Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 10:00

Le matin, la radio DVS+ m'informe que les employés de l'hôtel Atlantic Palace sont en "arrêt de travail" (pour ne pas dire grève). Ils se plaignent d'un certain nombre d'irrégularités : pas de contrat de travail, pas de bulletin de salaire, durée légale du travail non respectée, salaires médiocres, nouvelle convention de l'hôtellerie non respectée, salariés congédiés brutalement, refus de dialogue de la part de la direction... Bref des salariés corvéables à merci !

Afin de débloquer la situation, une réunion avec un médiateur de la Direction du Tourisme est prévue. Folle ambiance dans cet "hôtel de luxe" !

 

Ghislain arrive un peu en retard à cause d'un bouchon. Aujourd'hui, c'est mon anniversaire. On fait donc un petit détour pour acheter des "tuiles" à la Citronnelle (pâtisserie de l'avenue de Gaulle). C'est pour les offrir à mes collègues de la clinique, sympa à grignoter avec un café. Je n'oublie pas d'en donner une à mon chauffeur lorsqu'il me dépose à bon port.

 

citronnelle-boutique

Boutique La Citronnelle (© Amani)


A midi, je vois rapidement Manu. Il a essayé de me joindre mais comme mon téléphone est hors service... Quelle "expédition" peut-on faire le week-end prochain ? Toujours pas de véhicule...

Il me dit qu'Honoré ne viendra pas avec nous car il est "éprouvé". Traduire, il y a eu un décès dans sa famille. Ghislain me précisera qu'il s'agit d'un cousin d'Honoré.

 

Après le repas, je passe à l'agence MTN située vers la gare avec Ghislain. Nous patientons en attendant que mon numéro soit appelé. Les locaux inaugurés il y a moins d'un an sont spacieux et climatisés. La télévision diffuse une publicité pour l'opérateur téléphonique avec une séquence rétro en noir et blanc évoquant les 50 ans d'indépendance, sur fond musical "table ronde, table ronde, indépendance...". Je demande à Ghislain s'il a participé aux festivités de Pointe-Noire le 15 août dernier. Il me répond qu'il a défilé avec la fanfare des kibanguistes et qu'il joue du tuba. Mon chauffeur, plutôt réservé, a des talents cachés !

C'est à mon tour. Je confie mon téléphone à un jeune homme qui me le débloque rapidement. Pas besoin de changer de carte SIM et c'est gratuit ! Le camerounais a vraiment raconté n'importe quoi à Gauthier... Une arnaque quoi !

J'essaie de faire quelques courses mais Casino et ParkNShop sont fermés en ce début d'après-midi. Tant pis, j'achète quand même mon gâteau d'anniversaire en retournant à la Citronnelle. Le gâteau au chocolat me coûte 14 000 FCFA.

 

De retour à la clinique, Samuel me raconte que son fils a passé le bac avec le stylo que je lui avais donné début juin. Cela lui a porté chance car il a eu son bac !

L'après-midi, je vais au poste de secours à la BI. Contre-temps, le matin même le poste de l'infirmier Camille a été changé et l'installation est à refaire... Pas d'accès au logiciel. Perte de temps !

Je fais un saut au DSIT. Je fais le point avec Yvon et Vincent sur l'installation des postes et l'intervention prévue à Djéno.

Je croise Alain-Serge. Nous reparlons de mon homonyme, son neveu. J'en apprends un peu plus, il a une vingtaine d'années et est chauffeur de taxi. Mais pas possible de le rencontrer car il est actuellement à Dolisie. Dommage !

Faute de pouvoir faire la formation prévue, je retourne à la clinique.


 

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Découverte du Congo
commenter cet article
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 14:00

Après le repas au Derrick, comme il fait beau, je vais prendre l'air. A la sortie du resto, Arnaud se plaint. Il maudit celui qui a "inventé les sous-traitants"... maigre salaire et précarité plus grande. En attendant mon chauffeur, un vendeur de montres me propose une Louis Vuitton à 20 000 FCFA (environ 30 euros). Il me soutient que c'est une vrai ! A ce prix là, c'est une affaire... Sans suite.

 

Ghislain me dépose à l'hôtel et je fais un petit tour sur la plage. Un jeune militaire filme l'océan. J'échange quelques mots avec lui. Il est originaire de Brazzaville et c'est la première fois qu'il vient à Pointe-Noire. Belle découverte, la Côte Sauvage sous le soleil !


cote-sauvage-plage

Plage de la Côte Sauvage


Il y a quelques baigneurs éparses. Deux jeunes garçons s'amusent à dépecer une vieille planche de surf échouée sur le sable.


Je tombe sur José, un vendeur ambulant, que je connais depuis 2 ans. Il me demande si le tableau Tintin qu'il m'avait vendu a plu. Je lui réponds que c'est le cas, Corentin l'a accroché dans sa chambre. Il me propose différents échantillons de bois du Congo en forme d'oeufs. Je ne suis pas emballé.

Il me montre un médaillon en forme d'Afrique, soit disant de l'or 18 carats, pesant 6 grammes. Je suis fort sceptique quant à la qualité du métal... Mais bon, pour l'aider, je lui achète le médaillon pour un prix modique. Plusieurs noms de capitales sont gravés dessus, dont Brazzaville.

 

medaillon-afrique

Médaillon doré (3 cm)

 

Retour au travail. Devant la DIRATT, un cent-cent a perdu sa porte coulissante ! Très ennuyeux... et peu rassurant sur l'état du véhicule.

 

Le soir, nous rencontrons de nouveau le train qui nous bloque au passage à niveau. Cette fois, ce sont des citernes qui transportent du carburant entre Pointe-Noire et Brazzaville. Avec Ghislain, nous imaginons le massacre si un convoi de ce type venait à dérailler, en ville ou à proximité d'un village traversé par le CFCO.

 

Ce n'est malheureusement pas impossible. Ainsi, un effroyable accident a tué environ 200 personnes dans le pays voisin, le 3 juillet 2010 à Sange (Sud-Kivu). Le camion citerne s'est renversé (suite à un affaissement de chaussée ?). En dépit des risques, des personnes sont venues récupérer le carburant qui s'échappait de la citerne. L'explosion qui a suivi a détruit de nombreuses habitations et brûlé vif les victimes. Il s'agit notamment de téléspectateurs, amassés dans un cinéma pour regarder un match de la Coupe du Monde de foot.

 

camion-citerne-rdc

Camion citerne calciné : accident du Sud-Kivu en RDC (© Afrik.com)

  

Le soir, Gauthier revient bredouille. Mon téléphone portable est toujours bloqué, son réparateur camerounais à la cité a mangé mon billet (5 000 CFA) et n'a rien réglé du tout. Conclusion du pseudo réparateur, il faut voir un technicien ou changer la carte SIM... Je suis bien avancé !

Il me dit avoir acheté des livres scolaires pour ses deux garçons les plus grands.

 

Au restaurant, Red regarde sa série préférée... Friends ! Moi, cela me fatigue un peu, notamment les pénibles rires pré-enregistrés. Comme d'habitude, pas de monnaie au moment de payer l'addition. Le serveur note un avoir à réclamer à l'accueil plus tard...

 

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Découverte du Congo
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories