Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 13:15

Nous poursuivons notre marche. On se sent tout petit au milieu de cette abondante végétation et des arbres gigantesques. Je prends un peu de retard sur mes amis à cause de mes photos et de mes observations, mais peu importe, je reste à portée de vue.

 

sounda-piste-forêt

Marche sur la piste de Sounda...

 

Nous croisons les trois "blancs" qui reviennent des gorges et dont le véhicule était garé près du bourbier. Il y a bien une femme, ce qui avait l'air d'épater notre informateur alcoolisé... Et aussi un métis de type réunionnais, un "noir clair" comme aurait dit certains. Mes comparses acquiescent, pour eux c'est sûr, ce n'est pas un congolais !

 

Nous croisons également sur notre chemin, après le mille-pattes, d'autres petites bêtes... Notamment des colonnes de fourmis. Christophe me conseille de faire très attention, car ces fourmis peuvent être méchantes. J'enjambe sans les déranger les insectes migrateurs. Pour la première rencontre, il s'agit de petites fourmis, Christophe me dit que ce sont des magnans, mais je ne vois pas de "soldats".

 

fourmis-colonne-congo

Colonne de fourmis traversant le chemin

 

Pour la deuxième colonne, je regarde de près (enfin, pas de trop près quand même...) et il s'agit bien cette fois de magnans. En effet, je note la présence d'individus de plus grande taille. 

La colonne ne semble pas encore bien organisée, les individus avancent de façon un peu désordonnée. Sans doute s'agit-il de la tête de pont.   

 

fourmis-magnan-congo

Fourmis magnans en déplacement...

 

Certains individus sont très impressionnants. Ce sont les soldats, reconnaissables à leur grosse tête et à leurs puissantes mandibules. Ils font de 10 à 15 mm de long, prenez une règle, vous constaterez la différence par rapport aux fourmis de France !

 

fourmis-magnan-soldat

Fourmis soldats magnans

 

Les soldats encadrent le déplacement de la colonne et assurent la sécurité des autres. Gare à celui qui s'opposerait à leur inexorable volonté de se mouvoir !

 

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Kouilou
commenter cet article
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 13:00

Après notre très courte halte, nous reprenons la route, en supputant que nous n'irons pas jusqu'au bout...

Nous traversons une superbe rivière encadrée par un mur de verdure. Manu s'arrête sur le pont pour que je fasse un cliché. Je crois que c'est la rivière Mandji, qui porte le même nom que le village des environs.

 

kouilou-mandji-sounda

Rivière Mandji près de Sounda

 

Au loin, sous un bosquet de bambous, des enfants  s'ébrouent dans l'eau, mais ne tardent pas à se planquer, visiblement ils ont repéré notre véhicule !


Nous prenons peu après sur la gauche une piste plus étroite. Nous nous enfonçons dans la végétation et ne tardons pas à tomber sur le bourbier annoncé par le villageois. Il y a déjà un véhicule garé là.

Nous jetons un oeil à cet obstacle. Mais nous ne tentons pas le diable... mieux vaut ne pas rester coinçé à plus de 4 heures de route de Pointe-Noire ! Notre 4x4 est assez bas et risque de s'enliser.

 

sounda-piste-bourbier

Bourbier sur la piste de Sounda

 

Nous prenons la sage décision de poursuivre à pied. Manu gare le 4x4 dans le sens du départ, au milieu des grandes herbes.

Notre autostoppeur, prénommé Christophe, nous dit qu'il y a environ 6 km à parcourir à pied. Cela parait raisonnable de faire l'aller-retour, il n'est que 13h30. 

 

sounda-piste-marche

En marche pour les gorges de Sounda...

 

Nous prenons de l'eau pour affronter l'effort dans la moiteur équatoriale. Le soleil est voilé par les nuages et la chaleur est relativement supportable. J'apprends que le pauvre Christophe a déjà effectué 20 km à pied ce matin, pour venir de Kakaoméka ! D'ailleurs, il se balade avec sa serviette autour du cou pour éponger la sueur...

Nous commençons par affronter une montée, en pente douce. Les gouttes de sueur ne tardent pas à perler sur les bras de Manu...

 

sounda-piste-mille-pattes

Mille-pattes du Kouilou

 

Le cadre naturel est splendide et notre parcours pédestre permet de faire quelques observations. Nous croisons par exemple de gros mille-pattes noirs, certains morts, d'autres bien vivants. Ils font de 10 à 15 cm de long. Je pense qu'il s'agit de la même espèce que celle vue au lac Nanga en 2009 (cf Lac Nanga : plantations ), bien qu'ils étaient un peu plus roux 

Je ne sais pourquoi, ils s'évertuent à traverser le chemin. Remarquez, ils sont chez eux et l'homme n'est qu'un intrus dans cette nature luxuriante !

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Kouilou
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories