Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 21:00

Une autre construction de l'époque coloniale a retenu mon attention. J'ai eu au départ des difficultés à la situer dans la ville de Pointe-Noire. Puis je l'ai repéré sur certains clichés de la place de la gare.

Par exemple, on l'aperçoit en haut à gauche de la photo ci-dessous, montrant les jardins autour de l'hôtel "Ottino" (cf Pointe-Noire : de l'hôtel Ottino à la Préfecture).

 

tresor-pointe-noire-jardins-port

Jardins près du port vers 1945 (Robert Carmet © CAOM)

 

Il s'agit du bâtiment de la Trésorerie, à l'architecture typique, qui n'est pas sans rappeler celle de l'ancienne Douane (cf Pointe-Noire : bâtiment colonial, le bureau des douanes ).

Si l'on en croit la carte postale ci-dessous, il donna même son nom au quartier qui l'entourait. A gauche, on note la présence d'une sorte de hangar, bâtiment à fronton, percé de multiples fenêtres et de grande longueur. J'en ignore l'usage. A droite, vraisemblablement, une maison d'habitation.

 

 

tresorerie-pointe-noire-quartier

Le quartier de la Trésorerie vers 1930 (carte postale © B.R.)

 

Cette Trésoserie était aussi appelée "Paierie" et c'est sous cette dénomination qu'elle apparait sur le plan de Pointe-Noire en 1931. La construction date de 1925 environ, elle fait partie de la première série de bâtiments publics construits dans la ville, comme la Douane et l'hôtel des Postes.

 

paierie-plan-1931-pointe-noire

Paierie sur le plan de Pointe-Noire en 1931 (© Vennetier)

 

 

La fière batisse, alors assez isolée, dominait le terrain sablonneux des deux allées reliant un rond-point du quartier du losange, à la future avenue de Gaulle. 

 

 

tresorerie-pointe-noire-congo

La Trésorerie de Pointe-Noire vers 1930 (carte postale © B.R. Bloc frères Editeur)

 

La Trésorerie présente un rez-de-chaussée avec perron, un étage avec perron et balcons en béton ajouré. Les ouvertures rectangulaires alternent avec d'autres en plein-cintre à l'étage. On a un deuxième niveau sous le toit pointu, éclairé seulement par de petites ouvertures latérales.

Notons la présence sur le cliché ci-dessus, de deux employés Noirs en haut des marches du perron, et à l'étage, d'un homme avec un casque colonial (le trésorier ?). La hiérarchie sociale est préservée sur la photo !

 

 

 paierie-pointe-noire-bon-1941

Bon de caisse de l'AEF - Paierie de Pointe-Noire en 1941

 

C'est ici que l'on venait payer ses impôts ou à l'inverse retirer de l'argent contre des "bons de caisse".

En dépit de la rupture avec la France métropolitaine, sous la tutelle du Régime de Vichy, à compter d'octobre 1940, la paierie de Pointe-Noire continuer de fonctionner (ci-dessus, un bon de caisse signé du Général de Larminat, alors Gouverneur général de l'AEF).

 

tresor-vue-aerienne-pointe-noire

Vue aérienne - Quartier de la Trésorerie vers 1955 (carte postale © Librairie Paillet)

 

Quelques années plus tard, on construira une nouvelle Trésorerie. On l'identifie sur la vue aérienne ci-dessus, à droite, juste derrière les bâtiments administratifs de la Préfecture. C'est en fait juste en face de l'ancienne Trésorerie, sur l'autre allée !

 

plan-1950-tresor-pointe-noire

Le Trésor - Extrait d'un plan de Pointe-Noire vers 1955 (© Spiritains au Congo)

 

Le terrain alentour est encore un peu sauvage, plein de sable et d'herbes folles...

Mais le quartier se structure peu à peu, le rond-point du quartier du losange est devenu le "rond-point du Tribunal" (Palais de Justice) et les allées sont devenues les "allées Nicolau" (en hommage au Directeur Général des Travaux Publics de Pointe-Noire dans les années 1930).

 

 

tresor-pointe-noire-congo 

"Trésor" de Pointe-Noire vers 1950 (carte postale)

 

Le nouveau bâtiment du Trésor des années 1950 ne parait pas beaucoup plus grand que l'ancien, mais peut-être est-il plus fonctionnel ? Il est lui aussi représentatif de l'architecture en béton de son époque.

 

 

Depuis l'époque coloniale, les allées Nicolau ont été renommées. En 2013, allée de Mamboma, on trouve toujours le bâtiment de la Trésorerie des années 1950. Allée de Makimba, on trouve encore le long hangar, mais j'ai l'impression que la vieille Trésorerie a disparu. Le rond-point est devenu "Joseph Pouabou" (cf  Rond-Point : Joseph Pouabou).

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article
12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 18:30

Au début de l'avenue du Port, on peut voir sur certaines vues anciennes de Pointe-Noire, un bel emplacement de sable blanc, vierge de toute construction. En arrière plan, le "réservoir" (cf Pointe-Noire coloniale : travaux d'adduction d'eau (suite) ) domine le quartier.

 

bnci-pointe-noire-avenue-port

Avenue du Port à Pointe-Noire en 1951 (© Almasy - AEF)

 

Le voisin immédiat de la parcelle était la Poste coloniale, construite au début des années 1930, et faisant face à la gare de Pointe-Noire (cf De Poste en poste... gare ! ).

 

bnci-poste-pointe-noire-congo

Bureau des Postes, vu de la gare (vers 1945 - Cliché Blondet - AEF)

 

La Poste déménagea en bas de l'avenue de Gaulle, et le terrain à bâtir accueillit vers 1950-55, la succursale de la Banque Nationale pour le Commerce et l'Industrie, la BNCI.

 

bnci-carrefour pnr-bordeaux

La banque BNCI à l'angle de l'avenue Félix Eboué (carte postale Jack Plantier, vers 1955)

 

Au lieu d'être parallèle à l'avenue, le bâtiment fut mis en travers du terrain. Pour utiliser au mieux la superficie disponible ou bien pour faire original ?

La banque est construite sur trois niveaux, mais avec des degrés, des décorations en béton ajouré et des auvents qui rompent l'austérité de la façade.

 

bnci-facade-pointe-noire

Façade de la BNCI à Pointe-Noire (carte postale vers 1955)

 

Le bâtiment a de l'allure, tout comme celui de la succursale de Brazzaville. Une troisième implantation congolaise existait parait-il à Dolisie.

La Banque Nationale pour le Commerce et l'Industrie a vu le jour en 1932, sur les décombres de la crise de 1929. Elle se développe tout d'abord en France, rachetant de nombreuses banques provinciales.

 

bnci brazzaville-congo

Façade de la BNCI à Brazzaville (carte postale Charlejan vers 1955)

 

Dans les années 1940, la BNCI s'implante en Afrique Equatoriale (Congo, Cameroun, Oubangui-Chari) et à Madagascar. Dans le contexte de la Reconstruction de la Métropole, durement marquée par la Seconde Guerre Mondiale, elle est nationalisée en 1946.

En 1953, une partie de ses services se spécialise dans le conseil aux investisseurs et entrepreneurs français qui prospectent de nouvelles ressources et visent de nouveaux marchés à l'International, notamment en Afrique francophone. Ceci explique sans doute l'apparition d'une succursale à Pointe-Noire à cette époque.

 

bnci-siege-pointe-noire-congo

La BNCI de Pointe-Noire, vue de l'esplanade de la gare (carte postale vers 1955)

 

Un Fonds d'Investissement et de Développement économique et social est mis en place pour financer la modernisation des "territoires d'Outre-Mer". Les travaux d'infrastructures sont le préalable indispensable avant l'implantation d'entreprises industrielles. On commence aussi à faciliter l'accès au crédit pour les populations autotochnes. L'action relève du crédit social et de l'aide au développement pour les entrepreneurs locaux.

 

Dans le contexte de la Décolonisation, la BNCI disparaît en France en 1966. Elle fusionne avec le CNEP (Comptoir National d'Escompte de Paris) pour donner naissance à la BNP (Banque Nationale de Paris). Mais il semblerait que la filiale privée BNCI Afrique, garde son nom jusqu'en 1972, où elle devient "BNP Internationale".

Je ne sais pas qu'elle fut la vocation du bâtiment les décennies suivantes. La BNP avait-elle gardé ces mêmes locaux ?

 

bnci-siege-mtn-2009

Siège de MTN à Pointe-Noire en 2009 (http://www.congo-site.com)

 

En tout cas, depuis 2009, l'ancienne BNCI est devenue le siège d'un opérateur téléphonique, multinationale d'origine sud-africaine. Il a décoré l'édifice à ses couleurs, mais l'allure générale 60 ans après la construction est préservée. Comment faire du neuf avec du vieux !

 

 

Sources :

Afrique et Capitaux - Tome 1 - Jean Suret-Canale - 1987 - Ed. L'arbre verdoyant

Wikipedia - Banque nationale pour le commerce et l'industrie (BNCI)

Repost 0
Publié par Fabrice Moustic - dans Pointe-Noire
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Fabrice au Congo
  • Le blog de Fabrice au Congo
  • : Carnets de voyages au Congo-Brazzaville, principalement à Pointe-Noire, mais aussi dans d'autres régions du Congo, agrémentés de photos, d'informations culturelles et touristiques et d'impressions personnelles.
  • Contact

Recherche

Catégories