Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 10:45

Après avoir salué Célestin, nous descendons de la colline. Reprenant la route, Manu charrie par sa vitre ouverte, une policière qui se tord le pied, ses talons hauts étant peu adaptés à la nature du terrain...

Il balance une phrase du style "Tu as bu du vin !". Je suis surpris par cette soudaine familiarité à l'encontre d'une représentante des forces de l'ordre. Manu s'arrête et descend du véhicule pour discuter avec elle...

 

dolisie-voie-ferree

Voie ferrée avant le pont (© FabMoustic)

 

Pendant ce temps, nous observons les environs. Sous le petit pont au garde-fou en fer, passe la voie ferrée du CFCO. Elle est encaissée entre deux talus. Elle parait en bon état sur cette portion.

  

dolisie-voies-ferrees-cfco

Voie ferrée en direction de la gare (© FabMoustic)

 

De l'autre côté, les aiguillages se succèdent pour donner naissance à plusieurs voies à l'approche de la gare de Dolisie. Au loin, des wagons sont stationnés. Derrière une rangée d'eucalyptus, les vertes collines barrent l'horizon dolisien.

 

Dolisie-gare-cfco-1960

Gare de Dolisie vers 1960 (carte postale)

 

Michel Romano avait bien choisi l'emplacement de sa "case", à deux pas du Chemin de Fer Congo-Océan auquel il avait contribué. Sans doute pouvait-il entendre le "tac-tac" des trains du haut de sa colline...

 

dolisie-gare-loubomo-1970 

Gare de Loubomo vers 1970 (carte postale)

 

Il quitta le Congo au moment où on commençait à débaptiser les lieux. Le panneau "Loubomo" remplaça celui de Dolisie sur la gare de la ville (visible sur la carte ci-dessus).

Sur le pont, nous croisons quelques habitants. Je salue un jeune collégien, qui me dit être en "composition". Il doit y avoir une école dans les parages. Une dame passe avec un parapluie-ombrelle multicolore. Il fait chaud, mais sans plus.

 

dolisie-voie-ferree-ombrelle

Habitante portant une ombrelle (© Truuuc)

 

Aurélien reste muet. Je lui explique que c'est important les salutations au Congo, et en Afrique en général. Mais cela ne semble guère le concerner... Il n'est pas très bavard d'ordinaire non plus ! Le contact avec la population ne l'attire pas.

Manu revient vers nous et explique qu'il discutait avec la policière qui nous avait contrôlés lors de notre précédente excursion. Voilà ce qui a motivé cette inopinée familiarité ! Je n'avais pas reconnu notre interlocutrice.

Deux autres jeunes nous saluent en langue locale. Je ne comprends pas... Manu nous dit que c'est simplement un "bonjour", une autre version de "M'boté" !


Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Dolisie
commenter cet article
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 10:15

Devant la façade en béton ajouré, une euphorbe cactiforme a poussé. Maltraitée, elle a perdu une bonne partie de ses branches.

 

 

dolisie-villa-romano-euphorbe

Façade de la "villa Romano" (© FabMoustic)

 

Des murets en escalier retiennent la terre. Le site, un peu défraichi, est plutôt bien entretenu.

 Je discute avec Célestin. C'est un couturier à la retraite, qui a connu Michel Romano. Nous sommes vraiment tombés sur la bonne personne !

 

dolisie-villa-romano-celestin

En discussion avec Célestin (© Truuuc)

 

L'homme, pionnier du CFCO et chercheur d'or, était respecté par les Congolais. Par contre, il me raconte que son fils était un "bandit", selon ses propres mots. Il aurait fait les 400 coups à Dolisie...

Il se demande quel âge aurait Romano. Je lui réponds dans les 120 ans ! C'était je crois un ancien combattant de 1914-1918. Célestin est étonné que je sache autant de choses sur Romano... Je lui explique que j'ai lu son livre de souvenirs.

Célestin me dit que Romano a quitté le Congo avant 1970 et est mort en France.

 

dolisie-villa-romano-fleurs

Arbre en fleurs (© FabMoustic)

 

Nous poursuivons notre visite. Quelques flamboyants éclaboussent de leur floraison rouge vif la verdure alentour. Un autre arbre présente de belles fleurs roses. Je ne connais pas son nom.

 

En contrebas des murets, on retrouve le restaurant. Le toit de la paillote est bien fatigué et a été rafistolé avec des bâches.

 

dolisie-villa-romano-paillote

Vue sur l'arrière du restaurant (© Truuuc)    

 

Nous descendons et près de la grande cheminée du barbecue, on trouve un large panneau "Espace culturel Pascal Lissouba ; Restaurant - Bar - Musée".

Le lieu porte donc le nom de l'ancien Président Congolais. On a rajouté à la peinture blanche le "e" de musée qui avait été oublié...

 

dolisie-villa-musée-projet

Espace culturel en devenir... (© FabMoustic)

 

Je demande à Célestin si on peut visiter le musée. Hélas, il m'explique qu'il est resté à l'état de projet...

Il me raconte que des descendants d'Albert Dolisie était venus en 2010 pour le cinquantenaire de l'Indépendance du Congo, et qu'ils projetaient de faire un musée dans cette villa, avec l'appui des autorités congolaises.

Effectivement, Christiane Hanauer-Dolisie (petite-fille de l'explorateur) et son fils Bertrand sont venus en août 2010 à Brazzaville et à Dolisie. Mais pour l'instant, trois ans plus tard, rien de vraiment concret n'a pu voir le jour.

 

dolisie-villa-romano-restau

Paillote du restaurant (© FabMoustic)

 

Notre visite est terminée et nous redescendons vers le parking. Célestin nous demande si nous avons un petit quelque chose pour lui...

Comme il est gourmand, je lui donne quelques bonbons et Aurélien des stylos. Il ne veut pas être ramené en voiture. Nous le laissons donc au pied de la colline.

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Dolisie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories