épisodes précédents).
Le soir au cours du repas, je fête ça avec une demi-bouteille de St Nicolas de Bourgueil. En dépit du voyage subi, elle est ma foi pas mauvaise, mais servie un peu trop fraîche. Difficile le mec...
Au bar de l'hôtel (lieu où se trouve l'ordinateur), je discute avec Hermann, le barman. Comme il le dit lui-même, ça rime ! Il chantonne, avec une belle voix. Au fil de la discussion, il me dit qu'il était clarinettiste dans un orchestre de Brazza. Il me raconte que l'orchestre s'est dispersé suite à la guerre civile. Il a perdu son instrument et a dû se réfugier dans le village de ses grands-parents, où il n'avait jamais vécu... Au détour d'une conversation un peu plus politique, il m'indique être le petit-fils du premier Président du Congo (Fulbert Youlou). Hermann s'est ensuite réfugié à Pointe-Noire, a exercé plusieurs boulots dont mécanicien, avant d'être barman. Je l'appellerai ensuite Hermann le mélomane... ça rime aussi !

Rejoignant le chemin de ma chambre, je remarque dans le couloir, collé au plafond, un singulier petit lézard. Il se poste près du plafonnier semblant vouloir s'y réchauffer, à moins que ce ne soit pour attraper quelques insectes. Ce lézard est presque translucide avec quelques zones plus noires (les yeux, l'abdomen).

L_Gecko.jpg

Gecko nocturne, translucide 
(environ 15 cm de long)


Ce gecko joue à Spiderman grâce à des doigts terminés par des raquettes. Ces raquettes sont munies de lamelles mobiles, elles-mêmes garnies de minuscules poils (les setae), qui lui permettent de grimper sur les surfaces lisses et de tenir accroché au plafond !
Attention, en dépit de son aspect étrange et sympathique, il parait que son urine est très irritante (car composée presque uniquement d'acide urique).

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories