Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 14:00

Le travail reprend, direction la Base Industrielle avec Ghislain. Premiers contacts, planning, formalités administratives, je retrouve plein de visages connus et j'en découvre quelques nouveaux. Pour une fois, les badges sont prêts, mais point de téléphone mis à notre disposition pour communiquer.

En fin de matinée, direction le CMS, avenue Poincaré, avec Yod, l'un de mes nouveaux interlocuteurs. Je remarque dans la ville les quelques changements depuis ma dernière venue. Miracle, les feux tricolores de l'avenue de Gaulle fonctionnent ! Enfin, souvent ils clignotent à l'orange, mais c'est un progrès, parce qu'en 4 ans je ne les ai jamais vus en état de marche. Le consulat du Bénin a bien avancé et la façade commence à être recouverte de vitrages. Par contre, le grand immeuble de la place Antonetti n'a guère évolué... Quelques plaques bleues ont fait leur apparition en haut, mais globalement c'est le statu quo.

Je retrouve avec plaisir le personnel de la clinique, je connais presque tout le monde. Accueil chaleureux et nombreuses salutations !

 

En repartant, je découvre avec regret que la petite maison coloniale située derrière le siège de Total (cf Vie quotidienne... panne d'électricité et planton ) a été détruite. Il n'y a plus qu'un amas de gravats à la place ! Encore un vestige du passé, vieux d'environ 80 ans, qui disparaît.

 

A midi, déjeuner au Derrick. Les terrains de tennis sont occupés par des tables et des barnums en vue d'une festivité prochaine. J'ai l'impression qu'à l'intérieur le toit de la paillote a été repeint en blanc. Il fait chaud, le temps est couvert, mais le petit vent frais du bord de mer vient nous rafraîchir.

 

cote-mondaine-vue -2012

Vue sur la côte Mondaine en 2012

 

Mais le plus gros changement, c'est juste à côté. Après déjeuner, nous faisons un tour sur la Côte Mondaine. Aurélien découvre les gros lézards gris-orange qui font des pompes (cf Lézard, vous avez dit lézard ? ), les belles aigrettes qui viennent se tremper les pattes et les petits crabes couleur sable, très furtifs.

Pour ma part, je note que le village des artisans a disparu ! Toute la zone côtière est désormais entourée de palissades en tôle. Très moche...

La rumeur était donc vraie ! Fini le village des artisans (appelé parfois aussi "village des voiliers") avec ses charmantes paillotes (cf Samedi : retour au Palm Beach ) et ses activités artistiques et artisanales.

 

cote-mondaine-palissades-2012

Palissades vues du côté de la plage

 

La Côte Mondaine a été "privatisée" en vue d'étendre les activités portuaires. Enfin, il s'agit du domaine maritime, il s'agit donc de concessions faites par l'Etat congolais...

Un projet de construction d'un nouveau village des artisans dans des constructions modernes (trois bâtiments de deux étages) a été élaboré par le Ministère des PME et de l'artisanat. Personnellement, je préfère un bâtiment rappelant l'architecture traditionnelle pour accueillir ce type d'activités. Les paillotes avaient cet avantage. En attendant que le projet aboutisse, les artisans sont passés où ? 

Côté rue, quelques personnes ont tenté de remettre de modestes boutiques, adossées aux tôles. Mais cela n'a pas le même charme, c'est en fait assez sordide, et tout doit prendre l'eau lors des fortes averses.

 

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 09:15

En face de la résidence, on trouve plusieurs immeubles "déconstruits", dont il ne reste plus que l'ossature. Je suppose qu'ils sont en attente d'une réhabilitation qui se fait attendre ? A moins qu'il ne s'agisse d'une destruction inachevée.

D'après le témoignage d'un lecteur, ces immeubles appartenaient à la CPC (Compagnie des Potasses du Congo), l'ensemble s'appelant le "Kouilou". Lorsque la CPC a fermé en 1977 et qu'elle a rapatrié en France tous ses salariés, ces immeubles ont été confiés au gouvernement congolais.

Juste à côté, derrière la haie de bambous, on trouve un parc de stationnement de voitures. Les 4x4 sont légion.

 

pointe-noire-plateau-immeubles

Immeubles abandonnés...    

 

De l'autre côté, Avenue Emmanuel Dadet, on trouve le collège des Trois Glorieuses. Ce nom fait référence aux journées "révolutionnaires "des 13-14-15 août 1963 qui ont conduit à la destitution du Président Fulbert Youlou. C'est alors l'instauration d'un régime d'inspiration socialiste, proche de l'URSS et de la Chine, avec un parti unique. Le nouveau Président, Alphonse Massamba-Débat, parle de "socialisme bantou", d'autres optent pour le singulier "socialisme scientifique"...

 

pointe-noire-collège-3-glorieuses

Collège des Trois Glorieuses

 

Le collège des Trois Glorieuses est en fait l'ancien collège secondaire construit en 1952 par les soeurs de la congrégation du Saint Esprit. L'ancienne mission est située juste derrière (cf Pointe-Noire : l'ancienne mission du Plateau ). Les soeurs Thécla Flören et Arlette Dubois avaient oeuvré pour la construction de cet imposant groupe de bâtiments.

Après l'Indépendance, le collège a été nationalisé, et s'est appelé brièvement "Monseigneur Carrie" (en référence à l'évêque de Loango, pionnier de l'évangélisation du pays, cf Loango : la mission catholique ). Ensuite, il a regroupé filles et garçons des deux anciens collèges privés, sous le nom de CEG des Trois Glorieuses. Les soeurs enseignantes ont peu à peu quitté le Congo.


Les élèves portent toujours un uniforme. Les filles de couleur rose, les garçons de couleur beige. Un long mur peint en bleu ceinture l'établissement. Il porte l'inscription "Merci Warid Congo". L'opérateur téléphonique a dû financer la construction ou au minimum la réfection du mur.

 

pointe-noire-plateau-carrefour

Carrefour animé

 

Au milieu, on trouve un carrefour où se rejoignent cinq rues. D'ici, on peut atteindre assez facilement l'avenue de Gaulle, le rond-point du 31 juillet, la "cité" ou le boulevard de Loango (Côte Mondaine).

C'est assez animé et bruyant aux heures de pointe !

 

pointe-noire-pharmacie-trois-m

Pharmacie du carrefour

 

Une pharmacie fait l'angle de deux avenues. Elle porte le nom "les trois M". Je n'ai pas trouvé à quoi cela faisait référence.

En arrière plan, un grand immeuble en arc de cercle est en cours de construction. L'un des nombreux chantiers en cours dans la ville.

 

 

Sources : L'Église de Pointe-Noire : évolution des communautés chrétiennes de 1947 à 1975 - Guy Pannier - Editions Karthala

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories