Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 16:30

Restant un peu en retrait avec Christophe, je fais quelques observations botaniques.

Je photographie une gracieuse plante repérée à l'aller, qui associe délicatement des sépales blancs et des fleurs jaunes.

 

sounda-Mussaenda-pubescens

Fleur blanche et jaune... Mussaenda pubescens

 

Il s'agit d'une rubiacée tropicale, Mussaenda pubescens, que l'on trouve aussi en Asie. Les fleurs étoilées, à cinq branches jaune d'or, sont très belles et tranchent avec la verdure ambiante.

 

sounda-Mussaenda-pubescens-etoile 

Fleurs étoilées de Mussaenda pubescens

 

Plus loin, je remarque un arbuste, dont les tiges qui montent à deux ou trois mètres de haut, se terminent par des fleurs.  


sounda-kouilou-arbuste

Arbuste au bord du chemin

 

Les fleurs s'épanouissent à l'extrémité des tiges en associant le blanc, le rouge et le jaune.

 

sounda-kouilou-arbuste-fleuri

Fleur à l'extrémité des tiges

 

A un stade avancé, la fleur forme une sorte de pompon au bout des rameaux. Je n'ai pas trouvé le nom de cette plante, avis aux lecteurs !

 

sounda-kouilou-arbuste-fleur

Fleur à un stade plus avancé

 

Je retrouve la colonne de fourmis magnan qui barre le sentier (cf En marche vers Sounda... ). La densité d'individus est maintenant plus forte, et la colonne est plus structurée avec les robustes soldats clairement implantés à l'extérieur du flux de fourmis.

 

sounda-kouilou-sensitive

Plante sensitive (Mimosa pudica)

 

Christophe me montre une sorte de liane rampante dont les feuilles ressemblent à celles du mimosa. Quand on touche une feuille, elle se rétracte, se replie sur elle-même. Extraordinaire !

 

sounda-kouilou-mimosa-pudica

Feuille repliée de Mimosa pudica

 

Cette plante sensitive, de la famille des Fabacées et originaire d'Amérique tropicale, est appelée mimosa pudique.

Le singulier phénomène qui résulte d'une stimulation tactile est appelé thigmonastie. Une brusque modification de la pression de turgescence des feuilles conduit au repliement. L'eau est en fait chassée. Ce processus défensif permet à la plante de se protéger de ses prédateurs et des intempéries.

Les fleurs sont roses en forme de petit pompon à longs poils. Mais je n'en ai pas vu, elles étaient fanées.

Le végétal peut-être utlisé comme plante médicinale et ses alcaloïdes sont potentiellement toxiques.

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Kouilou
commenter cet article
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 16:00

Nous commençons l'ascension de la piste. Eh oui, au retour, la montée est plus longue que la descente ! 

Nous voyons arriver un camion qui a traversé le bourbier et transporte hommes et marchandises jusqu'à Sounda. Sans doute l'un des rares liens avec l'extérieur. J'imagine que le véhicule a inspiré le jouet du petit garçon vu en arrivant (cf  Arrivée au village de Sounda).

 

sounda-kouilou-colline-defrichée

Colline défrichée

 

Peu après, nous croisons le chef du village et ses adjoints qui reviennent à pied de la rencontre avec le député. Nous les saluons. Ils portent un T-shirt à l'effigie du Président du Congo. Nous échangeons quelques mots et je souligne auprès d'eux la beauté des gorges de Sounda.

Plus loin, je remarque une partie de colline défrichée où les arbres morts côtoient les nouvelles plantations, de manioc me dit-on. Il y a aussi quelques pieds de maïs. Le sol ainsi dénudé va t-il résister à l'érosion ?

 

sounda-kouilou-piste

Piste ravinée et tronc d'arbre

 

La pression constante de l'Homme sur la nature n'est pas sans conséquence. La forêt du Congo, jusqu'ici quasi intacte, est peu à peu grignotée. Sans commune mesure heureusement avec d'autres zones tropicales fortement atteintes par la déforestation (Amazonie, Indonésie...).

 

sounda-kouilou-criquet

Criquet du Congo

 

Christ attire mon attention sur un criquet posé sur une feuille. Je retrouve l'insecte coloré (Zonocerus variegatus) rencontré près de Dolisie, à la cascade de Sossi.

Le jeune homme met de la musique religieuse avec son téléphone portable et se met à chantonner. Je lui dis qu'il devrait se faire pasteur !

Tout à mes observations, je reste en retrait avec Christophe, sans doute un peu fatigué avec déjà plusieurs heures de marche à son actif. Pour ma part, je préfère entendre le chant des oiseaux et le crissement des insectes...

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Kouilou
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories