Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 12:00

Avec tous nos arrêts, il est 13h15 quand nous arrivons dans le centre de Dolisie. Où va t-on manger Nous commençons par faire le plein à la station service près du marché. Cette fois, pas de panne d'électricité !

 

La rue le long du marché est fermée pour travaux. Ce marché couvert à étage, qui a fière allure, est en chantier depuis... 5 ans ! Personne ne sait quand il sera achevé.

 

dolisie-marché-couvert

Marché couvert en chantier

 

Les commerces sont nombreux, piétons, scooters, taxis blanc et rouge animent les lieux. Un squelette de cabine téléphonique orne la place. Le modèle français n'offre plus que ses montants en aluminium, plus de vitres et plus... de téléphone. Un bric-à-brac s'entasse près de la cabine.

 

dolisie-centre-commerces

Centre de Dolisie

 

Manu juge qu'un pneu arrière est un peu dégonflé. Une première tentative de réparation dans un petit garage est infructueux. Nous allons plus loin, sur la grande place où trône le fameux "centre culturel" inachevé. Le garage est équipé d'un compresseur et nous pouvons faire "le plein d'air".

 

dolisie-centre-culturel

Centre culturel inachevé    

 

Nous tentons de trouver un resto à prix modique dans les alentours. Mais, après deux échecs (on nous répond qu'il faut commander à l'avance...), nous renonçons. Vu l'heure, nous allons faire quelques courses et grignoter.

Manu veut faire un tour au marché. Les fournitures scolaires recouvrent les étals en cette période de rentrée scolaire. Mais pas de viande de brousse pour satisfaire le désir mon chauffeur.

 

Nous retournons face à la station service. Manu négocie des ignames auprès d'une marchande installée devant les établissements... Bagdad. Pendant ce temps, je fais quelques achats au magasin d'alimentation de Lémine.

Le jeune mauritanien est sympa. Il me dit "tu ressembles trop à un Libanais !". Amusé, je lui explique qu'il n'en est rien. Il m'invite à venir dans son pays natal. J'évoque quelques "problèmes" récents qui m'en dissuadent un peu (assassinat de 4 touristes français en 2007...). Mon interlocuteur me dit que ce type de comportement ne concerne qu'une infime minorité de la population et qu'il y a un grande tradition de l'accueil en Mauritanie. Je veux bien le croire.

 

dolisie-centre-ville

Centre de Dolisie

 

Lesté de bouteilles d'eau et de biscuits (fabriqués à Dubaï !), je rejoins le 4x4. Je croise le vendeur ambulant de valises, vu devant chez Gaps ce matin. Il me reconnaît lui aussi et me fais un signe. Quel courage de parcourir les rues en tout sens pour tenter de vendre une valise !

 

Manu me rejoint. Après d'âpres échanges, les ignames sont achetés. Par contre, Manu me demande quelques bonbons pour la petite fille de la marchande, assise sur le sol poussiéreux. Cela doit faire partie de la négociation...

Il est 14h quand nous reprenons la route pour Pointe-Noire.

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Dolisie
commenter cet article
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 11:45

Peu après la maison en ruines, nous effectuons une halte à proximité de la briqueterie "Géo Services". La terre argileuse de Dolisie se prête bien à cette activité, comme le montre l'habitat traditionnel de Sossi. Autre avantage, la brique revient moins cher que le parpaing en béton.

 

dolisie-briqueterie-geo

Briqueterie

 

Juste à côté de l'entreprise, une église a implanté son bâtiment. Il s'agit de l'EER, Eglise Evangélique la Restauration. L'une des multiples églises du Congo.

J'ai vu par ailleurs dans le centre de Dolisie un panneau pour les... Raëliens ! Aucun fléau n'est décidément épargné au pays. Cette secte prétend échanger avec des extraterrestres et son leader s'est vanté, sans jamais apporter aucune preuve, d'avoir cloné un être humain.


Au bord de la piste, on trouve de nombreuses carcasses de voiture. Cimetière de véhicules ou vestige des combats ayant eu lieu dans cette zone, proche de l'aéroport, lors de la guerre civile ? Ou bien un peu des deux.

 

 

dolisie-carcasse-voitures

Carcasses de véhicules

 

En tout cas, les maisons dévastées situées de l'autre côté de l'aéroport, proches de l'hôtel La Renaissance, rappellent l'épisode meurtrier et destructeur qui a marqué la ville.

 

dolisie-maisons-detruites      

Maisons brûlées

 

L'armée angolaise et les miliciens "cobras" ont pénétré dans Dolisie le 27 décembre 1998. Début 1999, sept européens employés à la Socobois ont été enlevés par des "rebelles". Echo à l'actualité récente des otages français en Afrique...

 

dolisie-maison-ruine

Maison détruite

 

Des dizaines de milliers de personnes se sont enfuis dans les collines environnantes pour échapper aux combats. Certains ont réussi après nombre de péripéties à rejoindre Pointe-Noire, suivant parfois la voie ferrée en direction de l'Atlantique. Pour ceux qui sont restés, ce fût le massacre de civils, des centaines de jeunes hommes furent tués.

 

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Dolisie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories