Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 16:00

Nous reprenons la piste en direction de Dolisie. Nous emportons avec nous plein de souvenirs, d'images et de belles rencontres à Moubotsi, à Nkayi, à Moukoukoulou, à Loudima... La piste de latérite me rappelle les femmes de la région de Nkayi cheminant avec leur lourd panier sanglé sur le front. Mes comparses congolais n'avaient jamais mis les pieds dans cette partie de leur pays et ne manqueront pas de raconter nos découvertes à la famille et aux amis.


La poussière rouge tapisse peu à peu notre pare-brise. On n'y voit plus rien ! Le lave-glace est bien sûr toujours vide, car perçé. Je suis obligé de râler auprès de Manu pour qu'il s'arrête nettoyer le pare-brise. A la fois pour la sécurité et pour voir le paysage.

 

nkayi-laterite-mponzi-femme

Femmes de Nkayi lestées de leur lourd panier...

 

A propos de paysage, à peu près à mi-chemin entre Loudima et Moubotsi, on trouve une série de douces collines. La forme délicatement arrondie et le manteau d'herbe vert tendre confèrent à ce relief un aspect surprenant, presque surnaturel.

Je demande à Manu de s'arrêter pour que je fasse une photo. Pas facile avec le rideau de hautes herbes qui borde la piste, et le soleil situé presque en face. Mais je trouve un angle qui évite de "cramer" le cliché.

 

bouenza-mont-belo-congo

Monts de la plaine du Niari revouverts d'herbe

 

Il s'agit des Monts Youloukoyé, somme toute de taille modeste, mais que l'on ne peut que remarquer dans cette partie de la plaine du Niari au relief peu tourmenté (Loudima est à environ 115 m d'altitude).

 

bouenza-soungou-mont-belo

Douce colline au sommet arrondi  

 

Je crois que le point culminant de ce massif est le Mont Bélo, situé près de Soungou, et qui atteint les 385 m de haut.

Il y a dans la localité qui porte ce nom un noeud ferroviaire au PK 200, entre le CFCO et l'ancien réseau de la COMILOG (Compagnie Minière de l'Ogooué) qui file vers le Nord en direction de Makabana, Mossendjo et Mbinda (à la frontière du Gabon). Il permettait de transporter le manganèse extrait de la région de Moanda (au Gabon, près de Franceville).

Je n'ai pas encore "exploré" cette direction. Ce sera peut-être pour une autre fois ?

 

bouenza-plaine-niari-savane

Savane arbustive de la plaine du Niari    

 

Après les vertes collines, la savane agrémentée de maigres arbustes reprend ses droits. Les nuages commencent à faire leur apparition et le jour décline lentement. En regardant le ciel, Manu nous dit qu'il a plu à Pointe-Noire.

 

A l'approche de Dolisie, nous retrouvons le chantier de la Nationale 1, toujours encadré par quelques chinois. Contournements, poussière et ralentissements sont de mise. Un ouvrage d'art est en cours de construction, lequel permettra de franchir la ligne de chemin de fer, visiblement en passant au-dessus. 

 

niari-dolisie-travaux-cfco

Travaux de la Nationale 1 à l'est de Dolisie

 

En attendant, le niveau de protection est bien faible et seuls deux modestes panneaux nous préviennent au dernier moment que la piste croise la voie ferrée. Heureusement que la fréquence des trains est très modeste, cela limite le risque de collision !

Le bitume fait peu après son apparition sous nos pneus et nous rejoignons le centre de Dolisie où nous devons trouver un hôtel pour passer la nuit.

 

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Niari
commenter cet article
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 15:15

Après cette halte cynégétique un peu troublante, nous prenons la direction du monastère. Nous passons devant un modeste hôpital, puis devant un bâtiment rongé par l'humidité et couvert par endroit de végétation.

Le Père Joseph nous indique que c'est le tribunal de Loudima ! Il parait abandonné, si bien que des justiciables font demi-tour pensant que ce n'est pas là qu'il faut se rendre...

J'imagine l'état des archives papier dans un tel édifice. Elles ne doivent pas rester lisibles longtemps...

 

loudima-tribunal-vétuste

Tribunal de Loudima

 

Nous croisons sur la piste une jeune femme blanche. Nous la saluons. Le Père Joseph nous explique que c'est un docteur allemand de l'association "Médecins sans frontières", qui loge au monastère. Elle s'occupe de la "maladie du sommeil" qui a refait son apparition depuis peu dans la région.

Cette maladie parasitaire (trypanosomiase) faisait des ravages dans la première moitié du 20ème siècle au Congo. Transmise par la mouche tsé-tsé (mouche hématophage de la famille des glossines), elle touche les humains tout autant que le bétail. Les atteintes neurologiques graves apparaissant dans la dernière phase de cette pathologie ont conduit à cette dénomination. Pas de chance, en plus du paludisme qui fait des ravages, il faut que cette maladie refasse parler d'elle dans l'un de ses foyers historiques de la vallée du Niari et de la Bouenza.


loudima-piste-caravanes

Piste bordée de manguiers

 

Au bout de la piste bordée de manguiers, nous retrouvons la mission catholique. Devant sa petite maison, nous remercions le Père Joseph de son accueil chaleureux et de nous avoir fait découvrir son village. Nous avons passé 3 bonnes heures à Loudima, très agréables. Je lui promets de lui faire parvenir des photos.

C'est l'heure de rejoindre Dolisie. Le thermomètre de la voiture indique... 48°C ! Nous voilà repartis...

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Bouenza
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories