Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 14:15

C'est un projet futuriste qui doit voir le jour sur la Côte Mondaine ! Un immeuble de 16 étages (plus de 60 m de haut), de forme ellipsoïdale, accueillera le siège administratif du Port Autonome de Pointe-Noire (PAPN pour les intimes). Folie des grandeurs ?

Ces travaux entrent dans le cadre du programme de modernisation des installations portuaires. Le bâtiment du siège (plus de 16 000 m2) sera bien sûr doté de bureaux, de quatre ascenseurs, mais aussi d’une salle de conférence de 1000 places, d’un système de contrôle biométrique, de restaurants, et autres commodités. La construction en a été confiée à une entreprise chinoise (au doux nom de "China Geo Engineering Corporation International LTD").

 

projet-siege-port-pointe-noire

Projet du siège du port autonome de Pointe-Noire (© Délégation des grands travaux)

 

La cérémonie de la pose de la première pierre par le Président du Congo s’est déroulée le vendredi 23 décembre 2011.

Le PAPN joue un rôle majeur dans les échanges économiques, sur le plan national et régional. Ainsi 80% des recettes douanières du Congo sont recueillies via le port, qui sert de plate-forme au trafic maritime de toute l'Afrique centrale. Le trafic du PAPN devrait être de 500 000 conteneurs en 2012 (contre seulement 50 000 en 2000).

 

Bon, je ne sais pas trop où en est le chantier, un an après le début officiel des travaux. Ils devaient durer 24 mois. Si la grande tour doit pousser à l'emplacement du village des artisans, elle n'a pas dépassé le premier niveau... car on ne voit rien au dessus des palissades !

Je me demande si le sous-sol sera suffisamment stable, pour supporter le poids d'une tour de 16 étages, construite aussi proche du rivage.

  

cote-mondaine-phare-2012

Château d'eau en construction derrière le phare fin 2012

 

De l'autre côté de la Côte Mondaine, je remarque que derrière le vieux phare se dressent de nouveaux échafaudages. Encore un immeuble en construction ? Je ne crois pas que ce soit le nouveau siège du port...

J'apprendrai plus tard qu'il s'agit d'un grand château d'eau. Une grande opération de réhabilitation et de renforcement des infrastructures de production et d'adduction d'eau potable de Pointe-Noire est engagée par l'Etat. L'eau potable fait cruellement défaut, les infrastructures n'ont pas suivi la forte expansion de la ville.

 

La Côte Mondaine a été bien tranquille pendant les dernières décennies. Depuis les grands travaux du port (1934-1939), seules quelques constructions de faibles hauteurs sont venues l'agrémenter au fil du temps.

 

cote-mondaine-1950

La Côte Mondaine vue de l'ouest vers 1950 (carte postale)

 

Dans les années 1950, la Côte Mondaine est encore quasi déserte (le phare est au premier plan sur la photo ci-dessus). 

Seule exception à l'absence de constructions, la zone où s'est implanté le "Cercle civil" (cf Pointe-Noire colonial : le "Cercle civil").

 

cote-mondaine-pointe-noire-port

La Côte Mondaine (et le port) vue de l'est vers 1950 (carte postale)

 

Le rivage est alors traversé par les ruisseaux découlant de la zone marécageuse (Tchikobo) située entre la ville et l'océan. La Côte Mondaine longe le boulevard Loango (au premier plan sur la photo ci-dessus ; l'ancien wharf et le port sont au second plan). Elle a été récemment remblayée pour accueillir une vaste zone de stockage des containers du port.

 

club-nautique-detruit-2012

Club nautique fin 2012

 

Je découvre une autre victime collatérale de l'agrandissement du port. C'est le Club Nautique qui occupait cet emplacement depuis une soixantaine d'années...

 

Sources :

http://www.congo-site.com

http://www.grandstravaux.org/ 

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 14:00

Le travail reprend, direction la Base Industrielle avec Ghislain. Premiers contacts, planning, formalités administratives, je retrouve plein de visages connus et j'en découvre quelques nouveaux. Pour une fois, les badges sont prêts, mais point de téléphone mis à notre disposition pour communiquer.

En fin de matinée, direction le CMS, avenue Poincaré, avec Yod, l'un de mes nouveaux interlocuteurs. Je remarque dans la ville les quelques changements depuis ma dernière venue. Miracle, les feux tricolores de l'avenue de Gaulle fonctionnent ! Enfin, souvent ils clignotent à l'orange, mais c'est un progrès, parce qu'en 4 ans je ne les ai jamais vus en état de marche. Le consulat du Bénin a bien avancé et la façade commence à être recouverte de vitrages. Par contre, le grand immeuble de la place Antonetti n'a guère évolué... Quelques plaques bleues ont fait leur apparition en haut, mais globalement c'est le statu quo.

Je retrouve avec plaisir le personnel de la clinique, je connais presque tout le monde. Accueil chaleureux et nombreuses salutations !

 

En repartant, je découvre avec regret que la petite maison coloniale située derrière le siège de Total (cf Vie quotidienne... panne d'électricité et planton ) a été détruite. Il n'y a plus qu'un amas de gravats à la place ! Encore un vestige du passé, vieux d'environ 80 ans, qui disparaît.

 

A midi, déjeuner au Derrick. Les terrains de tennis sont occupés par des tables et des barnums en vue d'une festivité prochaine. J'ai l'impression qu'à l'intérieur le toit de la paillote a été repeint en blanc. Il fait chaud, le temps est couvert, mais le petit vent frais du bord de mer vient nous rafraîchir.

 

cote-mondaine-vue -2012

Vue sur la côte Mondaine en 2012

 

Mais le plus gros changement, c'est juste à côté. Après déjeuner, nous faisons un tour sur la Côte Mondaine. Aurélien découvre les gros lézards gris-orange qui font des pompes (cf Lézard, vous avez dit lézard ? ), les belles aigrettes qui viennent se tremper les pattes et les petits crabes couleur sable, très furtifs.

Pour ma part, je note que le village des artisans a disparu ! Toute la zone côtière est désormais entourée de palissades en tôle. Très moche...

La rumeur était donc vraie ! Fini le village des artisans (appelé parfois aussi "village des voiliers") avec ses charmantes paillotes (cf Samedi : retour au Palm Beach ) et ses activités artistiques et artisanales.

 

cote-mondaine-palissades-2012

Palissades vues du côté de la plage

 

La Côte Mondaine a été "privatisée" en vue d'étendre les activités portuaires. Enfin, il s'agit du domaine maritime, il s'agit donc de concessions faites par l'Etat congolais...

Un projet de construction d'un nouveau village des artisans dans des constructions modernes (trois bâtiments de deux étages) a été élaboré par le Ministère des PME et de l'artisanat. Personnellement, je préfère un bâtiment rappelant l'architecture traditionnelle pour accueillir ce type d'activités. Les paillotes avaient cet avantage. En attendant que le projet aboutisse, les artisans sont passés où ? 

Côté rue, quelques personnes ont tenté de remettre de modestes boutiques, adossées aux tôles. Mais cela n'a pas le même charme, c'est en fait assez sordide, et tout doit prendre l'eau lors des fortes averses.

 

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories