Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 11:00

Journée de départ un peu tendue, côté professionnel... En milieu de matinée, je vais enregistrer mes bagages à l'aéroport avec Brice.

 

pointe-noire-route-aeroport

Route de l'aéroport

 

Nous prenons l'ambulance et empruntons la route de l'aéroport. Quelques petits bouchons, mais rien de dramatique. Au contrôle des bagages, on me dit "Il y a un problème !". Mais il suffit que je présente les autorisations de "sortie de biens culturels" pour que le problème soit réglé.

Sur la route du retour, je prends une photo d'une maison coloniale de type CFCO. Elle est en bon état. Des plants sont à vendre juste devant.

 

pointe-noire-dombi-colonial-style

Maison coloniale de type "CFCO"

 

A la pause de midi, j'invite Anicet, le principal chauffeur que j'ai eu au cours de ma mission, à déjeuner avec moi. Le pauvre est intimidé en entrant au restaurant du Derrick. Il n'a pas l'habitude de manger avec les "expats" qu'il véhicule !

 

derrick-resto-anicet

Anicet au Derrick

 

Il me raconte même qu'il en avait été exclus !! Alors qu'il faisait partie d'une délégation accompagnant une visite ministérielle, les chauffeurs avaient été "invités" à rester... à l'extérieur ! Seul le chauffeur du ministre avait eu le droit de rentrer. Mais le ministre s'apercevant de la situation avait fermement incité l'encadrement à convier tous les chauffeurs à manger avec eux. Ségrégation sociale ?

Nous parlons de mon week-end à Brazzaville et nous évoquons les "évènements socio-politiques", dont il est toujours difficile de parler au Congo. Anicet me confie que ses deux parents ont été tués en fuyant la capitale, sur la route au sud de Brazzaville. Quelle tristesse !

 

Après le repas, nous effectuons un détour vers la cité. Anicet est surpris que je connaisse Fulbert Youlou, premier président du Congo. Selon lui, les autres expats "ne s'intéresse pas". Nous parlons Histoire et je l'invite à s'arrêter un jour pour voir le monument au centre du rond-point Kassaï. Il n'a jamais pris la peine de le faire.

 

pointe-noire-boutiques-cite

Boutiques colorées de la "cité"

 

Nous nous arrêtons près de la mosquée des béninois. Anicet veut récupérer son téléphone en réparation. Mais il n'est pas encore prêt... Je constate que même à la "cité " les rues comportent maintenant des noms. Un panneau indique "rue Jean-Baptiste Bayonne".

 

L'après-midi est un peu chaotique, puisque je n'ai pas forcément accès à un ordinateur... Le nouveau médecin-chef prend ses fonctions.

Je quitte la clinique vers 18h et rejoins le Derrick. Manu a la gentillesse de venir me saluer avant mon départ. La navette est à l'heure. Nous passons au Palm Beach et je peux ainsi brièvement dire au revoir à Patrice. Je descends du bus quelques minutes pour rejoindre l'accueil de l'hôtel.

 

La météo est bonne et la circulation pas trop chargée. A l'aéroport, c'est de nouveau la longue série de contrôles... J'apprends que je dois payer 13 500 FCFA de taxes avant de partir !! C'est le montant de la Redevance Aviation Civile pour les vols internationaux. Mais je n'ai plus de CFA... Ouf, je peux payer en Euros ! L'instauration de cette taxe en mars 2011 a provoqué des tensions. Elle pénalise les locaux au faible pouvoir d'achat. Certains ont demandé son annulation, la taxe n'ayant pas fait l'objet d'une loi votée par le parlement. Cafouillage entre ministères...


Cette fois, l'avion est à l'heure. Enième contrôle des bagages avant d'embarquer. "Vous avez des statues en bois dans votre sac ?". Oui, et alors !? Je quitte le sol congolais avec un petit pincement au coeur.

 

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article
19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 18:00

Le taxi file à travers les rues de Pointe-Noire. Il évite l'avenue de Gaulle et passe par les rues détournées pour rejoindre les environs de l'avenue Tchichelle. Nous cheminons ensuite sur le sol poussiéreux, passons devant le "nganda bleu" (cf Samedi chez Gauthier : plantations et salle de jeux) et tournons un peu plus loin à gauche.

 

Gauthier a (encore) déménagé, pour cette fois une "maison" un peu plus grande. Il s'agit d'accueillir la petite "Fanny" (pas encore officiellement prénommée), née il y a deux mois.

 

cite-gauthier-famille-congo

Fanny et ses frères

 

C'est la première fois que Gauthier m'invite à entrer chez lui. Je salue sa femme Béna sur le seuil. Passé le rideau rouge, je découvre la petite fille, dans les bras d'une autre femme. Je ne pose pas de question... Est-ce une tante, une amie, la mère ??

La "maison" est encore en planches, mais le sol est bétonné. Elle a l'avantage d'être plus éloignée des nuisances sonores du bar. Je fais une photo de Fanny et de ses frères, avec une jeune fille un peu plus âgée. Les enfants sont bien habillés, Gauthier avait prévenu sa femme de ma venue et nous sommes dimanche.

 

Le papa veut que je fasse un cliché de Fanny, seule. C'est chose faite. L'enfant semble en bonne santé et assez éveillée.

 

cite-gauthier-fanny-congo

Fanny, 2 mois environ

 

Après avoir vu Fanny, nous nous installons dehors. Gauthier a mis quelques chaises. Lokua veut monter sur mes genoux. Cela rend son frère John jaloux qui dit "Moi aussi !". Les enfants ont fait du progrès et parlent bien français, du peu que j'entends en tout cas.

Un jeune garçon chez les voisins d'en face s'aperçoit de ma présence et court chercher son petit frère, en lui disant "Viens voir le Blanc !". Le petit garçon s'approche... Je prends sa minuscule main et en comptant ses doigts un à un, je lui dis que finalement, il est comme moi !

Nous discutons dans la pénombre. L'éclairage est assez limité. Il fait doux et c'est agréable d'être dehors. Le seul inconvénient, c'est l'heure où les moustiques attaquent, et ces sales bestioles me piquent les pieds !

C'est dommage, je viens directement de la plage et je n'ai pas de bonbons pour les enfants.

 

Gauthier est content de m'avoir présenté sa fille. Il me raccompagne et nous prenons un taxi place Kassaï. Je constate là aussi que les panneaux indicateurs ont fait leur apparition. Pointe-Noire progresse ! Combien de temps vont-ils rester en place, c'est une autre histoire...    

 

pointe-noire-signaletique-kassai

Panneau indicateur flambant neuf

 

Nous rejoignons rapidement la Côte Mondaine. Gauthier entre avec moi par le restaurant le Derrick et nous rejoignons la résidence. Dans ma chambre, je lui donne quelques bonbons. Il fera des heureux en rentrant !

Voilà un dimanche bien rempli. Mais ce soir, il faut penser à préparer les bagages, car demain, c'est le départ !

 

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories