Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 19:00

Un établissement hôtelier a marqué la mémoire des anciens ponténégrins, c'est l'hôtel du Plateau.

Il tire bien entendu son nom du quartier de Pointe-Noire où il est situé, en haut de l'avenue de Gaulle, à droite en montant, environ 800 m avant le "village africain" (de fait, pas très loin de l'évêché). 

 

Pour être exact, il se nommait au tout début "AU plateau" comme on peut le voir sur le cliché ci-dessous. L'entrée est encadrée par les mentions "Bar" et "Hotel", et à gauche on lit "Restaurant".

 

pnr-plateau-hotel-anselmi

"Au Plateau", hôtel restaurant de Pointe-Noire vers 1945 (carte photo - Anonyme)

 

Je n'ai pas trouvé de date précise de construction de l'hôtel. Je suppose vers 1940 (cf http://voyage-congo.over-blog.com/2015/03/pointe-noire-hotel-du-plateau-chantier.html). La construction, assez massive, ne fait pas dans les fioritures. Seules quelques courbes viennent rompre la monotonie des ouvertures rectangulaires du rez-de-chaussée. Les moyens étaient limités à l'époque !

La façade affiche aussi "Etablissements Louis Anselmi". La famille Anselmi possédait déjà une "concession" à Pointe-Noire en 1934. Louis Anselmi dirigeait une entreprise générale de Travaux Publics (Anselmi et Cie, devenue ensuite la SAGETRAN).

Cet hôtel accueillait très souvent les primoarrivants au Congo. Ils y passaient quelques jours ou semaines, le temps de trouver et d'aménager un logement.

La famille Anselmi louait également des "cases" avec jardin, ce qui permettait de profiter de quelques fruits tropicaux, directement sous la main.

 

pointe-noire-plateau-hotel-congo

Colons devant l'hôtel "Au Plateau" vers 1945 (détail carte photo - Anonyme)

 

Au seuil de l'entrée, surmontée d'une marquise en tissu, on identifie une femme blanche (la "patronne" ?). Sur la terrasse, deux hommes sont attablés, chacun de leur côté. A gauche, discrètement, un employé noir pointe le nez à la fenêtre... Un autre individu, tout de blanc vêtu, pose accoudé à la portière de sa belle auto. Quel luxe pour l'époque !

Ce n'est pas en tout cas une photo impromptue. Est-ce la famille Anselmi posant devant sa propriété ?

On remarque aussi que les premiers arbres plantés devant l'hôtel étaient des badamiers, reconnaissables à leur ramure et leur feuillage caractéristiques (cf Pointe-Noire : le badamier ).

 

 

pointe-noire-hotel-plateau

Hôtel du Plateau vers 1955 (carte postale)

 

L'hôtel cette fois DU Plateau, dans les années 1950-60, occupait ce même emplacement. Il faisait toujours office de bar, café et restaurant, selon les inscriptions lisibles à l'entrée.

On note que le bâtiment initial a été largement remanié. Il a gagné une nouvelle aile, à droite de l'entrée. Les ouvertures ont été refaites au rez-de-chaussée (fini les "arrondis" !) et de petits balcons ont vu le jour à l'étage. Le toit en tôles en encorbellement a été remplacé (ou en tout cas masqué) par un muret qui réhausse la façade.

 

La densité de circulation était bien moindre qu'aujourd'hui sur l'avenue de Gaulle. Le piéton (en short, les mains dans les poches) pouvait poser sans craindre l'accident...

 Il parait que dans les années 1950, un grand Noir prénommé "Maoussa" (?) marchait devant l’hôtel avec un énorme crabe tenu en laisse avec une ficelle, en cherchant à le vendre !

 

 

 

pnr-hotel-migitel-plateau

Le Migitel vers 2005 (source : pontonlabelle2.skyrock.com)

 

Aujourd'hui, le Migitel est le successeur de l'hôtel du Plateau. Extérieurement, il n'a presque pas changé par rapport à la seconde version, excepté la couleur de la façade et l'apparition de la climatisation.

J'avais photographié en 2012 la façade de cet hôtel, implanté à l'angle de l'avenue de Gaulle et de l'avenue Barthélémy Boganda (qui mène entre autre à une boite de nuit et à un établissement "concurrent", le Guest House).

 

pointe-noire-hotel-migitel

Hôtel Migitel, avenue de Gaulle (2012 © FabMoustic)

 

La façade du Migitel a été repeinte en vert pistache assez récemment. La dénomination vient des prénoms des propriétaires du moment, MI comme Micheline, GI comme Gilbert (décédé depuis) et TEL comme... hôTEL !

La densité de construction a bien augmenté aux alentours, depuis le premier cliché des années 1940, sans parler de la circulation automobile.

 

Mais la ville a gardé le souvenir de la famille Anselmi, patronyme d'origine italienne, en donnant le nom "Stade Franco Anselmi" en 1953 à l'équipement tout proche de l'hôtel du Plateau, stade construit en 1939 pour l'ASP (Association Sportive Ponténégrine).

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 21:00

Une autre construction de l'époque coloniale a retenu mon attention. J'ai eu au départ des difficultés à la situer dans la ville de Pointe-Noire. Puis je l'ai repéré sur certains clichés de la place de la gare.

Par exemple, on l'aperçoit en haut à gauche de la photo ci-dessous, montrant les jardins autour de l'hôtel "Ottino" (cf Pointe-Noire : de l'hôtel Ottino à la Préfecture).

 

tresor-pointe-noire-jardins-port

Jardins près du port vers 1945 (Robert Carmet © CAOM)

 

Il s'agit du bâtiment de la Trésorerie, à l'architecture typique, qui n'est pas sans rappeler celle de l'ancienne Douane (cf Pointe-Noire : bâtiment colonial, le bureau des douanes ).

Si l'on en croit la carte postale ci-dessous, il donna même son nom au quartier qui l'entourait. A gauche, on note la présence d'une sorte de hangar, bâtiment à fronton, percé de multiples fenêtres et de grande longueur. J'en ignore l'usage. A droite, vraisemblablement, une maison d'habitation.

 

 

tresorerie-pointe-noire-quartier

Le quartier de la Trésorerie vers 1930 (carte postale © B.R.)

 

Cette Trésoserie était aussi appelée "Paierie" et c'est sous cette dénomination qu'elle apparait sur le plan de Pointe-Noire en 1931. La construction date de 1925 environ, elle fait partie de la première série de bâtiments publics construits dans la ville, comme la Douane et l'hôtel des Postes.

 

paierie-plan-1931-pointe-noire

Paierie sur le plan de Pointe-Noire en 1931 (© Vennetier)

 

 

La fière batisse, alors assez isolée, dominait le terrain sablonneux des deux allées reliant un rond-point du quartier du losange, à la future avenue de Gaulle. 

 

 

tresorerie-pointe-noire-congo

La Trésorerie de Pointe-Noire vers 1930 (carte postale © B.R. Bloc frères Editeur)

 

La Trésorerie présente un rez-de-chaussée avec perron, un étage avec perron et balcons en béton ajouré. Les ouvertures rectangulaires alternent avec d'autres en plein-cintre à l'étage. On a un deuxième niveau sous le toit pointu, éclairé seulement par de petites ouvertures latérales.

Notons la présence sur le cliché ci-dessus, de deux employés Noirs en haut des marches du perron, et à l'étage, d'un homme avec un casque colonial (le trésorier ?). La hiérarchie sociale est préservée sur la photo !

 

 

 paierie-pointe-noire-bon-1941

Bon de caisse de l'AEF - Paierie de Pointe-Noire en 1941

 

C'est ici que l'on venait payer ses impôts ou à l'inverse retirer de l'argent contre des "bons de caisse".

En dépit de la rupture avec la France métropolitaine, sous la tutelle du Régime de Vichy, à compter d'octobre 1940, la paierie de Pointe-Noire continuer de fonctionner (ci-dessus, un bon de caisse signé du Général de Larminat, alors Gouverneur général de l'AEF).

 

tresor-vue-aerienne-pointe-noire

Vue aérienne - Quartier de la Trésorerie vers 1955 (carte postale © Librairie Paillet)

 

Quelques années plus tard, on construira une nouvelle Trésorerie. On l'identifie sur la vue aérienne ci-dessus, à droite, juste derrière les bâtiments administratifs de la Préfecture. C'est en fait juste en face de l'ancienne Trésorerie, sur l'autre allée !

 

plan-1950-tresor-pointe-noire

Le Trésor - Extrait d'un plan de Pointe-Noire vers 1955 (© Spiritains au Congo)

 

Le terrain alentour est encore un peu sauvage, plein de sable et d'herbes folles...

Mais le quartier se structure peu à peu, le rond-point du quartier du losange est devenu le "rond-point du Tribunal" (Palais de Justice) et les allées sont devenues les "allées Nicolau" (en hommage au Directeur Général des Travaux Publics de Pointe-Noire dans les années 1930).

 

 

tresor-pointe-noire-congo 

"Trésor" de Pointe-Noire vers 1950 (carte postale)

 

Le nouveau bâtiment du Trésor des années 1950 ne parait pas beaucoup plus grand que l'ancien, mais peut-être est-il plus fonctionnel ? Il est lui aussi représentatif de l'architecture en béton de son époque.

 

 

Depuis l'époque coloniale, les allées Nicolau ont été renommées. En 2013, allée de Mamboma, on trouve toujours le bâtiment de la Trésorerie des années 1950. Allée de Makimba, on trouve encore le long hangar, mais j'ai l'impression que la vieille Trésorerie a disparu. Le rond-point est devenu "Joseph Pouabou" (cf  Rond-Point : Joseph Pouabou).

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories